Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
PLFR 2019
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



La Finlande et la république Tchèque épinglées par la Commission européenne

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

En Finlande


Les artistes et sportifs non résidents doivent en effet s’acquitter d’un impôt libératoire s’élevant à 15 % des revenus qu’ils perçoivent en Finlande, une fois appliqués les rares abattements prévus pour les indemnités de logement et de transport et les indemnités journalières. Les artistes et sportifs résidents sont quand à eux soumis à un taux d’imposition progressif et peuvent déduire les frais réels liés à leurs revenus.

La différence de traitement entre artistes et sportifs résidents et non résidents équivaut à une entrave à la libre prestation des services au sens des articles 49 et 50 du traité CE. Cette législation a pour effet de dissuader les artistes et sportifs non résidents d’exercer leurs activités en Finlande, la prestation de services dans ce pays étant moins intéressante pour ces personnes.

La Commission européenne a formellement demandé à la Finlande de modifier sa législation. Si la Finlande n’y apporte pas de réponse satisfaisante dans un délai de deux mois, la Commission peut porter l’affaire devant la CJCE

En République Tchèque


Dans la réglementation tchèque, les non-résidents sont imposés, pour certains de leurs revenus de source tchèque, sur une base brute, alors que les résidents peuvent déduire les frais liés à ces mêmes revenus.

La Commission estime que ces règles peuvent dissuader les assujettis non-résidents de fournir des services ou de faire des investissements en République tchèque et, de ce fait, constituent une entrave à la libre prestation des services et à la libre circulation des capitaux.

La Commission européenne a officiellement demandé à la République tchèque de modifier ses règles fiscales. Si la République tchèque ne répond pas de manière satisfaisante à l’avis motivé dans un délai de deux mois, la Commission peut décider de saisir la CJCE.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué de la Commission européenne du 19 février 2009

IP/09/292

IP/09/291


Publié le vendredi 20 février 2009

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Finlande | Non résident | République tchèque


 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière et seuil de 15.000 € : le Conseil d’Etat durcit le ton
La baisse du taux du droit de partage à 1,1% aura bien lieu
PLF2020 : Les aménagements affectant le crédit d’impôt recherche
Le Sénat a adopté le projet de loi de finances rectificative pour 2019
L’espérance légitime de bénéficier de l’abattement pour durée de détention des plus-values sur titres n’emporte pas la conviction des Sages
L’Inspection Générale des Finances recommande une évolution du dispositif « Pinel »
Le droit de partage en cas de divorce serait ramené à 1,8% en 2020 puis à 1,1% en 2021
De la constitutionnalité de la fiscalité de prestation compensatoire versée à la fois sous forme de capital et sous forme de rentes
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>