Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Opportunités en matière de réclamation de retenue à la source pour les OPCVM étrangers

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Opportunités en matière de réclamation de retenue à la source pour les OPCVM étrangers

Le 10 mai 2012, la Cour de justice de l’Union européenne a rendu une décision particulièrement attendue concernant la question de la compatibilité avec le principe de libre circulation des capitaux des retenues à la sources prélevées sur les dividendes versés par des sociétés françaises à des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) étrangers.

On rappellera que la loi fiscale française soumet à une retenue à la source au taux de 25% (30% depuis le 1er janvier 2012), susceptible d’être diminuée par le jeu des conventions fiscales, les dividendes versés par des sociétés françaises à des OPCVM non-résidents, tandis que les distributions de dividendes à des OPCVM résidents de France ne sont soumis à aucune imposition.

Suite à une question préjudicielle transmise par le Tribunal administratif de Montreuil, la Cour de justice juge qu’afin d’apprécier la compatibilité de la réglementation française au regard de la liberté de circulation des capitaux, seule la situation de l’OPCVM doit être prise en compte, à l’exclusion de celle des porteurs de parts.

En effet, la Cour retient que la différence de situation susceptible de justifier une restriction à la libre circulation des capitaux doit être appréciée en tenant compte du critère de distinction retenue par la réglementation en cause. Au cas d’espèce, dès lors que la différence de traitement entre OPCVM français et étrangers est fondée sur le seul critère de résidence de l’OPCVM, la perception d’une retenue à la source sur les dividendes versés à un OPCVM étranger est incompatible avec le principe de libre circulation des capitaux. La Cour n’a, en outre, retenu aucune des raisons impérieuses d’intérêt général soulevées par l’Etat français afin de justifier la différence de traitement entre OPCVM français et étrangers (répartition équilibrée du pouvoir d’imposition, efficacité des contrôles fiscaux, cohérence du régime fiscal).

Cette décision ouvre ainsi des possibilités de réclamations contentieuses aux fonds d’investissement étrangers (Etats tiers à l’Union européenne inclus sous certaines conditions) en ce qui concerne les retenues à la source acquittées sur les dividendes versés par des sociétés françaises depuis le 1er janvier 2009.

www.bakernet.com

JPEG - 18.6 ko

newsletter de Fiscalonline

Alerte du cabinet Baker & McKenzie SCP du 22 mai 2012

Publié le mercredi 23 mai 2012

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Valeurs mobilières


 



Les articles les plus lus !
Retenue à la source sur les dividendes de source française perçus par une société européenne : l’avocat général de la CJUE rend ses conclusions
Prélèvement à la source de l’impôt : les mesures transitoires
Plus-value : les travaux de remplacement complet de l’installation électrique peuvent venir en majoration du prix d’acquisition
Bercy commente la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés et les mesures de coordination y attachées
TVA : précisions relatives aux prestations de services se rattachant à un immeuble
11, 20, 50 salariés… Quels changements faut-il prévoir dans l’entreprise ?
La CJUE retoque partiellement la CSPE et autorise « sous condition » son remboursement
Précision sur l’abattement sur les plus-values réalisées par les dirigeants de PME partant à la retraite
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018