Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Le principe de neutralité de la TVA s’oppose à ce que l’administration revienne sur le statut fiscal d’assujetti qu’elle a reconnu à un intéressé 

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Pour la juridiction administrative le principe de neutralité de la TVA s’oppose à ce que l’administration revienne sur le statut fiscal d’assujetti qu’elle a reconnu à un intéressé .

Rappel des faits

La SCI PC a acquis en 2006 et 2007 des biens immobiliers se situant à Carcassonne et à Rouffiac-Tolosan. Elle a consenti la location de ces locaux nus à la SARL VR s qui les exploitait et a déduit la TVA sur l’acquisition de ces biens. Le tribunal de commerce de Toulouse ayant ouvert une procédure de redressement judiciaire à l’encontre de la SARL VR le 31 juillet 2008 et fixé la date de cessation de paiements au 28 décembre 2008, les différents baux commerciaux qui lui ont été consentis ont été résiliés.

La SCI PC a fait l’objet d’une vérification de comptabilité à l’issue de laquelle, l’administration lui a notifié des rehaussements en matière de TVA portant sur la période du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2009, par une proposition de rectification du 20 décembre 2011.

La SCI Pastel Capital a demandé au TA de Toulouse de prononcer la décharge des rappels de TVA et des pénalités correspondantes auxquels elle a été assujettie au titre de la période du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2009 pour un montant total de 123 731 euros.

Par un jugement du 30 mai 2017, le TA de Toulouse a prononcé la décharge des rappels de TVA auxquels la SCI PC a été assujettie au titre de la période du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2009 pour un montant de 40 230 euros et des pénalités y afférentes correspondant aux biens du site de Charlary et a rejeté le surplus de sa demande.

La SCI PC relève appel de ce jugement en tant qu’il a rejeté le surplus de sa demande.


La location d’un local nu à usage d’habitation à un établissement d’hébergement qui remplit les conditions de l’article 261 D-4°-a ou b du CGI constitue une opération entrant dans le champ d’application des dispositions précitées ouvrant droit à la déduction ou à défaut, au remboursement de la TVA ayant grevé la construction ou l’acquisition de celui-ci à son propriétaire.

Au stade de la réclamation de la société, l’administration a admis que ces locations de locaux nus étaient imposables à la TVA de plein droit, reconnaissant ainsi la qualité d’assujettie à la SCI PC mais a considéré que les biens lui appartenant avaient cessé d’être utilisés à des opérations ouvrant droit à déduction de la taxe et a procédé, en application de l’article 207 de l’annexe II au CGI, à la régularisation de son droit à déduction au titre de 2008, date à laquelle le coefficient de taxation de la SCI était devenu nul.

En effet, aux termes de l’article 207 de l’annexe II au CGI une régularisation de la taxe initialement déduite et grevant un bien immobilisé est opérée lorsqu’il cesse d’être utilisé à des opérations imposables. (…).

Pour la Cour, « il résulte du principe de neutralité fiscale de la taxe sur la valeur ajoutée et du principe de sécurité juridique que lorsque l’administration a admis la qualité d’assujetti à la taxe sur la valeur ajoutée d’un contribuable qui a déclaré son intention de commencer une activité économique donnant lieu à des opérations imposables, elle ne peut rétroactivement lui retirer cette qualité d’assujetti au vu d’éléments postérieurs à la reconnaissance de cette qualité. »

Au cas particulier, l’administration a admis, pendant les deux premières années d’exercice, que l’intention de la SCI PC était de réaliser des opérations imposables, consistant à mettre à disposition ses lots dans la Résidence La Barbacane, par bail commercial, à des établissements para-hôteliers.

Si le bail commercial liant la SCI PC à la SARL VR pour l’exploitation de la résidence «  La Barbacane  » a été résilié à compter du 1er novembre 2008 à la suite de la liquidation judiciaire de la société VR, cette circonstance indépendante de la volonté de la société requérante, est par elle-même sans incidence sur son droit à déduction.

Dès l’instant où elle a été en mesure de le faire, la SCI PC a confié ses lots à un nouvel établissement para-hôtelier, le 28 janvier 2011, par un bail commercial où figure comme condition substantielle la prestation de services para-hôteliers.

Dans ces conditions, le bien immobilisé n’ayant pas cessé d’être utilisé à des opérations imposables par la SCI PC, c’est à tort que l’administration a considéré que les conditions d’assujettissement à la TVA définies à l’article 261 D-4°-c du CGI n’étaient plus remplies depuis le mois de décembre 2008 et que la société relevait des dispositions de l’article 207-III-1-5° de l’annexe II au CGI.

Pour la Cour, la SCI PC est fondée à soutenir que c’est à tort que, par le jugement attaqué le TA de Toulouse a rejeté le surplus de sa demande.


Arrêt de la CAA de Bordeaux du 25 juin 2019, n° 17BX02526

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 29 juin 2019

Publié le mardi 2 juillet 2019

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des entreprises | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
L’espérance légitime de bénéficier d’un avantage fiscal devant les sages du Conseil Constitutionnel
L’exonération de TVS des voitures affectées à la location est subordonnée à une utilisation exclusive à une telle fin
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
L’application de la TVA sur la marge aux ventes de terrains à bâtir est seulement conditionnée au fait que l’acquisition n’a pas ouvert droit à déduction de la TVA
Démembrer est-ce abuser ?
Conséquence du changement de régime fiscal d’une entreprise exonérée en vertu de l’article 44 quindecies du CGI
Applications des conventions fiscales internationales : La Cour des Comptes formule deux recommandations
Condamnation de la législation française qui limite l’application du taux réduit de TVA aux seules photographies présentant un caractère artistique
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>