Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Plus-value immobilière et expropriation : le remploi de l’indemnité peut porter sur un bien immobilier situé hors de France

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Plus-value immobilière et expropriation : le remploi de l’indemnité peut porter sur des biens immobiliers situés hors de France

En vertu des dispositions de l’article 150 U II-4° du CGI sont exonérées les plus-values réalisées lors de la cession d’immeubles « pour lesquels une déclaration d’utilité publique a été prononcée en vue d’une expropriation, à condition qu’il soit procédé au remploi de l’intégralité de l’indemnité par l’acquisition, la construction, la reconstruction ou l’agrandissement d’un ou de plusieurs immeubles dans un délai de douze mois à compter de la date de perception de l’indemnité ».

Il résulte de ces dispositions que les plus-values réalisées lors de la cession d’immeubles pour lesquels une déclaration d’utilité publique a été prononcée en vue d’une expropriation sont exonérées.

Cette exonération est subordonnée au remploi par le cédant de l’intégralité de l’indemnité par l’acquisition, la construction, la reconstruction ou l’agrandissement d’un ou plusieurs immeubles dans un délai de douze mois à compter de la date de perception de l’indemnité (Instruction du 14 janvier 2004, 8 M-1-04, Fiche 2 n° 36).

Le remploi intégral de l’indemnité sera rempli si 90% de l’indemnité est effectivement remployée (Instruction précitée, Fiche 2 n° 41).

En principe les biens immobiliers acquis en remploi doivent être situés en France.

Cela étant, et pour se conformer aux exigences résultant notamment du principe de libre circulation des personnes garanti par le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne et l’accord sur l’Espace économique européen du 2 mai 1992, le gouvernement vient de préciser « qu’il y a lieu d’accorder l’exonération, toutes autres conditions étant par ailleurs remplies, lorsque le remploi de l’indemnité a lieu dans un État membre de l’Union européenne ou dans un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen ayant conclu, avec la France, une convention fiscale qui contient une clause d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude ou l’évasion fiscale ».


© Fiscalonline

Quoi de neuf en matière de « plus-values immobilières » :

- Le nouveau calcul des plus-values immobilières : abattement supprimé et prélèvements majorés

- Plus-value immobilière et travaux : les matériaux peuvent désormais venir en majoration du prix d’acquisition

newsletter de Fiscalonline

Réponse ministérielle Maxime Bono du 23 août 2011 (Question n°103716)

Publié le vendredi 26 août 2011

1 Message

  • bonjour

    je suis agriculteur- fermier de mes parents ,et nous avons été impacté par le Canal de Provence(gros travaux et DUP etc....) Les vignes ont ete arrachées en 2010, j’ai perçu l’indemnité par l’intermédiaire de mon avocat en juin 2014, d’un montant ,si on compte tout ,qui dépassent les 100000 euros ! je suis au reel et je pinaille avec mes comptables pour "caser" cette somme sur le bilan, puisque je l’ai mise sur mon compte pro (et pas ailleurs !!) mon problème ,c’est qu’ils veulent me mettre ça au résultat ou a la plus-value immobilière !!!!! mais en une seule fois !!!! Très bien ; mais je me fais"pulvériser" dans les 2 cas, soit sur les impôts sur le revenu soit par la taxe sur les PV 30% environ !!!

    Donc a la lecture de cet article ,on parle d’exonération de plus-value........... ça m ’intéresse forcement !! Alors dans mon cas ,comment je doit faire ?

    sachant que je viens de replanter au même endroit ,

    sachant qu’a priori le calcul suivant un barème officiel (mais non communicable) s’appuie sur une perte de récolte sur 6 ans.

    sachant que dans cette somme ,tout y ai compris mais impossible d’avoir le détail( perte des plants ,récolte ,gêne ,prix retenu, fermage etc..) Est ce que je peux pas étaler un peu la perte de récolte sur plusieurs année de bilan ??? ou autre question dans l’autre sens ,pourquoi mettre tout sur la même année !!(c’est mes comptables voudraient faire comme ça )

    voila ,j’espère que j’ai pas été trop confus

    Répondre à ce message


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Immeuble | Plus-value immobilière | PVIM


 



Les articles les plus lus !
Prélèvement à la source, crédits d’impôts et réductions d’impôt : en pratique ?
Scandale des « CumEx Files » et arbitrage de dividendes : les députés amendent le dispositif adopté au Sénat
Les députés de la majorité proposent de maintenir le taux actuel de la quote-part de la « niche Copé » à 12 %
PLF 2019 : le Sénat a adopté avec modifications le projet de loi en première lecture
Plus-value de cession d’un fonds donné en location-gérance : conditions de l’exonération liée à la valeur du fonds
Prise en compte des parts louées dans la détermination du caractère majoritaire de la gérance d’une SARL
Plus-value et résidence principale : l’occupation de la maison à titre habituel et effectif doit être justifiée
Régime fiscal des impatriés : précision sur les salariés appelés pour occuper un emploi en France
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018