Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



IFI : un impôt plus subtil qu’il n’y paraît

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

IFI : un impôt plus subtil qu’il n’y paraît

Par Elena Azria, directrice du développement du Groupe Océanic, spécialisé dans les secteurs de l’immobilier, de l’investissement locatif et de la gestion patrimoniale

Les Français s’apprêtent à connaître cette année de nombreux changements sur le plan de la fiscalité avec la mise en place de la « flat tax », l’augmentation de la CSG et la transformation de l’ISF en IFI. Très débattue l’an dernier, la réforme de l’IFI est l’une des plus intéressantes à analyser.

Une assiette fiscale plus faible, sauf exceptions !

Pour les contribuables anciennement assujettis à l’ISF, l’adoption de l’IFI devrait permettre une diminution significative de leur imposition. Avec une assiette de calcul réduite aux seuls actifs immobiliers, les contribuables fortunés ne seront désormais plus imposés sur les actifs financiers qu’ils détiennent.

Sont notamment exclus de l’assiette fiscale de l’IFI les PEA et compte-titres, ainsi que les fonds en euros et les OPCVM détenus au sein d’une assurance-vie. La conservation du seuil d’entrée de 1,3 million d’euros sur une assiette plus faible permettra à de nombreux contribuables anciennement assujettis à l’ISF de ne pas être soumis à l’IFI à partir de cette année.

Attention toutefois aux subtilités : les parts de SCI, de SCPI et d’OPCI resteront quant à elles prises en compte dans le calcul de l’IFI quel que soit le mode de détention (directe ou via l’assurance-vie). Comme c’était déjà le cas avec l’ancien impôt sur la fortune (ISF), l’immobilier affecté à une activité professionnelle sera exonéré, ce qui implique notamment une exonération des biens loués en meublé professionnel.

De nouvelles modalités entrent également en vigueur en ce qui concerne la fiscalité du démembrement de propriété dans le cadre d’une succession : l’usufruitier et le nu-propriétaire du bien seront imposés séparément sur la valeur de leurs droits respectifs. La nue-propriété d’un bien sera donc désormais imposable.

L’IFI conserve enfin la déduction des impôts dus sur l’exercice fiscal, ce qui permet de déduire de l’assiette de calcul la taxe foncière et l’IFI lui-même, ce qui était déjà le cas de l’ISF. Néanmoins, la déduction est désormais limitée aux taxes liées à la « propriété des biens », ce qui n’est pas le cas de la taxe d’habitation. Celle-ci n’est donc plus déductible de l’assiette de calcul de l’IFI.

Un nouveau mode de prise en compte des dettes financières

La déduction des dettes du contribuable (déduction du passif) est par ailleurs modifiée par rapport aux règles qui prévalaient avec l’ISF.

Seraient exclus les prêts contractés directement ou indirectement auprès d‘un membre du foyer fiscal ou d’une société contrôlée, sauf si l’emprunteur peut justifier le caractère normal des conditions du prêt.

De nouvelles règles s’appliquent également aux prêts « in fine », ces emprunts dont le capital ne se rembourse qu’à l’échéance. Dans le cadre de l’ISF, le capital était intégralement déductible pendant toute la durée du crédit. En matière d’IFI le passif déductible sera recalculé comme si le crédit était amorti de façon linéaire.

Enfin, un mécanisme de plafonnement de déduction des dettes est désormais instauré. Ce plafond s’applique aux ménages dont la valeur du patrimoine imposable est supérieure à 5 millions d’euros et dont les dettes déductibles dépassent 60% de la valeur du patrimoine. Au-delà de ce seuil, les dettes ne seront désormais déduites qu’à 50% dans le calcul de l’IFI.

Stratégies pour réduire son IFI

L’achat de parts de FCPI et de FIP, qui pouvait auparavant permettre de réduire son ISF de 50% à hauteur de l’investissement effectué dans une certaine limite, n’offre désormais plus qu’une simple réduction d’impôt sur le revenu. Le montant de l’IFI peut néanmoins être diminué, voire supprimé, en contrepartie de versements à des organismes d’intérêt général.

Il est également possible de réorienter son patrimoine vers des actifs exonérés d’IFI, mais une telle décision doit naturellement s’accompagner au préalable d’une importante réflexion pour bien élaborer sa stratégie patrimoniale. Attention aux risques : l’immobilier reste une valeur-refuge et les actifs financiers sont peu nombreux à offrir des perspectives aussi stables que l’immobilier. Même si l’investissement en immobilier sera donc inévitablement moins prisé par les ménages les plus aisés, celui-ci restera certainement l’un des placements préférés des Français.

A propos du Groupe Océanic :


Basé en Bretagne, en Guyane et à Neuilly-sur-Seine, le Groupe Océanic est spécialisé dans les secteurs de l’immobilier, de l’investissement locatif et de la gestion patrimoniale. Les conseillers du Groupe accompagnent les particuliers et les entreprises dans leurs projets d’investissement depuis 1993.

OCEANIC emploie 97personnes autour de trois métiers : Océanic Promotion, leader de la promotion immobilière privée en Guyane (26 programmes individuels et collectifs livrés par le Groupe depuis 2003 et 2300 lots gérés), Océanic Immobilier qui apporte une solution immobilière globale et Océanic Finance, cabinet de conseil en gestion de patrimoine. Cette particularité permet au Groupe OCEANIC d’accompagner ses clients sur l’ensemble de leur projet via une prestation complète.

www.groupeoceanic.fr

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 14 rfévrier 2018

Publié le mercredi 14 février 2018

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune


 



Les articles les plus lus !
PLF 2019 : le Sénat a adopté avec modifications le projet de loi en première lecture
Plus-value et résidence principale : l’occupation de la maison à titre habituel et effectif doit être justifiée
Régime fiscal des impatriés : précision sur les salariés appelés pour occuper un emploi en France
Plus-value de cession d’un fonds donné en location-gérance : conditions de l’exonération liée à la valeur du fonds
La procédure d’adoption de la loi de finances rectificative pour 2018 est conforme à la Constitution
Prise en compte des parts louées dans la détermination du caractère majoritaire de la gérance d’une SARL
Vente en bloc d’un immeuble acquis par fractions successives : condition d’imputation de la moins-value
Plan d’action TVA : le Conseil adopte quatre ajustements à court terme
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018