Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Performance nette à fin 2013 des acteurs français du capital-investissement

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

10,7% : performance à 10 ans, toujours supérieure à celle des autres classes d’actifs

Capital-innovation : amélioration de la performance à court et long terme

Performance à 10 ans supérieure à celle des autres Etats européens et des Etats-Unis




L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et EY (ex-Ernst & Young) publient leur étude annuelle sur la performance nette des acteurs français du capital-investissement à fin 2013, en association avec Thomson Reuters pour la comparaison internationale des performances françaises.

« Fort contributeur à la croissance des entreprises qu’il accompagne et à la création d’emplois, le capital-investissement français assure également aux investisseurs de long terme qui lui confient des capitaux, et aux épargnants qu’ils représentent, des rendements qui surperforment nettement les autres classes d’actifs. Il est également moins volatile. Preuve du cercle vertueux porté par le capital-investissement français entre allocation de l’épargne à long terme dans l’économie réelle et de proximité au service de projets de croissance, création d’emplois, et rendement financier pour ses souscripteurs.  », déclare Michel Chabanel, Président de l’AFIC.

Performance et comparaison au marché des actions cotees

La performance du capital-investissement français depuis l’origine et mesurée à fin 2013, s’élève à 9,2%, identique à celle dégagée à fin 2012, traduisant la stabilité du rendement de cette classe d‘actifs.

Sur un horizon de 10 ans la performance est même de 10,7% et surperforme les marchés d’actions cotées qui affichent des rendements de 5,5% pour le CAC40[i], et 6,6% pour le CAC All-Tradable (ex SBF 250) à fin 2013. Le marché obligataire et celui de l’immobilier affichent quant à eux respectivement des progressions de 5,4% et 7,2%.

Performances selon les métiers

La performance globale du capital-investissement français reste contrastée selon les métiers. Sur une période de 10 ans, elle reste portée par le capital-transmission et, dans une moindre mesure, par le capital-développement dont les rendements respectifs sont de 16,1% et de 5%.

Si sur la décennie le rendement moyen du capital-innovation est de 0,3%, il est supérieur sur des horizons plus courts : 2,5% sur 3 ans, 5,6% sur un an.

Les fonds entièrement liquidés à fin 2013 affichent une performance de 21,8% pour le capital-transmission, 5,4% pour le capital-développement, et 0% pour le capital-innovation.

Comparaisons internationales

La France et le Royaume-Uni restent en tête des niveaux de performance et d’activité des principaux Etats européens (performance à fin 2013, depuis l’origine : France 9,2%, Royaume-Uni 11,4%).

La France présente également des performances supérieures à celles de l’ensemble des principaux Etats européens et des Etats-Unis sur un horizon de 10 ans à fin 2013, horizon de référence (France 10,7%, Europe 8,4%, Royaume-Uni 10,4%, Etats-Unis 9,5%).

La performance du capital-transmission français depuis l’origine à fin 2013 dépasse celle des zones Europe et Etats-Unis (France 14,0%, Europe 11,4%, Etats-Unis 11,5%).

Hervé Jauffret, Associé chez EY, ajoute : « La performance du capital-investissement français pour l’année 2013 confirme les bons niveaux de performance observés à fin 2012 dans un contexte économique qui reste difficile. » Philippe Blanadet, Associé chez EY, souligne : « Si les performances demeurent contrastées selon les métiers du capital-investissement, il y a eu, sur l’ensemble de ces métiers, une bonne tenue des prix de cession et une revalorisation des valeurs estimatives sur l’année 2013 . »

« La performance des fonds français sur l’horizon de référence à 10 ans est particulièrement forte en comparaison avec tous ses voisins. Le marché du capital-investissement en France se distingue par la très bonne performance de ses fonds de capital-transmission qui, avec 14% de TRI en moyenne, domine assez largement la performance de ses équivalents en Europe et même aux Etats-Unis. » précise David Bernard, Directeur Produit pour la Division Banking & Research de Thomson Reuters.

A propos de l’AFIC


L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) regroupe l’ensemble des structures de capital-investissement installées en France : capital-innovation, capital-développement, capital-transmission et capital-retournement. Actionnaires professionnels, les 276 membres actifs de l’association accompagnent et financent la croissance de près de 5000 entreprises en France en collaboration avec près de 170 membres associés qui représentent les sociétés de conseil et de gestion partenaires des investisseurs et des entrepreneurs. L’adhésion à l’AFIC constitue pour les sociétés de gestion une des conditions d’agrément requises par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour l’exercice de la profession. Au-delà de sa mission de déontologie, de contrôle et de développement de pratiques de place, l’AFIC fédère, représente et assure la promotion de la profession du capital-investissement auprès des investisseurs institutionnels, des entrepreneurs, des leaders d’opinion et des pouvoirs publics. Le capital-investissement, acteur essentiel de la croissance et de l‘emploi, contribue à l’amélioration du financement de l’économie, en particulier à destination des PME-PMI qu’il accompagne et soutient aux différents stades de leur cycle de vie, à la stimulation de la croissance et à la promotion de l’esprit d’entreprise. Représentant plus de 20 % du marché européen, le capital-investissement français se classe au 1er rang en Europe Continentale par la densité de ses interventions : il n’y a pas d’autre pays en Europe où autant d’entreprises soient soutenues chaque année.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 20 juin 2014

Publié le samedi 21 juin 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Précision sur l’abattement sur les plus-values réalisées par les dirigeants de PME partant à la retraite
Prélèvement à la source de l’impôt : les mesures transitoires
Retenue à la source sur les dividendes de source française perçus par une société européenne : l’avocat général de la CJUE rend ses conclusions
Bercy commente la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés et les mesures de coordination y attachées
Plus-value : les travaux de remplacement complet de l’installation électrique peuvent venir en majoration du prix d’acquisition
La CJUE retoque partiellement la CSPE et autorise « sous condition » son remboursement
TVA : précisions relatives aux prestations de services se rattachant à un immeuble
11, 20, 50 salariés… Quels changements faut-il prévoir dans l’entreprise ?
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018