Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Réduction d’impôt pour frais de comptabilité et d’adhésion à un organisme de gestion agréé

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Réduction d’impôt pour frais de comptabilité et d’adhésion à un organisme de gestion agréé

Parmi les avantages fiscaux associés à l’adhésion à un OGA figure la réduction d’impôt pour frais de tenue de comptabilité, prévue par l’article 199 quater B du CGI. Cet avantage, introduit par l’article 72 de la loi du 29 décembre 1982, permet à certaines entreprises relevant du régime des micro-entreprises et qui ont opté pour un régime réel d’imposition, adhérentes à des OGA, de réduire leur impôt au titre des frais de tenue de comptabilité.

Les frais pouvant faire l’objet d’une réduction d’impôt sont constituées par l’ensemble des dépenses engagées en la matière, en particulier les honoraires versés à des comptables et toutes les sommes (cotisations, honoraires) versés à des OGA.

Supprimée par l’article 70 de la LF pour 2015 à compter du 1er janvier 2016, la réduction d’impôt pour frais de tenue de comptabilité a été abrogé par la LFR pour 2015 (Art.37).

Pour bénéficier de la réduction d’impôt, les contribuables doivent satisfaire simultanément aux trois conditions suivantes :

  • être assujettis à l’impôt sur le revenu (BIC, BNC ou BA) ;
  • avoir la qualité d’adhérent à un centre de gestion ou à une association agréés ;
  • avoir réalisé un chiffre d’affaires ou de recettes inférieur aux limites du forfait prévu à l’article 64 du CGI, à l’article 65 du CGI, à l’article 65 A du CGI et à l’article 65 B du CGI ou des régimes définis à l’article 50-0 du CGI et l’article 102 ter du CGI et avoir opté pour un mode réel de détermination du résultat.

Même si, en définitive, la réduction (dont la suppression avait été programmée) a été maintenue, elle est désormais limitée aux 2/3 des dépenses exposées pour la tenue de la comptabilité et pour l’adhésion à l’OGA. Elle reste soumise à la double limite de 915 € par an et du montant de l’IR dû pour une année donnée.

Ainsi depuis le 1er janvier 2016, la réduction d’impôt est soumise à une triple limite :

  • elle est égale aux deux tiers des dépenses exposées pour la tenue de comptabilité, et éventuellement, pour l’adhésion à un centre de gestion ou à une association agréés. Cette limite s’applique aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2016 ;
  • elle ne peut excéder le montant prévu au premier alinéa de l’article 199 quater B du CGI soit 915 euros par an ;
  • elle ne peut être supérieure au montant de l’impôt sur le revenu dû pour une année donnée.


En application de l’article 39-7 du CGI, les dépenses prises en charge par l’État sous forme de réduction d’impôt doivent être réintégrées pour la détermination du résultat catégoriel. En revanche, le surplus des dépenses non prises en compte à titre de réduction d’impôt continue de constituer une charge déductible.

Ainsi, du fait de cet aménagement de la réduction d’impôt les modalités de comptabilisation et de déduction au regard de l’article 39-7 du CGI sont également aménagés.

Soit une entreprise A qui a versé des honoraires relatifs à l’établissement de la comptabilité au cours de l’année N à un organisme de gestion agréé à hauteur de 1 500 €.

Elle est redevable d’un montant d’impôt sur le revenu de 950 € au titre de cette année.

Application de la triple limite prévue au premier alinéa de l’article 199 quater B du CGI :

  • premier plafond : les dépenses sont plafonnées à 1 000 € (1 500 € x 2/3) ;
  • deuxième plafond : les dépenses sont plafonnées à 915 € ;
  • troisième plafond : le montant des dépenses éligibles reste de 915 € (915 € < 950 €).

Le montant de la réduction d’impôt sur le revenu est de 915 €. Ce montant doit être réintégré pour la détermination du résultat catégoriel.

Le surplus des dépenses, soit 585 € (1 500 € - 915 €), constitue une charge déductible du résultat catégorielBOI-IR-RICI-10-20160504.




Cette mesure a récemment été commenté par l’administration fiscale dans le cadre de la base BOFIP-Impôt

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 12 mai 2016

Publié le vendredi 13 mai 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Revpro


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plus-value immobilière : les régimes d’exonération en faveur de la construction de logements sociaux sont prorogés de 3 ans
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
ETNC : le profit sur les instruments financiers à terme sera imposé au taux de 50%
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016