Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « Logement »
Plan d’action Entreprises
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Nouvelles règles de calcul de l’effectif « Sécurité sociale »

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Nouvelles règles de calcul de l’effectif « Sécurité sociale »




Le décret 2017-858 du 9 mai 2017 simplifie et harmonise les modalités de décompte de l’effectif d’une entreprise dans le contexte de la généralisation de la DSN. Le Groupe de travail social de Baker Tilly France explique les nouvelles règles de calcul.

A partir de 2018, la DSN servira de vecteur à la déclaration du décompte mensuel des effectifs « sécurité sociale ».

Il y aura une règle unique de décompte des effectifs pour l’application des mesures relatives au calcul et au recouvrement des cotisations et contributions de sécurité sociale. Elle sera en application au 1er janvier 2018 (et devrait s’appliquer pour le décompte de l’effectif annuel 2017, conditionnant la situation de la société pour 2018 ; ce point reste néanmoins à préciser par l’administration).

Nouvelles modalités de calcul

L’effectif salarié annuel de l’employeur est calculé au niveau de l’entreprise, tous établissements confondus. Il s’agit d’un effectif annuel moyen, qui correspond à la moyenne des effectifs déterminés chaque mois au titre de l’année civile précédente.

Pour le calcul de cette moyenne, il n’y a pas lieu de tenir compte des mois où aucun salarié n’est employé. L’effectif salarié annuel de l’employeur est arrondi, s’il y a lieu, au centième.

Décompte des salariés :

  • Les salariés à temps plein sont pris en compte intégralement pour l’effectif du mois.
  • Les salariés à temps partiel sont pris en compte au prorata.
  • En cas de mois incomplet (embauche ou départ en cours de mois), les salariés sont décomptés en fonction du nombre de jours du mois pendant lequel ils ont été employés.

Nouvelles entreprises :

L’effectif à prendre en compte pour l’année de création du premier emploi salarié titulaire d’un contrat dans l’entreprise correspond à l’effectif présent le dernier jour du mois au cours duquel la première embauche a été réalisée.

Modification de la situation juridique de l’employeur :

L’effectif à prendre en compte pour l’année au cours de laquelle les contrats sont transférés correspond à l’effectif présent au dernier jour du mois au cours duquel a été réalisé le transfert des contrats de travail. Pour les années suivantes, l’effectif est calculé dans les conditions habituelles.

Salariés et dirigeants pris en compte :

  • Salariés titulaires d’un contrat de travail.
  • Salariés du secteur public relevant de Pôle emploi.
  • Gérant minoritaire ou égalitaire de SARL et SELARL.
  • Présidents du conseil d’administration, directeurs généraux et directeurs généraux délégués de SA et SELAFA.
  • Présidents et dirigeants de SAS et SELAS.

Salariés exclus de décompte de l’effectif :

  • Salariés en CDD lorsqu’ils remplacent un salarié absent ou dont le contrat de travail est suspendu (le salarié absent ou remplacé reste décompté).
  • Salariés mis à disposition par une entreprise extérieure, y compris les intérimaires.
  • Stagiaires.
  • Apprentis.
  • Salariés en contrat initiative-emploi.
  • Salariés en contrat d’accompagnement dans l’emploi ou en contrat de professionnalisation.

Pour quelle application ?

Les nouvelles modalités de calcul de l’effectif « sécurité sociale » s’appliquent dans les domaines suivants :

  • Seuils d’effectif gouvernant les dates de paiement des cotisations aux URSSAF et de souscription de la DSN.
  • Droit à la déduction forfaitaire de cotisations patronales au titre des heures supplémentaires (20 salariés et plus).
  • Assujettissement au Fonds national d’aide au logement à 0,50% (20 salariés et plus).
  • Assujettissement au forfait social sur les contributions patronales de prévoyance complémentaire (11 salariés et plus).
  • Possibilité pour les URSSAF de recourir au contrôle sur pièce (moins de 11 salariés).
  • Seuil de bascule en versement en lieu unique (VLU) obligatoire pour le paiement des cotisations URSSAF.
  • Seuils prévus dans le cadre de l’exonération sur 50 salariés maximum en zones de revitalisation rurale.
  • Participation à l’effort de construction (20 salariés et plus).
  • Versement transport (11 salariés) avec des spécificités propres à la localisation du lieu de travail des salariés (maintien de l’appréciation par zone).
  • La détermination du mode de tarification Accidents du travail (avec quelques particularités).

Pas de changement pour :

  • La formation professionnelle : les obligations de l’année N (collecte N+1) dépendent de l’effectif annuel moyen « droit du travail » de l’année N.
  • L’exonération des contrats d’apprentissage : l’effectif s’apprécie au 31 décembre précédant la conclusion du contrat d’apprentissage, tous établissements confondus, en fonction de la moyenne des effectifs « droit du travail » au dernier jour de chaque mois de l’année.
  • Les élections des représentants du personnel et l’assujettissement à la participation aux résultats dont les règles de décompte des effectifs restent fonction de la moyenne des effectifs « droit du travail » au dernier jour de chaque mois.
Baker Tilly France en quelques chiffres :

- un réseau fédéraliste de 36 cabinets indépendants répartis sur l’ensemble du territoire français, y compris les départements d’Outre-Mer (Guadeloupe et Réunion) et dans la plupart des pays francophones d’Afrique (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Madagascar, Maroc, Tunisie et Sénégal)
- date de création : 1974
- 159 experts-comptables diplômés et 1400 collaborateurs
- un siège basé à Paris avec une équipe de permanents
- chiffre d’affaires : 128 millions d’euros

Baker Tilly France est membre de Baker Tilly International :

- un réseau de 165 cabinets et 745 bureaux implantés dans 147 pays
- date de création : 1987
- placé au 8ème rang des réseaux au niveau mondial
- 28 000 associés et collaborateurs
- un siège basé à Londres avec une équipe de permanents
- chiffre d’affaires : 3,8 milliards de dollars US

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 23 août 2017

Publié le mercredi 23 août 2017

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Réforme du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : les mesures adoptées
Le Gouvernement maintient les obligations déclaratives en matière de Pacte Dutreil
Dispositif IR-PME renforcé : réduction d’impôt à portée à 25 % et plafonnée à 10 000 €
Plus-value immobilière : un immeuble occupé 113 jours est éligible à l’exonération résidence principale
Logiciel obligatoire au 1er janvier 2018 : Le vrai et le faux !
Les mesures fiscales du second projet de loi de finances rectificative pour 2017 : PLFR2017-II
La réduction d’impôt sur le revenu SOFICA est prorogée jusqu’au 31 décembre 2020
Le PTZ neuf maintenu pendant deux ans dans les zones non tendues
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016