La fiscalité des plus-values immobilières sur le bâti et le non bâti en 2013 se précise

15/09/2012 Par La rédaction
3 min de lecture

De mémoire de fiscaliste, jamais un projet de loi n’aura suscité autant de polémiques, et de coups de théâtre que le projet de loi de finances pour 2013. A quinze jours de sa présentation officielle, si certaines mesures phares sont désormais officieusement connues, d’autres font encore l’objet d’arbitrages.

C’est le cas des plus-values immobilières

Si sous toute réserve la résidence principale devrait être épargnée par cette énième réforme, il n’en est pas de même de l’abattement pour durée de détention et des plus-values sur les terrains constructibles.

Sur le même sujet

Voir plus d'articles