Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Actualisation de la convention franco-allemande en matière d’impôt sur les successions et les donations

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Par une loi du 26 février 2009 le gouvernement vient d’autoriser l’approbation de la convention entre la France et l’Allemagne tendant à éviter les doubles impositions en matière en matière d’impôts sur les successions et sur les donations.

Conforme aux principes posés dans le modèle de convention fiscale sur les successions et les donations de l’OCDE, la Convention comporte, en outre, des clauses particulières pour tenir compte de la spécificité des législations des deux Etats.


Concernant les personnes visées. art.1 : La Convention s’applique aux successions de personnes domiciliées dans l’un des deux ou les deux Etats contractants au moment de leur décès et aux donations effectuées par des personnes domiciliées au moment de la donation dans l’un des deux ou les deux Etats contractants.

Concernant le domicile fiscal. art. 4 : C’est le modèle OCDE qui s’applique avec cependant quelques spécificités.

  • Ainsi, le paragraphe 3 de l’article prévoit que toute personne possédant la nationalité d’un Etat qui, au moment de la transmission des biens, était domiciliée dans les deux Etats, est considérée résidente de l’Etat dont elle possède la nationalité, si elle a été domiciliée dans l’autre Etat moins de cinq ans, au cours de la période de sept ans précédant immédiatement le décès ou la donation.
  • Par ailleurs, l’article 2 du Protocole à la Convention introduit un droit de suite en faveur de l’Allemagne. En vertu de cette disposition, toute personne qui possédait la nationalité allemande et séjournait hors d’Allemagne depuis cinq ans au plus, au moment du décès ou de la donation, est considérée comme domiciliée en Allemagne.

Concernant le lieu d’imposition des biens immobiliers. art. 5 : Les biens immobiliers sont imposés dans l’Etat où ils se situent. Dans le cadre de cet article, la France a obtenu :

  • l’assimilation des cessions de parts possédées par le défunt ou le donateur dans des sociétés à prépondérance immobilière à des cessions d’immeubles. Est entendue comme étant une société à prépondérance immobilière, toute société dont l’actif est composé à plus de 50 % d’immeubles non affectés à sa propre exploitation industrielle, commerciale, agricole ou indépendante ;
  • lorsque des immeubles sont possédés par le défunt ou le donateur dans des sociétés appartenant à des groupements familiaux, la valeur des parts transmises est considérée comme un immeuble pour la fraction que représentent ces immeubles dans l’actif total de la société. Il s’agit d’une mise en conformité de la convention avec une évolution de notre législation fiscale introduite par la loi de finances pour 1998. b) Lieu d’imposition des biens mobiliers appartenant à un établissement stable

Concernant l’imposition des revenus de biens mobiliers. art. 6 : Ceux qui appartiennent à un établissement stable, partie à une succession ou donation, sont imposés dans l’Etat de situation de cet établissement.

Concernant l’imposition des navires et aeronefs. art. 7 : L’article prévoit que les navires et aéronefs qui font partie d’une succession ou d’une donation sont imposables dans l’Etat où l’entreprise a son siège de direction effective.

Concernant l’imposition des biens mobiliers corporels. art. 8 : Elle a lieu dans l’Etat de situation des biens. Toutefois le point 4 du Protocole précise que le numéraire, les créances de toute nature, les actions et parts de sociétés ne sont pas considérées comme des biens mobiliers corporels. Par ailleurs, seuls les biens meubles corporels situés de manière intentionnelle sur le territoire de l’un des deux Etats peuvent y être imposés. Dans le cas contraire, l’article 9 de la Convention s’applique et pose le principe d’imposition à la résidence des biens.

Concernant le principe d’imposition à la résidence des biens. art. 9 : Clause générale d’imposition dans l’Etat du lieu de la résidence pour tous les biens qui ne sont pas mentionnés aux articles 5, 6, 7 ou 8.

Concernant l’élimination de la double imposition. art 11 : Elle a lieu par voie de crédit d’impôt égal à l’impôt étranger dans la limite de l’impôt français.

  • La France a obtenu la possibilité d’appliquer la territorialité des droits de mutation à titre gratuit prévue à l’article 750 ter du CGI. Cette disposition rend possible l’imposition en France, non seulement des transmissions à titre gratuit des biens, mais aussi des réceptions de ces biens entre les mains du donataire ou du légataire lorsqu’ils proviennent d’Allemagne.

newsletter de Fiscalonline

Loi du 26 février 2009

n°2009-225, JO 27 fév. 2009, p.3465


Publié le vendredi 27 février 2009

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Allemagne | Convention internationale | Transmission


 



Les articles les plus lus !
Vente en bloc d’un immeuble acquis par fractions successives : condition d’imputation de la moins-value
La procédure d’adoption de la loi de finances rectificative pour 2018 est conforme à la Constitution
Plan d’action TVA : le Conseil adopte quatre ajustements à court terme
Les solutions du Gouvernement face à la fraude à la TVA sur les plateformes en ligne
Articulation entre crédit d’impôt recherche et jeune entreprise innovante
Taxation de l’économie numérique : déclaration commune franco-allemande
CIR et dépenses de personnel : rescrit relatif à la notion de premier recrutement d’un jeune docteur
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018