Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
PLFR 2019
Loi de Finances rectificative 2020
Impôt sur le revenu 2020
Loi de Finances rectificative 2020-II
Loi de Finances rectificative 2020-III
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les députés incluent les temps de pause pour le calcul des allégements de cotisation des bas salaires

partager cet article

Les députés ont adopté un amendement du rapporteur du PLFSS pour 2014 modifiant le calcul des réductions de cotisations sociales patronales.

L’Assemblée nationale à adopté un amendement à l’article 2 (Admt n°151) qui a pour conséquences d’inclure les heures de pause dans les heures déclarées pour le calcul des allégements de cotisation pour les bas salaires.

L’auteur de cet amendement et également apporteur du texte, M. Bapt rappelle que « dans les entreprises de commerce de détail principalement, une partie de la rémunération des salariés est affectée à des « temps de pause d’habillage et de déshabillage ».

Depuis 2008, il a été prévu que cette partie de la rémunération, dès lors qu’elle est identifiée en application d’une convention ou d’un accord collectif étendu en vigueur au 1er octobre 2007, ne serait plus prise en compte pour le calcul de la réduction générale de cotisations patronales.

Cette exclusion a pour effet d’augmenter, à niveau de salaire inchangé, le montant de l’exonération dont bénéficie l’employeur : en effet, si la rémunération au titre des temps de pause représente par exemple 10 % du salaire, l’employeur bénéficie de l’exonération jusqu’à 1,76 SMIC au lieu de 1,6 SMIC, comme dans les autres secteurs.

Or, cette neutralisation n’a aucun rapport avec le fait pour un salarié de bénéficier de temps de pause rémunérés.

Cette exclusion ne bénéficie qu’aux seules entreprises qui ont institué des temps de pause dans le cadre d’accord étendus avant 2007, alors même que d’autres salariés qui bénéficient de temps de pause rémunérés, mais relevant d’entreprises dans lesquelles les conventions n’identifient pas ces rémunération spécifiques, n’ouvrent pas droit à cet avantage.

En outre, la neutralisation de ces temps de pause dans le calcul de l’exonération est complexe et donne lieu à de fréquents redressements des URSSAF.

Compte tenu des mesures prises par ailleurs pour le Gouvernement en faveur de l’abaissement du coût du travail, à travers le CICE et, dans le cadre du présent article, par l’amplification des allègements de cotisations patronales et de réduction des cotisations d’allocations familiales, il est légitime de revenir sur ces modalités de calcul.

En outre, en l’absence de correction, l’importance de cet avantage va s’accroître du fait de la mesure « zéro charge au niveau du SMIC » ».

L’adoption de cet amendement a été vivement critiqué par le Medef qui souligne dans un communiqué qu’il « représente un coût supplémentaire d’au moins 200 millions d’euros par an pour les entreprises concernées, notamment du commerce et de la distribution, de l’agroalimentaire ou de la sécurité. Il risque ainsi d’annuler en tout ou partie les baisses de charges prévues dans le cadre du Pacte de responsabilité, notamment pour les salaires les plus bas ».

Le MEDEF note que l’inclusion de ces temps de pause dans le calcul est totalement « injustifiée », dans la mesure où les tribunaux ont jugé que ces mêmes temps de pause ne pouvaient être considérés comme du temps de travail et que cet amendement « est un mauvais coup porté à la démarche de bâtir une relation de confiance pour pouvoir relancer une véritable dynamique de création d’emplois. Il doit être retiré ».

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 2 juillet 2014

Publié le jeudi 3 juillet 2014
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Fiscalité des entreprises


 



Les articles les plus lus !
Plus-value : quand les relevés de consommation d’eau et d’électricité font tomber l’exonération « résidence principale »
TVA sur marge : le Conseil d’Etat renouvelle sa position concernant la condition d’identité
Lutte anti-blanchiment : TRACFIN a publié son rapport d’activité 2019
PLFR2020-III : Vers un crédit d’impôt de 15 % au bénéfice des médias audiovisuels
Bercy commente l’aménagement de la réduction d’impôt « Censi-Bouvard »
Exonération de plus-value immobilière relative au logement social : précisions sur le prorata de logements sociaux
Titulaires de BA et de BNC : neutralisation des « frottements » fiscaux liés au passage du régime de la micro-entreprise au régime réel
Apport-cession et stipulation de soulte : 17 nouveaux avis du Comité de l’abus de droit fiscal
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>