Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



ISF : le cumul des décotes pour une évaluation optimale du patrimoine

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

ISF : le cumul des décotes pour une évaluation optimale du patrimoine

Cornet Vincent Ségurel

Point de droit de Maîtres Alfred Lortat-Jacob et Gauthier Moulins respectivement avocat associé et avocat au sein du cabinet Cornet Vincent Segurel (bureau de Paris)

L’Impôt sur la Fortune (ISF) est dû par les personnes physiques dont le patrimoine net imposable apprécié au niveau du foyer fiscal excède le seuil de 1 300 000 €. Pour rappel, si le patrimoine net imposable est compris entre 1 300 000 € et 2 570 000 €, il convient d’indiquer le montant total lors de la déclaration d’impôt sur le revenu. S’il est supérieur à 2 570 000 €, il convient de souscrire une déclaration spécifique.

La majeure partie du travail de préparation préalablement à la déclaration consiste en l’évaluation du patrimoine.

A ce titre, les biens doivent être appréciés à leur vénale (ou valeur de marché) à la date du fait générateur de l’impôt, c’est-à-dire au 1er janvier de l’année d’imposition.

Pour un bien immobilier, il est toujours délicat de connaître sa valeur vénale lorsque le bien n’a pas fait l’objet d’une transaction récemment. Il convient donc déterminer sa valeur par voie d’estimation.

A noter qu’en fonction de certaines caractéristiques, l’administration fiscale admet, en pratique, d’appliquer une décote sur le bien immobilier dont voici les principales caractéristiques :

  • un abattement de 30% sur la valeur vénale de l’immeuble est effectué lorsque celui-ci est occupé, au 1er janvier de l’année d’imposition, à titre de résidence principale par son propriétaire ;
  • un abattement de 20% sur la valeur vénale du bien immobilier est opéré lorsque ce bien est donné en location. En effet, la valeur vénale d’un bien suppose qu’il est libre à la vente. Son occupation par un locataire affecte cette valeur vénale ;
  • un abattement de 20% sur la valeur vénale de l’immeuble lorsque le contribuable le détient en indivision ;
  • un abattement de 10% à 20% sur la valeur vénale des parts de Société Civile Immobilière (SCI). En effet, les restrictions imposées par les statuts (clauses d’agrément des nouveaux associés, droit de préemption des associés sur les cessions de parts par d’autres associés, composition du capital, ...) justifient en pratique cette décote.

L’énumération de ces décotes conduit à une interrogation longtemps restée en suspens, à savoir s’il est possible de cumuler deux décotes ou plus.

Récemment, la Cour de Cassation a, par un arrêt du 16 février 2016, répondu positivement en admettant l’application sur un même immeuble d’une double décote successive pour occupation et pour indivision.

Le contentieux portait sur l’évaluation de droits indivis d’une propriété exceptionnelle à Nice. L’administration fiscale avait accepté d’appliquer un abattement de 20% pour tenir compte de l’état de location de la maison, cependant, elle refusait d’appliquer l’abattement de 20% pour l’état d’indivision du bien.

Or, la Cour de cassation a énoncé que ces deux inconvénients étaient distincts l’un de l’autre et, a donc admis la double décote successive, pour occupation et pour indivision.

Il convient de souligner que les magistrats ont précisé que cette double décote ne constituait pas un abattement de 40% mais bien deux abattements successifs de 20%.

Cette précision est d’importance dans la mesure où l’abattement effectif est de 36% (20% + [20% de 80]) et non de 40%.

Il est également utile de retenir que les contribuables qui appliquaient un seul des deux abattements mais dont la situation patrimoniale permettrait de se prévaloir de l’arrêt de la Cour de cassation, peuvent déposer une réclamation afin d’obtenir l’application de la deuxième décote. Pour l’ISF 2014, le délai de réclamation expirera le 31 décembre prochain.

A propos des auteurs





Alfred Lortat-Jacob - Avocat Associé – Paris

Domaines

  • Fusions-Acquisitions
  • Opérations de haut de bilan
  • Structuration sociétaire et organisation intra-groupe
  • Fiscalité des entreprises et autres organisations privées ou publiques
  • Fiscalité des transactions
  • Contentieux fiscal
  • Fiscalité patrimoniale–Transmission
  • Fiscalité internationale

Fort d’une expérience de près de 20 ans en tant qu’avocat fiscaliste au sein d’une firme anglo-saxonne et d’un cabinet français renommé, Alfred LORTAT-JACOB est, depuis octobre 2010, associé fiscaliste au sein du bureau de Paris de Cornet Vincent Ségurel.

Titulaire d’un DEA de finances publiques et fiscalité de l’Université Panthéon-Assas, Alfred LORTAT-JACOB commence sa carrière en 1995 au sein du département Activité Industrielle de Landwell & Associés.

En 2005, Alfred LORTAT-JACOB rejoint le cabinet August & Debouzy et participe à la création et au développement du département fiscal en qualité d’Of-counsel.

Il conseille les sociétés et groupes de sociétés d’origine française ou étrangère ainsi que leurs dirigeants, dans les différents domaines de la fiscalité (notamment les structurations des flux financiers, les transactions, les opérations de croissance, les constitutions de groupe) et dans les relations avec l’administration fiscale (assistance en matière de demande d’agrément et en cas de contrôle / contentieux fiscaux).


Gauthier Moulins – Avocat – Paris

Domaines

  • Fusions-Acquisitions
  • Opérations de haut de bilan
  • Structuration sociétaire et organisation intra-groupe
  • Fiscalité des entreprises et autres organisations privées ou publiques
  • Fiscalité des transactions
  • Contentieux fiscal
  • Fiscalité patrimoniale–Transmission
  • Fiscalité internationale

Date de prestation de serment : 07-01-2016 Date d’entrée dans la structure : 01-09-2015

Formation

  • Master 2 Droit fiscal, Université Paris I - Panthéon-Sorbonne
  • Master 1 Droit fiscal, Université Paris I - Panthéon-Sorbonne

newsletter de Fiscalonline

Ppoint de droit fiscal par Maitres Alfred Lortat-Jacob et Gauthier Moulins du cabinet Cornet Vincent Segurel

Publié le lundi 4 juillet 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | ISF


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
« De Ruyter » : pas de remboursement des sommes indument versées au titre de la CSG-CRDS aux résidents hors EEE
Conditions dans lesquelles certains fonds d’investissement peuvent octroyer des prêts aux entreprises
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016