Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Partenaires Placements Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Nos publications interactives
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Déclaration de revenus 2010
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
L’EIRL
Le dispositif Scellier
Deuxième plan de rigueur
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Rénovation de la politique familiale
Réforme des retraites
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
Les levées de fonds Particeep
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Loi visant à reconquérir l’économie réelle
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
 
 



Frontaliers franco-luxembourgeois : futurs bénéficiaires de la "justice fiscale" de François Hollande

partager cet article

Frontaliers franco-luxembourgeois : futurs bénéficiaires de la "justice fiscale" de François Hollande

Dans un courrier daté du 5 juin, le ministre délégué au budget (Jérôme Cahuzac) a confirme à Christian Eckert (Député de Meurthe-et-Moselle) les intentions du gouvernement concernant l’imposition des revenus des travailleurs frontaliers.


Invité de l’émission « Parole de candidat » (TF1), le président-candidat Nicolas Sarkozy avait, le 12 mars dernier, proposé création d’« un impôt lié à la nationalité » visant les exilés fiscaux.

Extrait :

« Moi je souhaite que la nationalité et la fiscalité soient maintenant liées. L’exilé fiscal c’est celui qui veut rester français pour la nationalité mais qui ne veut pas rester en France pour la fiscalité... j’ai tous les avantages, mais aucun inconvénients... Tout exilé fiscal, c’est à dire toute personne qui est partie à l’étranger dans le seul but d’échapper à l’impôt français devra déclarer à l’administration française ce qu’il a payé comme impôt à l’étranger et si c’est inférieur à ce qu’il aurait payé sur les revenus de son capital en France, on lui fera payer la différence....Si vous partez pour des raisons d’exil fiscal, pour échapper à l’impôt, alors si vous voulez rester français vous paierez le différentiel ».

Christian Eckert, comme il le souligne sur son blog, défend une autre position, celle de François Hollande :

« Chacun continue à payer ses impôts sur le revenu selon les règles et dans le pays où il travaille, quelle que soit sa nationalité et ceci afin d’éviter une double imposition.

C’est d’ailleurs écrit clairement dans la convention franco-luxembourgeoise. »

Christian ECKERT défend la justice fiscale en demandant une renégociation de certaines conventions fiscales, mais pour les seuls français résidant à l’étranger et exclusivement sur la fiscalité du patrimoine et des sociétés.

« En aucun cas, le principe d’imposition des revenus du travail, avec les modalités et dans le pays où ils sont perçus ne sera remis en cause !

Rien ne changera donc pour les travailleurs frontaliers ».


Si le gouvernement, en application de ses engagement de campagne ( plus de justice fiscale) envisage de réexaminer plusieurs conventions fiscales dont celle liant la France et le Luxembourg, Jérôme Cahuzac a rappelé que l’objectif de ce réexamen n’est pas de modifier la situation fiscale des frontaliers.

PDF - 712.8 ko
Courrier_Cahuzac

Pour mémoire, en application de l’article 14 de la convention franco-luxembourgeoise, les frontaliers ne sont imposables que dans l’Etat sur le territoire duquel s’exerce l’activité personnelle source de ces revenus (Luxembourg).


- Pour aller plus loin

- Renégociation de la convention franco-luxembourgeoise : des discussions en cours !

JPEG - 18.6 ko

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 6 juin 2012

Publié le jeudi 7 juin 2012

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Frontaliers | Luxembourg


 



Les articles les plus lus !
Nouveau gouvernement Valls 2 : quid du plan de relance sur le logement ?
Vers une énième réforme des plus-values immobilières ?
Investissement locatif : le gouvernement autoriserait la location entre ascendants et descendants
Le régime des plus-values de cession de valeurs mobilières en 2013 et en 2014
PERP : pas de déblocage anticipé de l’épargne en cas d’expatriation
Plus-values immobilières et abattement de 25% : ce n’est qu’un au revoir ?
Les professions réglementées feront bien l’objet d’un projet de loi en septembre
Maintien de l’abattement de 10 % sur les pensions de retraite
[+ ...]


  A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2014