Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Hausse de la fiscalité sur l’alimentation : une piste pour lutter contre l’obésité

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Hausse de la fiscalité sur l’alimentation : une piste pour lutter contre l’obésité

La Direction générale du Trésor, a publié une étude sur les conséquences pour l’économie du coût de l’obésité et sur les mesures pertinentes à mettre en œuvre pour tenter de contenir la hausse du nombre de personnes en excès de poids.

Au titre des pistes proposées, les auteurs du rapport estiment que des mesures non coûteuses et innovantes pourraient être encouragées pour lutter contre l’excès de poids qu’il s’agisse :

  • d’exploiter les incitations inconscientes à la prise de décisions des consommateurs dans le but de rendre l’alimentation plus saine ;
  • de réaliser des campagnes de prévention plus ciblées ;
  • de limiter voire d’interdire des publicités destinées aux enfants vantant des produits dont l’excès de consommation peut nuire à la santé

Par ailleurs, il leur semble « souhaitable d’agir sur la fiscalité comportementale dans le but d’améliorer les politiques de lutte contre l’obésité en France ».

L’étude constate qu’en France, plusieurs taxes ont été récemment instaurées afin de tenter d’orienter certains comportements alimentaires et lutter contre l’obésité. Les contributions sur les boissons sucrées et édulcorées, instaurées en 2012, ont ainsi rapporté un peu moins de 400 M€ à la sécurité sociale en 2014. En 2014 a été ajoutée la contribution sur les boissons énergisantes visant à limiter leur consommation.

Si, le recours aux taxes sur un nutriment (Sucre...) ou sur un produit (boissons sucrées...) est efficace, «  une option intéressante pourrait être de taxer les produits au-delà d’un certain niveau de calories, comme cela a été fait au Mexique à partir de 2014, ou en fonction de leur qualité nutritionnelle. »

L’étude souligne également qu’il si les taux de taxe sont insuffisants elle ne pourront infléchir significativement les comportements et avoir un réel impact en matière de santé publique.

Outre ces taxes comportementales, le taux de TVA peut aussi constituer un levier pour agir sur les prix relatifs des aliments. En France, ce levier est peu utilisé : seuls les produits contenant de l’alcool, le caviar, les produits de confiserie et les graisses végétales sont taxés au taux normal de TVA (20 %) alors que le taux réduit de 5,5 % s’applique en général aux produits alimentaires.

Le Royaume-Uni utilise la modulation du taux de TVA pour inciter à la consommation de produits plus sains en ne taxant pas les produits alimentaires en général mais en taxant au taux normal les produits jugés néfastes pour la santé. En revanche, si une baisse des taux de TVA pour les produits sains en deçà de 5,5 % n’est pas envisageable du fait de la réglementation européenne, une hausse des taux pourrait servir à majorer le coût des produits les plus nocifs pour la santé.


Consulter l’étude dans son intégralité

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 1er septembre 2016

Publié le jeudi 1er septembre 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Taxes diverses


 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Plus-value immobilière : les régimes d’exonération en faveur de la construction de logements sociaux sont prorogés de 3 ans
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
ETNC : le profit sur les instruments financiers à terme sera imposé au taux de 50%
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016