Fiscalonline.com
http://www.fiscalonline.com/La-Maison-Blanche-confirme-le-gel,2270.html
La Maison Blanche confirme le gel du budget des dépenses de R&D -hors sécurité nationale- pour 2012
BE Etats-Unis n°218 du 10 septembre 2010
lundi, 13 septembre 2010
/ Administrateur

http://www.bulletins-electroniques....

Le budget de R&D 2011 n’a pas encore été voté.

Mais le cycle budgétaire ne s’arrête jamais à Washington DC. Le Bureau du Budget (Office of Management and Budget, OMB) et le Bureau des Politiques en Sciences et Technologie (Office of Science and Technology Policy, OSTP) sont d’ores et déjà penchés sur la requête budgétaire présidentielle 2012. Ainsi, le Directeur de l’OSTP, John Holdren, et le Directeur de l’OMB, Peter Orszag, ont envoyé le 21 juillet un « mémo » aux Directeurs des Agences fédérales de R&D.

Ce mémo décrit les priorités en science et technologie pour l’année fiscale 2012 [1]. Il guide les requêtes des diverses agences de R&D, qui doivent parvenir à la Maison Blanche d’ici le 13 septembre 2010.

D’un point de vue budgétaire, le mémo du 21 juillet se base sur un précédent mémo publié par l’OMB le 8 juin 2010. Déjà, le ton y était draconien : « Le Président a demandé à ce que nous continuions notre chemin vers le gel des dépenses non-obligatoires - hors dépenses de sécurité nationale - au cours des trois prochaines années, diminuant le déficit de moitié d’ici la fin du premier mandat, et rétablissant la stabilité fiscale à moyen terme. Pour cela, il est nécessaire d’éliminer les programmes faiblement prioritaires, réduisant tout gaspillage et améliorant notre performance avec les ressources à notre disposition.

Pour accomplir ces objectifs, le Président a exigé que chaque agence -hors sécurité nationale- soumette une requête budgétaire de 5% en dessous du total demandé pour l’année fiscale 2011  » [2]. Le mémo précise également des voies de restructuration pour les agences : « l’élimination des programmes faiblement prioritaires » et la révision des plans de personnel (« re-engineering staffing plans »). On peut y lire entre les lignes une vague de licenciements quasi inévitable.

En bref, le mémo du 21 juillet 2010 est proche du précédent mémo publié en 2009 [3] mais ajoute quelques éléments nouveaux.

Il s’agit tout d’abord de privilégier la recherche « transformative », à haut risque et haut rendement de même que les nouvelles approches soutenant la recherche multi-disciplinaire. L’annexe intègre également de nouveaux domaines à privilégier : « Gérer la demande concurrentielle de terres, d’eau fraîche, d’océans pour la production alimentaire, de fibres, de biofuels et des services éco-systémiques basés sur la durabilité et la biodiversité ». Les domaines transversaux incluent de nouvelles prérogatives relatives aux « collaborations à fort impact ».

Enfin, le mémo réaffirme l’objectif du Président Obama, celui d’atteindre la cible de 3% de dépenses intérieures de R&D.

En d’autres termes, il est demandé de faire plus avec moins, c’est-à-dire de poursuivre le mouvement d’adaptation à un monde où concurrence et raréfaction des ressources vont en croissant.


- [1] Le mémo du 21 juillet 2010 "Science and Technology Priorities for the FY 2012 Budget"

- [2] Le mémo "Fiscal Year 2012 Budget Guidance" fut publié le 8 juin, http://redirectix.bulletins-electro...

- [3] Le mémo "Science and Technology Priorities for the FY 2011 Budget", http://redirectix.bulletins-electro...


Source : mémo du 21 juillet 2010

Rédacteur : Johan Delory, universités.vi@ambafrance-org

Origine : BE Etats-Unis numéro 218 (10/09/2010) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques....

BE Etats-Unis n°218 du 10 septembre 2010