Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Nouvelle convention franco-luxembourgeoise : premiers commentaires à l’attention des investisseurs immobiliers

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Nouvelle convention franco-luxembourgeoise : premiers commentaires à l’attention des investisseurs immobiliers

Cazals Manzo Pichot

Pour mémoire, la convention fiscale franco-Luxembourgeoise du 1er avril 1958 avait les principales caractéristiques suivantes :

Résidence fiscale : la résidence d’une personne morale relevait du lieu de son siège effectif de direction, ou si cette direction effective ne se trouvait ni dans l’un ni dans l’autre des Etats contractants, au lieu de son siège statutaire. Dans l’hypothèse où une société n’avait pas son siège de direction en France ou au Luxembourg, il était toujours possible, en cas de contentieux, de demander le bénéficie de la convention si son siège statutaire était au Luxembourg.

Retenue à la source sur les dividendes : La retenue à la source française de 30% était réduite à 5% pour autant que le bénéficiaire des dividendes était une société de capitaux qui détenait directement au moins 25% du capital social de la société de capitaux qui distribuait les dividendes (autrement 15%).

En pratique, les dividendes versés par les OPCI aux sociétés luxembourgeoises étaient soumis à une retenue à la source de 5%.


La nouvelle convention franco-Luxembourgeoise du 20 mars 2018 (non en vigueur) modifie les points suivants pour les investissements immobiliers :

Résidence fiscale : afin d’être résident fiscal d’un pays, il convient d’y être assujetti à l’impôt. Or, il est à noter que seule une personne résidente fiscale d’un des deux Etats peut demander le bénéfice de la convention. Ainsi, une société n’ayant son siège de direction ni en France ni au Luxembourg ne pourra plus revendiquer le bénéfice de la convention quand bien même elle aurait son siège statutaire dans l’un de ses états.

Retenue à la source sur les dividendes :

  • Distribution par les sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés :

La retenue à la source française de 30% (taux qui diminuera avec la baisse de l’impôt sur les sociétés à 25% en 2022) est réduite à 0% si le bénéficiaire détient directement au moins 5% du capital de la société distributrice pendant une période de 365 jours (en ce inclus la date de paiement). Dans le cas contraire, la retenue sera de 15%.

  • Distribution par un une SIIC / OPCI :

La nouvelle convention prévoit un taux réduit de retenue à la source de 15% pour les dividendes versés à partir de revenus ou de gains tirés de biens immobiliers :

    • par un véhicule d’investissement (a) qui distribue la plus grande partie de ces revenus annuellement ; et (b) dont les revenus ou les gains tirés de ces biens immobiliers sont exonérés d’impôts ;
    • à un bénéficiaire qui détient directement ou indirectement moins de 10% de la société distributrice.

Si le bénéficiaire détient directement ou indirectement plus de 10%, les dividendes sont soumis à la retenue à la source au taux de droit commun (30% (taux qui diminuera avec la baisse de l’impôt sur les sociétés), voire 15% en cas de détention par un OPC luxembourgeois ayant des caractéristiques similaires à un OPC français).

La date d’entrée en vigueur de la nouvelle convention n’est pas connue à ce jour. Afin de rentrer en vigueur, la convention doit être ratifiée par les parlements des deux pays et entrera en vigueur en ce qui concerne les retenues à la source l’année qui suit la dernière notification par l’un des deux Etats.


A propos de Cazals Manzo Pichot


Cazals Manzo Pichot est un cabinet d’avocats d’affaires spécialisé en droit fiscal. Ses quatre associés accompagnent sur tous les aspects fiscaux une clientèle d’entreprises, d’investisseurs et de particuliers, tant pour leurs opérations françaises qu’internationales.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 20 mars 2017

Publié le mercredi 21 mars 2018

1 Message


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Convention internationale | Fiscalité des particuliers | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière et travaux réalisés après l’achèvement : exclusion des dépenses de matériaux
Article 151 septies A : l’exonération de la plus-value placée en report d’imposition ne s’applique pas aux prélèvements sociaux
Délivrance irrégulière de documents permettant de bénéficier d’un avantage fiscal : l’amende de 25% est inconstitutionnelle
Convention de « management fees » : nouveau cas de remise en cause de la déductibilité de factures intra-groupe
De la constitutionalité des modalités de calcul du plafonnement de l’IFI
Appréciation de la période au titre de laquelle une JEI bénéficie des exonérations sociales
Le Forum mondial publie des notes de conformité sur la transparence fiscale pour sept autres juridictions
Suppression de l’ISF : Bercy précise les dispositifs continuant de produire des effets au-delà du 1er janvier 2018
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018