Fiscalonline.com
http://www.fiscalonline.com/Bilan-mitige-pour-les-vacations,3094.html
Bilan mitigé pour les vacations new-yorkaises de mai
Communiqué d’Artprice du 17 mai 2011
mercredi, 18 mai 2011
/ Administrateur

Le palmarès des dix meilleures enchères frappées en mai 2001

Considérés comme des valeurs plus sûres et moins volatiles les maîtres modernes n’ont pourtant pas suscité l’intérêt escompté par les maisons Christie’s et Sotheby’s qui n’ont généré que 285,65 m$ pour leur session Impressionniste et Moderne de mai.

- L’art moderne en perte de vitesse

Christie’s espérait 162 – 277 m$ pour sa vente d’art impressionniste et moderne du 4 mai, le résultat est en dessous des attentes avec 136,4 m$ de produit des ventes. Pour les mêmes sessions Sotheby’s fait certes mieux que sa concurrente avec 149,2 m$ mais les résultats sont toutefois décevants, en effet 158 – 231 m$ étaient attendus.

Femmes lisant (deux personnages) de Pablo PICASSO, le lot phare de la vente a été cédé à 19 m$ contre une estimation de 25 – 35 m$. Même la rarissime sculpture en bois de Paul GAUGUIN assortie d’une estimation de 10 – 15 m$ a peiné a attirer les collectionneurs, puisqu’elle est partie à 10 m$.

Christie’s également subissait une désaffectation des enchérisseurs pour ses lots phares. En effet, le Pablo Picasso : Les femmes d’Alger, version L, partit pour 19 m$ alors que la maison en espérait 20 – 30 m$. Malgré le superbe pedigree de l’œuvre de Claude MONET Les peupliers, compte tenu de la date de création de l’œuvre 1891, année emblématique pour le mouvement impressionniste et la rareté du thème abordé sur le second marché de l’artiste, l’œuvre n’a pas réussi à déchaîner les passions et fut adjugée 20 m$ (son estimation basse). Mais c’est trois fois plus que le prix payé pour cette même toile en 2000 chez Christie’s New York (6,4 m$).

Malgré de fortes déceptions, quelques lots ont su répondre aux attentes des maisons de vente comme Frau mit Gruenem Faecher d’Alexej JAWLENSKY von qui trouva preneur chez Sotheby’s dans sa fourchette d’estimation (8 – 12 m$) à 10 m$. Chez Christie’s ce fut un superbe paysage fauve de Maurice VLAMINCK de, Paysage de Banlieue, qui trouva preneur dans sa fourchette d’estimation à 20 m$ et devient désormais le nouveau record absolu de l’artiste écrasant de plus de 9 m$ le précédent (Les pêcheurs à Nanterre, 9,4 m€, Loudmer Paris). Autre lot parti au-delà des estimations, La Fenêtre ouverte d’Henri MATISSE qui s’envola à 14 m$ (est. 8 – 12 m$).

- Christie’s s’affirme lors des sessions d’après-guerre et contemporaine

Avec un produit des ventes d’art contemporain s’élevant à 265,18 m$ (hors frais) Christie’s s’affirme en matière d’art contemporain. Elle réalise ce beau score grâce aux 34,25 m$ versés pour un Self-Portrait d’Andy WARHOL constituant la quatrième plus belle enchère de l’artiste Pop. Autre œuvre très attendue d’Andy Warhol : un gigantesque Self-Portrait rouge et noir partit à 24,5 m$, soit 5,5 m$ sous son estimation basse (est. 30 et 40 m$).

Mais la plus belle réussite de la vente revient à une toile de Mark ROTHKO, Untitled No. 17, très colorée qui pulvérisa son estimation haute de 8 m$ grâce aux qualités que présentait la pièce (l’œuvre venait d’être attribuée à l’artiste). Un Triptyque de Francis BACON, Studies for Self-Portrait, vierge de tout passage en salle fut adjugé 22,5 m$. Parmi les nouveaux records d’artistes frappés lors de cette vacation, notons une gigantesque sculpture d’Urs FISCHER, Untitled (Lamp/Bear) (de 7 mètres de hauteur) cédée 6 m$, soit près de sept fois son précédent record (Untitled (Candle), 900 000 $, Sotheby’s New York en novembre 2010).

3,4 m$ c’est désormais le nouveau prix record pour une photographie, titre que Cindy SHERMAN vient de s’octroyer avec la vente de Untitled (1981) alors estimée 1,5 – 2 m$. Elle écrase d’un million de dollar son précédent record signé en novembre 2010 chez Phillips de Pury pour Untitled #153. L’artiste américaine devance désormais le duo britannique GILBERT & GEORGE détenteur du titre depuis la vente de To her Majesty, 1973 (3,2 m$, juin 2008 chez Christie’s Londres).

La session d’art contemporain de Sotheby’s ne fut pas un franc succès, en effet le produit de la vente peine à atteindre 111,15 m$ alors qu’au moins 121 m$ étaient attendus. Estimée entre 20 et 30 m$, une Pink Panther de Jeff KOONS fut adjugée à 15 m$, tout comme le Sixteens Jackies d’Andy Warhol dont Sotheby’s en espérait également 20 – 30 m$ et qui a été laissé à 18 m$. Nombreuses ont été les œuvres vendues sous leur estimation, notamment les œuvres les plus importantes de la vacation. Untitled VII de Willem KOONING de fut cédé 3,75 m$ contre une estimation de 4 – 6 m$ ou encore un Concetto Spaziale de Lucio FONTANA dont 6 – 8 m$ étaient attendus, et fut laissé pour 5,5 m$.

Jean-Michel BASQUIAT réalise une belle performance avec la vente du dessin Eroica I qui s’est arraché à 5,2 m$ contre une estimation haute de 4,5 m$. Cette œuvre avait été achetée 580 000 $ en 2000 sous le marteau de Sotheby’s New York.

En 2010, les deux rivales obtenaient près de 836 m$ au terme de ces ventes de mai new-yorkaises. Cette année les acheteurs ont déboursé plus de 662 m$ sur ces dernières. Ce sont des résultats décevants et des estimations revues à la baisse qui ont agrémenté ces sessions, on est loin des records frappés en 2010.

Source © Artprice.com

www.artprice.com