Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Financement des PME innovantes : France Biotech alerte le gouvernement

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

France Biotech alerte le gouvernement sur le rôle clé des incitations fiscales de la loi TEPA dans le financement des PME innovantes

PNG - 19.6 ko

Dans le cadre de la réflexion menée sur la réforme ISF, France Biotech alerte le gouvernement sur le rôle clé des incitations fiscales de la loi TEPA dans le financement des PME innovantes.

Aujourd’hui, 1 milliard d’euros par an sont investis dans nos PME grâce à la Loi Tepa

Le retour de la croissance ne pourra se faire sans un meilleur financement et un essor plus rapide de nos PME.

Paris, le 21 Mai 2012 - France Biotech, l’association française des entreprises des Sciences de la Vie, rappelle l’engagement pris par François Hollande lors de la campagne présidentielle, selon lequel « il faut mieux orienter l’épargne des français vers le financement des PME ». Les modifications probables de l’ISF ne doivent surtout pas affecter les incitations fiscales de la loi Tepa, mesure fiscale qui permet aujourd’hui au contribuable d’investir directement dans une PME en échange d’une réduction du montant de leur ISF.

Dans un contexte économique difficile, nos entreprises innovantes doivent disposer plus que jamais des moyens suffisants pour structurer et de croître de manière pérenne. La France a besoin d’un tissu d’entreprises innovantes ayant la capacité de devenir nos grands groupes de demain.

Actuellement, le particulier est incité à investir dans une PME : à condition de s’engager à rester au moins 5 ans au capital de la PME, il peut déduire de son ISF 50% du montant investi (jusqu’à un maximum de 45,000 euros de réduction pour 90,000 euros investis).

Toute diminution de ce taux de 50% ou tout plafonnement du montant d’investissement réduirait drastiquement le financement des PME.

Nous assisterions donc à un effondrement de l’investissement Tepa qui alimente aujourd’hui la plupart des FCPI ainsi qu’une grande partie des investissements des particuliers lors des introductions en bourse.

Pour rappel, le financement des PME innovantes avait déjà été bien entaché en 2010, à cause du coup de rabot apporté au statut JEI  !

« Depuis 2008, la loi Tepa a permis de diriger environ un milliard d’euros par an vers nos PME innovantes ! Des milliers de particuliers ont pu participer au développement de nos entreprises », souligne André Choulika, président de France Biotech. « La future « banque des PME » ne pourrait éviter l’effondrement de l’investissement, la pluralité et la mutualisation des risques imposant une multitude d’investisseurs potentiels pour chaque entreprise. L’efficacité des aides publiques (Oseo, CIR, JEI...) passées et futures risquent d’être totalement remise en cause si les sociétés ne peuvent plus accéder à l’investissement en capital et au marché boursier. Le contexte boursier international et la frilosité des investisseurs institutionnels rendent plus que jamais indispensables le maintien, et même l’expansion, de l’investissement des particuliers dans le capital risque et les entrées en bourse des PME », insiste André Choulika.

France Biotech propose également la réforme de l’Assurance Vie pour ainsi drainer l’épargne vers la création de richesse. France Biotech propose d’orienter 3% des montants investis dans les Assurances Vie vers des fonds d’innovation pour les entreprises bénéficiant du label PME innovante attribué par OSEO et JEI. Avec une collecte de 120 milliards d’euros par an et des ressources de 1 650 milliards d’euros (drainés vers les emprunts d’Etat ou des grandes entreprises), 3% représenteraient quelques 4 à 5 milliards d’euros pour les PME !

- Rappel de la Loi TEPA

L’article 16 de la loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat, dite « Loi TEPA », modifiée par la loi de finances pour 2011 (loi 2010-1657 du 29 décembre 2010, art. 38), permet une réduction d’ISF égale à 50% des sommes investies dans certaines PME éligibles dans la limite de 45 000 euros (soit un versement maximum de 90 000 euros). Afin de pouvoir bénéficier de cette réduction, le souscripteur doit notamment conserver les titres acquis jusqu’au 31 décembre de la 5ème année suivant celle de la souscription. De même, le remboursement d’apports aux souscripteurs avant le 31 décembre de la dixième année entraîne la remise en cause de la réduction d’impôt.

A propos de France Biotech
France Biotech est l’institution française recensant les principales entreprises des Sciences de la Vie et ses partenaires experts sur cette industrie. France Biotech a pour mission d’accompagner le développement de cette industrie en France sur un terrain législatif et fiscales favorable. A l’origine du statut de la Jeune entreprise Innovante (JEI) mis en place lors de la Loi de Finances de 2004, France Biotech milite pour que le secteur innovant représente une industrie à part entière. Aujourd’hui France Biotech est présidée par André Choulika, Président Directeur Général du Groupe Cellectis et compte près de 150 membres et un conseil d’administration de 17 entrepreneurs.

www.france-biotech.org

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 21 mai 2012

Publié le lundi 21 mai 2012

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Aménagement du régime de report d’imposition de la plus-value d’apport de titres
Dispositif Pinel en zones B2 et C : les députés décalent de 3 mois la fin du régime transitoire
Prorogation jusqu’au 31 décembre 2019 du taux de 25% de la réduction d’impôt « Madelin »
Délivrance irrégulière de documents permettant de bénéficier d’un avantage fiscal : l’amende est aménagée
Les députés prorogent le dispositif "Censi-Bouvard" jusqu’en 2021
Les députés adoptent l’abus de droit fiscal à deux étages
La participation des employeurs aux frais de covoiturage sera défiscalisée jusqu’à 240 € par an
Réduction d’impôt « Pinel » : la Commission des Finances rétablit l’interdiction de mise en location à un ascendant ou à un descendant
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018