Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Trois paliers de prix pour l’art ancien

partager cet article

artprice



L’art ancien est moins cher que l’art contemporain, et pour cause : outre les effets de mode et de spéculation sur l’art actuel, les chefs-d’oeuvre anciens sont rares et les collectionneurs plus enclins à les conserver longtemps. L’année dernière, le secteur des maîtres anciens dégageait 1 milliard de dollars contre plus d’1,7 milliard pour les artistes nés après 1945. Ce segment reste clef et bénéficie de vacations spécialisées plusieurs fois par an. Christie’s et Sotheby’s viennent d’achever leurs cessions new-yorkaises : si le résultat est honorable pour la première, avec trois toiles millionnaires et 17,9 m$ de résultat (frais inclus) le 4 juin 2014, il l’est beaucoup moins pour la seconde, qui n’excède pas 4,1 m$(5 juin). Les élans millionnaires s’enchainent donc moins bien que sur l’art contemporain, et l’amplitude de prix est très conséquente dans une même vente de prestige. Voici une sélection des oeuvres accessibles sur trois paliers de prix lors des dernières cessions.

Un maître ancien pour moins de 15 000 $ ?

Les ventes Old Masters regorgent d’oeuvres difficiles à identifier, d’attribuées à, de cercle de, d’école de, etc... mais aussi de petits maîtres particulièrement abordables.

Louis DE MONI : vendu dans l’estimation à 12 500 $

L’âge d’or de la peinture hollandaise signe l’épanouissement de la « peinture de genre ». A défaut d’être un artiste phare de la scène du XVIIIème siècle, Louis de Moni (Breda 1698-1771 Leiden) est une bonne signature abordable, dont le meilleur prix n’excède pas, aux enchères, 47 000 $ frais inclus (The Doctor’s visit, vendu 30 250 € frais inclus le 7 mai 2008 chez Sotheby’s Amsterdam). Le 4 juin, Christie’s proposait une scène d’intérieur paisible, typique de l’époque, où deux enfants se livrent au jeu de l’oie sous le regard d’une femme nettoyant un récipient en cuivre. Un morceau de la philosophie de vie du XVIIème payé 12 500 $ frais inclus.

Reinier DE LA HAYE : une toile XVIIème autour de 3 000 $

Reynier de la Haye fait lui aussi partie des signatures qui échappent aux effets de mode et dont les prix restent stables. Petit maître hollandais du XVIIème dont les oeuvres se paient rarement plus de 20 000 $, il est parfois abordable autour de 3 000 $ pour des huiles de petits formats. Un amateur s’est offert, pour 10 625 $ frais inclus chez Sotheby’s, une scène d’intérieur avec une femme jouant du luth sous le regard fidèle d’un petit chien (Portrait of a Young Woman Playing the Lute, 1674).

Autour de 50 000 $

Ce palier supérieur de prix permet d’accéder à des signatures phares de l’histoire de l’art. Sotheby’s vendait, pour moins de 50 000 $ un portrait de femme signé Thomas GAINSBOROUGH (Portrait of Lady Fludyer, 37 500 $ frais inclus) et un paysage de Hubert ROBERT (The Tomb of Jean-Jacques Rousseau at Ermonville, 37 500 $ frais inclus ). Chez Christie’s, il fallait allonger les enchères pour accéder à une toile représentant deux enfants et chien de Jean-Baptiste GREUZE (Two children and a dog, 60 000 $ frais inclus) ou à un tondo de la fin du XVème siècle, représentant une vierge à l’enfant de Luca SIGNORELLI, vendu à l’estimation basse (The Madonna and Child, 60 000 $ frais inclus).

Plus d’un million

Pour les chefs-d’oeuvre et les signatures de prestige, les estimations de départ sont une indication souvent reléguée à l’arrière plan par les plus passionnés et les plus fortunés. Lorsque des oeuvres clefs paraissent en salles, elles doublent allègrement les prévisions.

Caspar NETSCHER : deux millions de plus que prévu

Annoncé en couverture de catalogue, le lot phare de Christie’s, est une icône de la scène de genre hollandaise du XVIIème siècle, en l’occurrence un portrait de femme signée Caspar Netscher (1639, Heidelberg ou Prague – 15 janvier 1684, La Haye). Cette œuvre majeure offrait tous les arguments d’un chef-d’oeuvre, apte à signer un nouveau record mondial. Elle y parvint largement, puisqu’elle se paie au final 5 m$ frais inclus, soit trois fois le précédent record de l’artiste. Cette toiles comptait parmi les quelques milliers d’oeuvres spoliées par les Nazis pendant la Seconde guerre Mondiale. La Jeune fille au perroquet (Woman feeding a parrot) à d’ailleurs fait partie de la collection Goering en 1944. L’oeuvre fut restituée cette année seulement à la famille du collectionneur belge Hugo Daniel Andriesse. L’aventure tumultueuse de cette toile ajoute encore à sa valeur.

Pieter II BRUEGHEL : Le paiement de la dîme

Sur les douze derniers mois, sept toiles de Pieter Brueghel le Jeune (c.1564-1637/38) se sont arrachées au-delà du million de dollars, dont deux représentant le paiement de la dîme, scène plusieurs fois traitée par l’artiste. Christie’s annonçait un Paiement de la dîme dans une fourchette d’estimation particulièrement attractive de 500 000 $ - 800 000 $, compte tenu des récents résultats. The Payment of Titles, qui faisait partie de la même collection bruxelloise depuis 40 ans, se paie au final 1,685 m$ frais inclus. Brueghel fait partie des maîtres anciens les plus rentables en salles, la vente de ses oeuvres rapportant plus de 10 m$ chaque année.

Source : Artprice

Communiqué du 11 juin 2014

Publié le vendredi 13 juin 2014

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Art contemporain | Oeuvre d’art





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Preuve apportée par l’administration de l’existence d’un transfert de bénéfices à l’étranger
Création d’une amende fiscale à l’encontre des intermédiaires complices d’un contribuable sanctionné pour fraude fiscale grave
Les députés votent la fin du « verrou de bercy » pour les plus gros fraudeurs
Le Comité social et économique aura accès à la politique de prix de transfert de l’entreprise
Pour la Commission le Luxembourg n’a pas accordé à McDonald’s un traitement fiscal sélectif
Extension de la procédure de taxation d’office aux œuvres d’art et objets de collection
Le Gouvernement propose de pérenniser le principe d’indemnisation des « indics » fiscaux
Imposition à l’IFI des personnes victimes d’un accident et handicapées
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018