Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €

En vertu de l’obligation de déclaration des transferts de capitaux d’un montant au moins égal à 10.000 € (Art. 1649 quater A du CGI), les personnes physiques doivent déclarer à la Douane, lors du passage de la frontière, les sommes, titres ou valeurs qu’elles transportent en provenance ou à destination d’un État membre de l’Union européenne, de l’étranger, de la Principauté de Monaco, des territoires d’outre-mer, des collectivités territoriales de Mayotte et de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Cette obligation figure également à l’article L152-1 du CMF

Les mêmes dispositions sont applicables aux envois postaux effectués pour le compte de personnes physiques.

La loi n° 2016-731 du 3 juin 2016 renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale a renforcé les conditions de validité de la déclaration de transferts des capitaux.

Ainsi la déclaration n’est pas réputée exécutée si les informations qui y sont reportées sont incomplètes ou incorrectes.

Par ailleurs, les déclarations de transferts de capitaux supérieurs à 50 000€ doivent être accompagnées de documents de nature à justifier la provenance de ces sommes.

La loi prévoyait qu’un décret

  • fixe la liste des documents admis pour justifier de la provenance des fonds ainsi transférés
  • fixe également les modalités de transmissions dématérialisées de ces documents.


    Le décret en question vient d’être publié

« Art. D. 152-8. - I. - Pour l’application de l’article L. 152-1, les documents admis pour justifier de la provenance des sommes (espèces ou chèques) d’un montant supérieur à 50 000 euros sont les suivants :

« 1° Un document bancaire attestant de la réalisation d’opérations de caisse, de retraits d’espèces ou d’émissions de chèques ;

« 2° Un document établi dans le cadre d’opérations de change manuel ;

« 3° Un document portant sur des opérations de ventes immobilières, des cessions de valeurs mobilières, des donations, des reconnaissances de dettes ou des prêts ;

« 4° Un contrat ou une facture de vente ;

« 5° Un justificatif de gains aux jeux ;

« 6° Uniquement lorsque le déclarant n’est pas le propriétaire des sommes, une déclaration sur l’honneur de celui-ci accompagnée d’une copie d’une pièce d’identité du propriétaire des fonds ayant sollicité le déclarant pour le transfert de ceux-ci ;

« 7° Une déclaration d’argent liquide effectuée auprès des autorités douanières des Etats membres de l’Union européenne en application soit de la législation nationale de ces Etats, soit du règlement (CE) n° 1889/2005 du 26 octobre 2005 du Parlement européen et du Conseil du 26 octobre 2005 relatif aux contrôles de l’argent liquide entrant ou sortant de la Communauté.

« A l’exception des déclarations d’argent liquide visées au 7° qui doivent avoir été effectuées au plus tôt cinq jours avant le dépôt de la déclaration prévue à l’article L. 152-1, ces documents doivent avoir été établis au plus tôt six mois avant le dépôt de la déclaration.

« II. - Les documents mentionnés au I sont produits auprès du service des douanes au moment du dépôt des déclarations dans les conditions suivantes :

« 1° Lorsque les déclarations sont faites par écrit, les documents peuvent être présentés sur tout support. Le service des douanes en conserve une copie ;

« 2° Lorsque les déclarations sont adressées par voie électronique, les documents sont transmis en utilisant le téléservice concerné mis en place par l’administration des douanes.

« Le service des douanes effectue l’ensemble des vérifications utiles afin de s’assurer que les documents présentés correspondent aux sommes déclarées et qu’ils justifient de leur provenance. »

Consulter le décret n° 2016-1663 du 5 décembre 2016

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 6 décembre 2016

Publié le mardi 6 décembre 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | Fraude fiscale | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Bruno Le Maire expose sa feuille de route fiscale concernant les entreprises et les particuliers
Opérations non visées par le gel de 6 mois des retraits des contrats d’assurance-vie
Non imposition de Google en France : une députée LREM demande une modification législative en loi de finances 2018
Rémunérations et distributions occultes : modalités d’application de l’amende prévue à l’article 1759 du CGI.
Précisions sur l’impact du report du prélèvement à la source en 2019
Nouvelles modalités d’imposition à la taxe sur les véhicules de sociétés
Le Gouvernement précise le régime de taxation des rentes ordinaires simples versées par la Suisse
Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : Bercy commente les derniers aménagements
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016