Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Notion de prix effectif d’acquisition pour le calcul de la plus-value mobilière

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Notion de prix effectif d’acquisition pour le calcul de la plus-value mobilière

Le Conseil d’Etat a récemment jugé qu’il résultait de l’article 150-0 A-I-1 du CGI, de l’article 150-0 D du même code et de l’article 1583 du code civil que le prix effectif d’acquisition, pour le calcul de la plus-value de cession, doit s’entendre du montant de l’ensemble des contreparties effectivement mises à la charge de l’acquéreur à raison de l’acquisition, quelles que soient les modalités selon lesquelles il s’acquitte de ces obligations.

Pour mémoire, pour le calcul de la plus-value mobilière, conformément aux dispositions de l’article 150-0 D-1 du CGI, le second terme de la différence est en principe constitué :

  • par le prix effectif pour lequel le bien a été acquis à titre onéreux par le cédant [...] ;

Rappel des faits

Mme A, a souscrit, le 9 février 2004, lors de la constitution de la SARL A 150. 000 actions au prix unitaire de 10 € en ne procédant alors qu’au versement de la somme de 750 000 € représentant la moitié du prix d’acquisition. Cette société a été absorbée le 28 septembre 2004 par la SA EPI. Mme A a reçu en contrepartie 126 720 actions  et bénéficié à cette occasion d’un sursis d’imposition sur le fondement de l’article 150-0 B du CGI.

A la suite de la cession, le 5 juin 2008, par Mme A à la société S, pour 1 647 360 €, des 126 720 actions de la société EPI, l’administration fiscale a estimé que le montant de la plus-value de cession devait être fixé à 897 360 €, égal à la différence entre le prix de cession de 1 647 360 € et le prix de 750 000 € payé par Mme A lors de l’acquisition des 150 000 parts de la SARL A.


La CAA de Nancy souligne que lors de la souscription des 150 .000 actions de la SARL A Mme A n’a procédé au versement que de la somme de 750 000 € représentant la moitié du prix d’acquisition .

Or les requérants établisseaient qu’après la constitution de cette société, l’intégralité du capital social de la SARL A a été libérée à hauteur de 5 000 000 €.

Pour autant la Cour a estimé que cette circonstance ne permettait cependant pas de regarder Mme A comme s’étant acquittée effectivement et personnellement à cette occasion de la somme de 750 000 € dont elle restait redevable à l’égard de la société à raison de l’acquisition pour 1 500 000 € des 150 000 actions en cause .

La haute juridiction administrative vient de décider qu’en jugeant « que la somme de 750 000 € dont elle restait redevable à l’égard de la société à raison de la souscription des 150 000 parts en cause n’avait pas à être prise en compte dans le prix d’acquisition des titres, au seul motif qu’elle n’avait pas été personnellement acquittée par Mme A, sans rechercher si elle constituait une contrepartie effectivement mise à la charge de Mme A à raison de cette acquisition, la cour a commis une erreur de droit. Par suite, sans qu’il soit besoin d’examiner les autres moyens du pourvoi, l’arrêt attaqué doit être annulé ».




Arrêt du Conseil d’État du 7 février 2018, n°399399

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 15 février 2018

Publié le vendredi 16 février 2018

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Article 151 septies A : l’exonération de la plus-value placée en report d’imposition ne s’applique pas aux prélèvements sociaux
De la constitutionalité des modalités de calcul du plafonnement de l’IFI
Convention de « management fees » : nouveau cas de remise en cause de la déductibilité de factures intra-groupe
Suppression de l’ISF : Bercy précise les dispositifs continuant de produire des effets au-delà du 1er janvier 2018
Un guichet de régularisation fiscale pour les entreprises pour la fin de l’année ?
Loi PACTE et propriété industrielle : comment rendre le brevet français plus attractif ?
Mise en œuvre du prélèvement à la source pour les Français travaillant dans des pays frontaliers
Plus-value de cession titres d’une société inscrits à l’actif d’une entreprise : notion d’utilité professionnelle
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018