Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les stars américaines de l’art contemporain à moins de 5 000 $

partager cet article

artprice



Les stars américaines de l’art contemporain à moins de 5 000 $

En terme d’offre, le coeur du marché de l’art contemporain est accessible à tout amateur : pléthore d’oeuvres – environ 60 % des lots offerts – se vendent en effet entre quelques centaines de dollars et 5 000 $. Cette gamme de prix est substantiellement alimentée d’estampes, dont la demande a largement doublé sur les dernières années, et grâce auxquelles il est possible d’accéder à quelques signatures phares telles que Jeff Koons, Takashi Murakami, Keith Haring, Maurizio Cattelan, Damien Hirst ou encore Anish Kapoor. A travers les trois artistes contemporains (nés après 1945) américains les plus cotés de l’année, voici quelques pistes d’oeuvres abordables, sans se limiter aux seules estampes.

Top 3 américains

Les trois artistes américains les plus performants aux enchères ces derniers mois sont Jean-Michel BASQUIAT, Jeff KOONS et Christopher WOOL. Les recettes annuelles de ces trois mastodontes du marché s’élèvent à plus de 310 m$ (entre juillet 2012 et juin 2013). Le prix des multiples grimpent suivant la hausse de prix des oeuvres majeures, mais une tranche conséquente de la production demeure accessible pour mois de 5 000 $.

Jean-Michel Basquiat

Les œuvres de Basquiat vendues aux États-Unis comptent pour près de 29 % des recettes américaines cette année (juillet 2012- juin2013). Basquiat est ainsi devenu une signature décisive pour la réussite des ventes de prestige de New York, mais encore de Londres et de Paris. La demande et la spéculation sont si vives que de grandes sérigraphies sur toile, généralement limitées sur 10 exemplaires, se vendent plusieurs centaines de milliers de dollars (une grande Untitled de 1983 passait d’ailleurs le seuil du million de dollars en 2013 : adjugée 1,2 m$, soit plus de 1,4 m$ frais inclus, le 7 mars 2013 chez Sotheby’s New York). Pour un budget n’excédant pas 5 000 $, l’amateur accédera à une pochette sérigraphiée de disque vinyle collector (non signée, autour de 400 $), des polaroids pris par l’artiste (non signés, autour de 4 000 $) qui sont autant de souvenirs du petit monde de l’art de la fin des années 80, ou des affiches lithographiques parfois signées (et dédicacées) entre 3 000 et 5 000 $.

Jeff Koons

Héritier du Pop art et inspiré par l’iconographie collective, Jeff Koons met un point d’honneur à diffuser au maximum son travail, le déclinant en éditions d’objets en plus d’estampes. Le second marché regorge si bien de ce type d’oeuvres qu’une grosse moitié des coups de marteau de Koons tombent sous le seuil des 5 000 $. Face à demande boulimique, le marché digère très bien ce type de pièces abordables, notamment lorsqu’elles celles-ci s’avèrent assez emblématiques comme la céramique du Balloon dog, déclinée en rouge et en bleu, dont chacune est diffusée sur 2 300 exemplaires. Comptez environ 2 000 et 5 000 $ en moyenne un chien rutilant (certains s’envolent tout de même à plus de 10 000 $)... un prix multiplié par dix par rapport aux années 2000-2001. Le prix de ses Puppies, petits vases en porcelaines d’une quarantaine de centimètres de haut produits à 3000 exemplaires ont suivi la même ascension passant de 1 000 $ au début des années 2000 à près de 10 000 $ pour les deux derniers Puppies passés en salles (10 000 $ inclusion faite des frais vendeurs, prix marteau de 8 000 $).

Christopher Wool

Christopher Wool est l’un des artistes les plus performants de la décennie, en témoigne une hausse de son indice de prix de l’ordre de 1 300 % depuis 2003... Son extraordinaire performance de 2012 (il s’est arraché plus de 26 m$ d’oeuvres de Wool en salles, hors frais vendeurs) tient en premier lieu à l’explosion du prix de ses toiles depuis 2010 (69 % des transactions) mais le marché n’est pas avare en multiples (21 % des lots) et 20 % de ses oeuvres sont adjugées pour moins de 8 000 $ (dont 10 % en-deçà de 2 200 $).

Dans les années 90, un dessin de grand format changeait des mains entre 1 500 et 10 000 $... une budget à peine suffisant pour acheter une estampe aujourd’hui. Le marché de Wool n’ayant jamais été si vif, certaines sérigraphies uniques peuvent porter les enchères au-delà des 100 000 $... mais les cas sont rares et même si la demande est très soutenue, il demeure possible de faire quelques acquisitions intéressantes, comme cette aquatinte sur bristol limitée sur 35 exemplaires et cédée 2 000 $ en juillet 2012 chez Christie’s New York (Untitled, from Henry Street Settlement, 2005, prix de vente frais inclus : 2 500 $).

Le succès de ces artistes a ouvert des brèches commerciales et l’amateur doit se montrer prudent avant de se porter acquéreur. Il s’agit d’obtenir des informations sur l’origine de l’édition concernée et sa limitation avérée, ainsi que sur l’importance du sujet dans l’oeuvre de l’artiste, et bien sûr, l’état de la pièce concernée.

Source © Artprice.com

www.artprice.com

Communiqué d’Artprice du 29 octobre 2013

Publié le vendredi 1er novembre 2013

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Création d’une amende fiscale à l’encontre des intermédiaires complices d’un contribuable sanctionné pour fraude fiscale grave
Preuve apportée par l’administration de l’existence d’un transfert de bénéfices à l’étranger
Le Comité social et économique aura accès à la politique de prix de transfert de l’entreprise
Extension de la procédure de taxation d’office aux œuvres d’art et objets de collection
Les députés votent la fin du « verrou de bercy » pour les plus gros fraudeurs
Pour la Commission le Luxembourg n’a pas accordé à McDonald’s un traitement fiscal sélectif
Le Gouvernement propose de pérenniser le principe d’indemnisation des « indics » fiscaux
Imposition à l’IFI des personnes victimes d’un accident et handicapées
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018