Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Plus-value immobilière : comment bénéficier de l’exonération résidence principale

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Plus-value immobilière : comment bénéficier de l’exonération résidence principale

Conformément aux dispositions de l’article 150 U-II-1 du code général des impôts (CGI), les plus-values réalisées lors de la cession du logement qui constitue la résidence principale du cédant au jour de la cession sont exonérées d’impôt sur le revenu et, par suite, de prélèvements sociaux.

Cette exonération s’applique aux seuls contribuables fiscalement domiciliés en France.

Sont considérés comme résidences principales les immeubles ou parties d’immeubles constituant la résidence habituelle et effective du propriétaire.

La résidence habituelle doit s’entendre du lieu où le contribuable réside habituellement pendant la majeure partie de l’année.

Il s’agit d’une question de fait qu’il appartient à l’administration d’apprécier sous le contrôle du juge de l’impôt.

En outre, il doit s’agir de la résidence effective du contribuable. A cet égard, une utilisation temporaire d’un logement ne peut être regardée comme suffisante pour que celui-ci ait lle caractère d’une résidence principale susceptible d’ouvrir droit à l’exonération à ce titre.

Lorsqu’un doute subsiste, le contribuable est tenu de prouver par tous moyens l’effectivité de la résidence.

Par ailleurs, le logement doit être la résidence principale du cédant au jour de la cession. Ces conditions excluent les cessions portant sur des immeubles qui, bien qu’ayant constitué antérieurement la résidence principale du propriétaire, n’ont plus cette affectation au moment de la vente.

Par suite, l’exonération ne s’applique notamment pas aux cessions portant sur des immeubles qui, au jour de la cession, sont donnés en location, sont occupés gratuitement par des membres de la famille du propriétaire ou des tiers ou sont devenus vacants.

Ainsi, la cession de son ancienne résidence principale par un contribuable redevenu résident fiscal de France ne peut bénéficier de l’exonération prévue au 1° déjà cité du II de l’article 150 U du CGI lorsque cette résidence a été donnée en location et n’a plus été affectée depuis lors par l’intéressé à sa résidence principale.

Cela étant, dès lors qu’aucune condition tenant à la durée d’affectation à la résidence principale n’est exigée pour le bénéfice de l’exonération précitée, la réaffectation d’un logement à la résidence habituelle et effective du contribuable, et cela pour une durée suffisamment significative pour que la réalité de cette affectation ne puisse être remise en cause, est susceptible d’ouvrir droit, toutes conditions étant par ailleurs remplies, à l’exonération.

Il s’agit toutefois d’une question de fait, appréciée au cas par cas par l’administration sous le contrôle du juge de l’impôt, en sorte qu’il ne peut être fixé in abstracto une durée d’occupation qui serait présumée suffisante pour emporter l’exonération sans examiner l’ensemble des circonstances de fait.


Tous nos articles consacrés à l’exonération au titre de la résidence principale classés par date du plus récent au plus ancien.

28/07/2015 : Résidence principale et exonération de plus-value : le juge de l’impôt affine ses critères

30/04/2015 : Plus-value et résidence principale : un délai de plus de trois ans ne peut être regardé comme normal

11/11/2014 : Plus-value immobilière : l’exonération « résidence principale » à l’épreuve de la copropriété

03/07/2014 : Plus-value immobilière et résidence principale : une exonération sous contrôle

14/05/2014 : Exonération de plus-value au titre de la résidence principale : assouplissement du délai normal de vente

07/02/2014 : Exonération de plus-value au titre de la résidence principale...il faut des preuves !

20/01/2014 : Cession de la residence principale : exoneration totale de taxation de la plus-value ?

04/07/2013 : L’exonération de plus-value au titre de la résidence principale : quid de la durée d’affectation ?

01/02/2012 : Constituer une SCI pour acquérir sa résidence principale : les écueils à éviter Publié le mercredi 1er février 2012

02/11/2012 :L’exonération de plus-value au titre de la résidence principale : quid de la durée d’affectation ?

02/11/2012 : Exonération de plus-value au titre de la résidence principale : attention au contrôle

19/02/2011 : Résidence fiscale des personnes physiques : en l’absence de revenus, gare au patrimoine !

28/01/2011 : Exonération de la plus-value immobilière au titre de la résidence principale : attention au délai !

18/01/2011 : Plus-value immobilière et résidence principale : le rapport qui sème la zizanie

15/01/2011 : Plus-value immobilière : le gouvernement envisage de taxer la résidence principale

01/03/2011 : Quid de l’exonération de la plus-value au titre de la résidence principale en cas de divorce ou de séparation ?

31/03/2009 : Plus-value immobilière des particuliers et délai normal de vente

16/03/2009 : Assouplissement des conditions de l’exonération de la plus-value immobilière des particuliers Publié le lundi 16 mars 2009

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 12 août 2015

Publié le vendredi 14 août 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | Plus-values immobilières | PVIM


 



Les articles les plus lus !
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Immixtion d’une holding dans la gestion de ses filiales et modalités de déduction de la TVA : Bercy met à jour sa doctrine
Les députés instituent une nouvelle dépense de recherche externalisée ouvrant droit au CIR
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Les plateformes en ligne du type Airbnb devront déclarer au Fisc les revenus perçus par leurs utilisateurs
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016