Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Assurance-vie : la réponse ministérielle Ciot rapporte la réponse ministérielle Bacquet

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Assurance-vie : la réponse ministérielle Ciot rapporte la réponse ministérielle Bacquet




Article rédigé par Maïder DE LOS SANTOS & Pierre-Alain GUILBERT de l’office notariale 14 PYRAMIDES NOTAIRES


Dans un communiqué de presse en date du 12 janvier 2016, le Ministre des Finances avait annoncé sa décision de revenir sur la réponse ministérielle Bacquet du 29 juin 2010 (BOI ENR-DMTG-10-10-20-20, § 380).

Rappelons que cette dernière imposait de faire figurer la valeur de rachat des contrats d’assurance-vie souscrits par un époux commun en biens au moyen de deniers communs à l’actif de communauté, ladite valeur de rachat étant par conséquent prise en compte pour moitié dans la succession de l’époux prédécédé.

Cette réponse ministérielle, si elle avait le mérite d’aligner les règles fiscales sur les règles civiles, aboutissait néanmoins, et contrairement à ce qu’elle semblait indiquer, à faire supporter aux héritiers autres que le conjoint survivant un complément de droits de succession, alors même qu’ils ne percevaient pas les capitaux décès.

Ces derniers étaient donc imposés deux fois : lors du décès du conjoint non souscripteur et lors du dénouement du contrat (à condition d’en être bénéficiaires).

La remise en cause annoncée dans le communiqué de presse doit donc être saluée.

Mais le procédé, un communiqué dépourvu de valeur juridique, était pour le moins discutable et le texte assez ambigu.

La confirmation du communiqué du 12 janvier 2016 par voie de réponse ministérielle, opposable à l’administration fiscale, et sa clarification étaient donc attendus.

Le texte du communiqué était en effet ambigu.

En indiquant que les héritiers « ne seront imposés sur le contrat d’assurance-vie qu’au décès du second époux (…) », le communiqué a en effet semé le troublé chez les praticiens.

D’aucun ont, en effet, vu dans cette formulation l’indication que les droits de succession seraient simplement différés jusqu’au décès du second époux.

La clarification apportée par la réponse ministérielle ne peut donc qu’être saluée.

A la lecture de cette dernière, nul doute en effet : pour la liquidation fiscale, la valeur de rachat ne figurera pas à l’actif de communauté et ne supportera donc pas les droits de succession.

L’objectif de neutralité fiscale affiché par le ministre est donc atteint.

Autre clarification bienvenue : faute de précision, on a légitimement pu s’interroger sur la date d’entrée en vigueur de la nouvelle doctrine fiscale.

Plusieurs solutions ont été envisagées par les commentateurs : ont pu être évoquées la date de diffusion du communiqué de presse, la date de parution au JO de la réponse ministérielle ou encore celle de la modification du BOFIP.

La date retenue par la réponse ministérielle CIOT est plus favorable au contribuable que ce que laissaient espérer les commentaires, puisque la réponse ministérielle BACQUET est rapportée pour les successions ouvertes à compter du 1er janvier 2016.

Si on ne peut que se satisfaire de cette mesure de tempérament, on regrettera néanmoins le hiatus créé entre règles civiles et fiscales, obligeant les notaires à procéder à une double liquidation incompréhensible pour le contribuable.


newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 29 février 2016

Publié le mardi 1er mars 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Assurance-vie | BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | SUCCDON


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
L’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi de finances pour 2017
« De Ruyter » : pas de remboursement des sommes indument versées au titre de la CSG-CRDS aux résidents hors EEE
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016