Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « Logement »
Plan d’action Entreprises
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Le BFR des entreprises européennes se détériore

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le Cash Conversion Cycle est passé de 40,4 jours en 2016, contre 39 jours en 2015 en données pro forma.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) des grandes entreprises européennes s’est détérioré en 2016 et est revenu à son niveau de 2010. Des délais fournisseurs plus longs n’ont pu compenser la hausse de 10,1% des stocks et des créances clients en 2016, montre l’étude REL publiée en exclusivité par L’Agefi lundi 11 septembre 2016.

L’étude est téléchargeable sur le site de la société au lien suivant Cette enquête est réalisée à partir des résultats 1.000 premières entreprises cotées dans 19 pays d’Europe, hors secteur financier.

Elle permet d’établir le CCC ou Cash Conversion Cycle qui s’exprime en nombre de jours et indique pendant combien de temps l’argent reste immobilisé dans les processus d’achat, de production et de vente d’une entreprise.

Le calcul du CCC est basé sur :

  • le nombre de jours crédit-clients (DSO – Days Sales Outstanding) = le nombre de jours moyen durant lesquels l’entreprise doit attendre le paiement après qu’un produit ou service a été livré ;
  • le nombre de jours de rotation des stocks (DIO – Days Inventory Outstanding) = le nombre de jours moyen dont l’entreprise a besoin pour transformer ses stocks en ventes ;
  • le nombre de jours crédit-fournisseur (DPO – Days Payable Outstanding) = le nombre de jours moyen dont l’entreprise a besoin pour payer ses fournisseurs.

Plus le cycle est court, moins longtemps le capital reste immobilisé dans le processus d’exploitation.

Ce qui vous permet de faire face à vos obligations à court terme et de développer vos activités.

Dans sa dernière édition, cette enquête fait ressortir une augmentation de 3,6% du « cycle de conversion du cash » (CCC).

Cet indicateur est passé à 40,4 jours en 2016 contre 39 jours l’année précédente en données pro forma.

Parmi les raisons analysées par les consultants en charge de l’étude, des délais de paiement fournisseurs plus longs qui n’ont pu compenser une rotation plus lente des stocks et une progression des créances clients.

Malgré un repli de 1,2% de son chiffre d’affaires global, le panel affiche une marge d’exploitation en hausse de 80 points de base à 8,65%. La trésorerie disponible des sociétés de l’échantillon, en hausse de 2,2% à 881 milliards d’euros, s’accompagne d’une progression de 5,9% de leur dette brute à 3.523 milliards. « La faiblesse des taux d’intérêt encourage les entreprises à s’endetter plutôt que d’optimiser leur BFR », en déduit l’étude.

Semi conducteurs en tête, hydrocarbures à la traîne

Plusieurs secteurs ont néanmoins réussi à tirer leur épingle du jeu en diminuant significativement leur BFR, comme les semi-conducteurs, les équipements et services énergétiques ou les télécoms mobiles. A contrario, les hydrocarbures, la distribution par internet et les médias ont enregistré la plus forte dégradation de leur performance dans ce domaine. De surcroît, peu de sociétés parviennent à pérenniser leurs efforts.

11% des sociétés du panel sont parvenus à améliorer leur CCC sur 3 années consécutives. 91 sociétés (soit 9% du panel) ont sur la même période vu leurs performances se détériorer. Enfin, seulement 10 entreprises, représentant 1% du panel, sont parvenues à améliorer leur BFR chaque année depuis 2010 ».

La France suit la tendance européenne

La France n’a pas échappé à la tendance générale avec une détérioration correspondant à 1 jour pour les 137 sociétés analysées. Six des dix plus importants groupes de l’Hexagone par le chiffre d’affaires (Total, Renault, Engie, Saint-Gobain, Vinci, EDF) affichent d’ailleurs un BFR en nette augmentation d’un an sur l’autre. A l’échelle européenne, « l’alignement de l’ensemble des entreprises de l’échantillon sur les meilleures pratiques de chaque secteur permettrait de dégager un gain de 1.046 milliards d’euros, soit 7,1% du PIB européen pour l’année 2016 », selon les calculs de REL.

Méthodologie

L’étude annuelle de REL, mesure les performances en matière de gestion de leur BFR des 1000 premières entreprises européennes (en volume des ventes) pendant l’année 2016. Les données sont issues de sources publiques (CapitalIQ). Les industries sont définies par leur GICS (Global Industry Classification Standard) qui est une classification « Standard & Poor’s » qui rend ensuite possible une comparaison globale par secteur et par industrie. Les comparaisons sont faites d’une année sur l’autre en respectant le même périmètre d’étude, en prenant en compte l’entreprise puis sa classification GICS (59 classes), et enfin le rang qu’elle occupe sur le continent étudié.

A propos de REL :


REL, division de The Hackett Group est une activité de consulting d’envergure mondiale, agissant sur les problématiques d’amélioration durables des Besoins en Fonds de Roulement et cela au travers de toutes les divisions d’une entreprise. Via une méthodologie unique mettant en œuvre une présence sur le terrain, une rigueur analytique et une approche collaborative avec ses clients, nous avons permis de libérer plus de 25 milliards de dollars de cash flow, permettant aux entreprises de pratiquer des politiques d’acquisition, de développement ou de réduction de leur dette grâce à cette valeur retrouvée. www.relconsultancy.com

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 11 septembre 2017

Publié le lundi 11 septembre 2017

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Réforme du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : les mesures adoptées
Le Gouvernement maintient les obligations déclaratives en matière de Pacte Dutreil
Dispositif IR-PME renforcé : réduction d’impôt à portée à 25 % et plafonnée à 10 000 €
Logiciel obligatoire au 1er janvier 2018 : Le vrai et le faux !
Plus-value immobilière : un immeuble occupé 113 jours est éligible à l’exonération résidence principale
Les mesures fiscales du second projet de loi de finances rectificative pour 2017 : PLFR2017-II
Le PTZ neuf maintenu pendant deux ans dans les zones non tendues
La réduction d’impôt sur le revenu SOFICA est prorogée jusqu’au 31 décembre 2020
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016