Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « Logement »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Extension des dispositions de la réduction d’impôt pour investissements forestiers

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Question

Mr Serge Lepeltier avait, par une question en date du 6 février 2003, précisé au ministre de l’économie et des finances que la loi d’orientation sur la forêt, du 9 juillet 2001, dans son article 9-II et III, codifié sous l’article 199 decies H du CGI, prévoit d’accorder une réduction d’impôt aux personnes physiques investissant dans la forêt.

L’article 199 decies H 2b précité prévoit que cette réduction d’impôt s’applique aux souscriptions ou acquisitions en numéraires de parts d’intérêts de groupements forestiers sous réserve que ces sociétés aient déjà pris l’engagement d’appliquer un plan simple de gestion agréé ou s’engagent à faire agréer un plan de gestion et appliquent, dans l’attente de cet agrément, un régime d’exploitation normal.

En outre, le souscripteur ou l’acquéreur doit s’engager à conserver les parts jusqu’au 31 décembre de la huitième année suivant la date de la souscription. Dans l’article 199 decies H 2 a du CGI, les mêmes avantages fiscaux sont accordés aux personnes physiques qui acquièrent, sous certaines conditions, des terrains en nature de bois et forêts ou des terrains nus à boiser.

Par ailleurs, le législateur a prévu, par la loi du 1er février 1995, la constitution de groupements fonciers ruraux (GFR), sociétés civiles formées en vue de rassembler et gérer des immeubles à usage agricole et forestier.

Ce texte prévoit que leurs biens sont régis, notamment en matière fiscale, selon les dispositions propres aux groupements fonciers agricoles, pour la partie agricole, et selon les dispositions propres aux groupements forestiers, pour la partie forestière.

Afin de maintenir des unités de gestion rurale et de ne point atomiser dans de multiples sociétés des biens fonciers et forestiers, nombre de gestionnaires ont constitué des groupements fonciers ruraux (GFR), administrateurs de biens fonciers et forestiers.

Actuellement, ces gestionnaires se trouvent donc, en ce qui concerne les avantages fiscaux prévus par la lettre de l’article 199 decies H, défavorisés par rapport à d’autres gestionnaires qui auraient divisé artificiellement leurs biens.

Il lui demandait s’il n’estime pas que les mesures de faveur prévues à l’article 199 decies H devraient trouver à s’appliquer, tant aux GFR qui entreprendraient de boiser une partie de leurs biens fonciers que pour la quote-part des titres du GFR représentative de biens forestiers, lors de la cession de parts de GFR.

Une telle mesure serait de nature à répondre aux objectifs du législateur en évitant un morcellement de la gestion des unités foncières et rurales ; elle réparerait aussi une inégalité devant l’impôt existant actuellement entre les sociétés civiles gestionnaires de biens forestiers.


Réponse du ministre

La réduction d’impôt prévue à l’article 199 decies H du CGI s’applique, sous certaines conditions, au prix d’acquisition de terrains en nature de bois et forêts ou de terrains nus à boiser et aux souscriptions ou acquisitions en numéraire de parts d’intérêt de groupements forestiers ou de sociétés d’épargne forestière.

En l’absence de disposition législative expresse, la réduction d’impôt n’est pas applicable à la souscription ou l’acquisition de parts de groupements fonciers ruraux.

Par ailleurs, les dispositions de l’article L. 322-22 du code rural qui prévoient que les biens de groupements fonciers ruraux sont régis, notamment en matière fiscale, selon les dispositions propres aux groupements fonciers agricoles, pour la partie agricole, et selon les dispositions propres aux groupements forestiers, pour la partie forestière, sont sans incidence sur l’application de cet avantage fiscal.

newsletter de Fiscalonline

Réponse ministérielle Lepeltier du 10 avril 2003

Question n°05576


Publié le lundi 28 avril 2003

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Société civile


 



Les articles les plus lus !
Rétropédalage du Gouvernement concernant le régime de la TVA sur marge des aménageurs lotisseurs
Proposition de loi visant à réduire l’imposition sur les successions et à faciliter la transmission de patrimoine aux jeunes générations
Entrée en application de l’IFI : quelles conséquences pour les détenteurs de SCPI et d’OPCI ?
L’exonération de droits de succession au profit des frères et sœurs vivant ensemble et la condition de domiciliation commune
Revenus des enfants : quels sont ceux qui doivent être déclarés ?
Plus-value immobilière : nouvelle décision concernant la prise en compte des dépenses de matériaux en majoration du prix d’acquisition
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
Prélèvement de l’impôt à la source : choisir le bon taux
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018