Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Statut fiscal des volontaires : imposables sur le revenu ou pas

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Statut fiscal des volontaires : imposables sur le revenu ou pas

Parenthèse dans la vie professionnelle, initiation des jeunes au monde réel, découverte de l’action humanitaire, le volontariat associatif ou civil pose nécessairement la question du sort fiscal des indemnités encaissées par les volontaires.

Par volontariat associatif, il faut comprendre la situation où une personne exerce une activité professionnelle à temps plein pendant plusieurs mois dans une association ou une fondation, sans avoir le statut de salarié.

Le service civil volontaire est organisé sous l’autorité de l’Etat qui prend en charge les indemnités versées aux volontaires. Il est défini dans le code du service national comme ayant pour objet de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale. Il offre à toute personne volontaire de servir les valeurs de la République et de s’engager en faveur d’un projet collectif en effectuant une mission d’intérêt général auprès d’une personne morale agréée.

Le service civique, peut aussi s’exercer sous le nom de volontariat international en administration (VIA) ou volontariat international en entreprise (VIE).

Des indemnités hors impôt

Le volontaire, c’est-à-dire la personne qui exerce une activité dans le cadre du volontariat associatif ou du service civil volontaire, se voit remettre un contrat de volontariat qui mentionne le lieu d’exercice, la nature de l’activité, la durée de son recrutement et bien évidemment la somme mensuelle qu’elle recevra.

Versée en contrepartie de l’exercice d’une activité sous lien de subordination (le volontaire est sous l’autorité de l’association ou l’entreprise qui l’accueille), la somme versée au volontaire devrait logiquement faire partie des traitements et salaires, et être imposables dans cette catégorie. Le code général des impôts a décidé de nommer « indemnités » les sommes reçues par le volontaire, et par suite de les exonérer en totalité d’impôt sur le revenu (IR).

Sont donc perçues en franchise d’impôt sur le revenu et ne doivent pas être portées sur la déclaration des revenus :

  • l’indemnité mensuelle et l’indemnité supplémentaire encaissée dans le cadre du service national, ou dans le cadre du volontariat international en administration ou en entreprise ;
  • l’indemnité perçue au titre d’un contrat de volontariat de solidarité internationale ;
  • l’allocation et la prime encaissée au titre d’un contrat de volontariat pour l’insertion ;
  • l’indemnité versée dans le cadre d’un engagement de service civique.

L’entreprise qui verse des indemnités aux volontaires internationaux en entreprise qu’elle accueille ou fait accueillir par l’une de ses filiales ou succursales peut les déduire comme charges dans la limite du montant légal (entre 400 € et 570 € mensuels).

La déduction en BIC ou IS s’applique également aussi aux chèques-restaurant si la participation de l’entreprise ne dépasse pas le plafond légal autorisé.

……encadré Le service national aussi

Le service national (ex service militaire) est depuis 1987 suspendu, et non pas supprimé. Toutefois, les jeunes gens et jeunes filles qui le souhaitent peuvent effectuer leur service national sous la forme militaire ou sous la forme de service civique (voir plus haut) dans la Police nationale, un service d’aide technique, en coopération etc. Deux conséquences fiscales.

  • Quel que soit leur âge, les enfants qui effectuent leur service national sous l’une ou l’autre de ces formes peuvent demander à être rattachés au foyer fiscal de leurs parents durant la période du service légal actif, donc dix mois. Lorsque l’engagement s’étale sur deux années civiles, le rattachement de l’enfant est possible pour chacune des deux années.
  • L’indemnité mensuelle que le jeune engagé (e) perçoit dans le cadre du service national (militaire ou civique) n’est pas imposable et ne doit pas être déclarée.

Michèle Auteuil de fiscalonline

Application Fiscalonline


Plus d’infos, moins d’impôts ©





newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 12 avril 2015

Publié le mercredi 15 avril 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Déclaration | Fiscalité des particuliers | Impôt sur le revenu


 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Plus-value immobilière : les régimes d’exonération en faveur de la construction de logements sociaux sont prorogés de 3 ans
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016