Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « Logement »
Plan d’action Entreprises
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Non remise en cause par les syndicats d’une restructuration qui supprime la réserve spéciale de participation

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Non remise en cause par les syndicats d’une restructuration qui supprime la réserve spéciale de participation

Article Vinciane Dhuicque (Avocate) et Cyril Maucour (Avocat associé) du cabinet BIGNON LEBRAY - 26 mars 2018

Les faits

Le versement aux salariés de la participation aux résultats est obligatoire dès lors que les effectifs de l’entreprise dépassent 50 salariés.

Une réserve spéciale de participation est constituée à chaque exercice sur la base du bénéfice net de l’entreprise tel qu’il ressort de l’attestation que doit délivrer le commissaire au compte.

Dans l’affaire (Cass. Soc. 28 février 2018, n° 16-50.015) la chambre sociale de la Cour de Cassation saisie par Wolters Kluwers, a du se prononcer sur la décision de la Cour d’appel de Versailles (CA Versailles, 2 février 2016, 15/01292) qui avait retenu la position soutenue par les syndicats concernant le calcul de la participation alors que le groupe français avait été soumis à une restructuration interne affectant de façon importantes les prix de transfert.

En effet, les syndicats représentant les salariés des sociétés françaises du groupe néerlandais Wolter Kluwers, contestaient l’absence de participation versée aux salariés.

Le groupe, leader européen de l’information juridique, est implanté en France via 11 structures dont les sociétés Holding Wolters Kluwer France (HWKF) et Wolters Kluwer France (WKF).

En 2007, le groupe procède à une restructuration, il s’agit de l’opération « COSMOS ». Au cours de cette opération, 4 sociétés et leurs filiales ont été dissoutes et leurs patrimoines ont été transmis à la société WKF qui a acheté les actions de ces entités.

Afin de financer l’achat de ces titres sociaux, la société WKF s’est endettée auprès de la société HWKF de la somme de 445 millions d’euros, remboursable sur 15 ans. L’endettement de la société WKF a mécaniquement diminué le bénéfice net de la société qui n’a, dès lors, pas versé de participation à ses salariés et ce, pendant plusieurs exercices.

La procédure

Les syndicats ont saisi le Tribunal de Grande Instance de Nanterre afin que l’opération COSMOS soit rendue inopposable aux salariés et que les sociétés WKF et HWKF soit obligées de reconstituer une réserve spéciale de participation. Le TGI a déclaré les syndicats irrecevables, ces derniers ont fait appel du jugement.

La Cour d’appel de Versailles a, dans son arrêt du 2 février 2016, donné raison aux syndicats au motif que « l’opération de restructuration COSMOS est constitutive d’une manœuvre frauduleuse de la part de la direction des sociétés WKF et HWKF et, en conséquence, la déclare inopposable dans ses effets sur le montant de la réserve spéciale de participation pour les années 2007 à 2010, à l’égard des salariés de la société WKF, bénéficiaires du régime obligatoire de participation ».

Au vu des enjeux importants de cette décision surprenante, les sociétés WKF et HWKF se sont pourvus en cassation et ont obtenu gain de cause.

Au visa de l’article L 3326-1 du Code du travail, la Cour de Cassation a cassé l’arrêt de la Cour d’Appel de Versailles.

En effet, selon cet article, placé dans le titre II Participation aux résultats de l’entreprise « Le montant du bénéfice net et celui des capitaux propres de l’entreprise sont établis par une attestation de l’inspecteur des impôts ou du commissaire aux comptes. Ils ne peuvent être remis en cause à l’occasion des litiges nés de l’application du présent titre ».




La Cour de Cassation fait donc une application stricte de ce texte qui empêche les syndicats de s’appuyer sur une fraude ou un abus de droit pour contester une opération de restructuration ayant des effets sur la réserve spéciale de participation. Cet arrêt rappelle, comme l’ont soulevés les sociétés lors du pourvoi, que la réserve spéciale de participation doit être calculée sur un bénéfice réel et tenir compte de toutes les opérations réalisées par la société.

La Cour de Cassation ne se prononce pas sur le caractère frauduleux, ou non, de l’opération, qui n’est pas pris en considération dans les motifs de la décision. La situation aurait peut-être été différente si la sincérité de l’attestation avait été mise en cause (ce qu’il est possible de faire devant le juge judiciaire).

Cette décision semble donc indiquer que seule l’administration fiscale est à même de contrôler les opérations soupçonnées de fraude (le mécanise du verrou de Bercy) et, a minima, d’en tirer les conséquences en termes de participation salariale.

Il est également à noter que, lorsqu’un changement intervient dans la situation de la société (contrôle fiscal qui modifie le résultat net et, par conséquence, le bénéfice net par exemple), les syndicats se trouvent dans la même situation puisqu’une attestation rectificative doit être produite.


newsletter de Fiscalonline

Article de Vinciane Dhuicque et Cyril Maucour

Publié le mardi 27 mars 2018

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des entreprises | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Création d’entreprise : les conséquences de la réforme de l’ACCRE pour les entrepreneurs
Prélèvement à la source : la CPME réclame l’abandon de l’incrimination pénale spécifique
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
Plus-value immobilière et seuil de 15.000 € en cas de cession de lots situés dans un même immeuble
Prise d’un engagement de construire dans un acte complémentaire : quid du délai de prescription ?
SCI : dates limites pour déposer la déclaration de résultats 2072-S-SD
Conditions d’exonération de la taxe d’aménagement lors de la reconstruction d’une maison d’habitation suite à un sinistre
Primauté de l’autorité de la chose jugée au pénal sur le contentieux fiscal : application du principe à une situation singulière
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018