Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Le Conseil fédéral Suisse adopte le message sur l’échange des déclarations pays par pays

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le Conseil fédéral Suisse adopte le message sur l’échange des déclarations pays par pays

Lors de sa séance du 23 novembre 2016, le Conseil fédéral Suisse a adopté le message concernant l’accord multilatéral entre autorités compétentes portant sur l’échange des déclarations pays par pays ainsi que la loi nécessaire à la mise en œuvre de cet accord. L’objectif de ce projet est d’améliorer la transparence en matière d’imposition des groupes d’entreprises multinationales, tout en fixant un cadre uniforme pour l’échange de ces déclarations.

La Suisse met ainsi en œuvre un standard minimal développé conjointement par les pays du G20 et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour lutter contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert des bénéfices (Base Erosion and Profit Shifting, BEPS). Pour pouvoir échanger automatiquement des déclarations pays par pays, la Suisse doit disposer des bases légales suivantes :

  • la convention multilatérale du Conseil de l’Europe et de l’OCDE concernant l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale, que l’Assemblée fédérale a adoptée le 18 décembre 2015. Cette convention entre en vigueur le 1er janvier 2017, et la Suisse pourra l’appliquer à partir du 1er janvier 2018 ;
  • l’accord multilatéral entre autorités compétentes portant sur l’échange des déclarations pays par pays (accord EDPP) signé par la Suisse le 27 janvier 2016, que le Conseil fédéral soumet à l’Assemblée fédérale dans le cadre du message mentionné ;
  • la loi fédérale sur l’échange international automatique des déclarations pays par pays des groupes d’entreprises multinationales (LEDPP), que le Conseil fédéral soumet également à l’Assemblée fédérale dans le cadre du message mentionné.

Si le Parlement approuve ce projet et qu’aucun référendum n’est demandé dans le délai prévu, l’accord EDPP et la LEDPP pourront entrer en vigueur à fin 2017. Les groupes d’entreprises multinationales basés en Suisse devront alors établir une première déclaration pays par pays pour l’année fiscale 2018. La Suisse et ses États partenaires pourraient ainsi échanger des déclarations pays par pays en 2020. En même temps qu’il fixera la date de l’entrée en vigueur de la LEDPP, le Conseil fédéral déterminera avec quels États la Suisse entend échanger des données.

Si les bases légales entrent en vigueur à fin 2017, les groupes d’entreprises pourront fournir volontairement une déclaration pays par pays pour les périodes fiscales antérieures à 2018. Conformément à la loi, l’Administration fédérale des contributions pourra transmettre ces déclarations aux États partenaires à partir de 2018 selon les modalités de l’accord EDPP.

Précisons que lors de cette même séance, le Conseil fédéral a adopté l’ordonnance sur l’assistance administrative fiscale (OAAF), entièrement révisée, et fixé au 1er janvier 2017 l’entrée en vigueur de celle-ci. La nouvelle ordonnance définit le cadre et les procédures nécessaires à l’échange spontané de renseignements, dont celles applicables aux décisions anticipées (« rulings »).

Déclaration pays par pays


La déclaration pays par pays contient des informations relatives à la répartition mondiale des chiffres d’affaires et des impôts acquittés d’un groupe d’entreprises multinationales. Elle fournit également des données sur les principales activités économiques du groupe dans les différents pays.

Ce document devra uniquement être établi par les groupes d’entreprises multinationales qui réalisent un chiffre d’affaires annuel consolidé de plus de 750 millions d’euros ou d’un montant équivalent à cette somme en monnaie nationale au 1er janvier 2015. Cette obligation devrait concerner environ 200 groupes basés en Suisse.

La déclaration pays par pays est transmise chaque année automatiquement aux autorités fiscales des États où ces groupes disposent d’entités, pour autant qu’une base conventionnelle permette l’échange. Les données sont uniquement destinées aux autorités fiscales et ne sont pas publiées.

Source : Département Fédéral des Finances

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 22 novembre 2017

Publié le vendredi 25 novembre 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des entreprises


 



Les articles les plus lus !
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Immixtion d’une holding dans la gestion de ses filiales et modalités de déduction de la TVA : Bercy met à jour sa doctrine
Les députés instituent une nouvelle dépense de recherche externalisée ouvrant droit au CIR
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Les plateformes en ligne du type Airbnb devront déclarer au Fisc les revenus perçus par leurs utilisateurs
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016