Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Exonération de taxe foncière au titre de construction nouvelle : attention à la déclaration d’achèvement

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Construction nouvelle : quand la déclaration tardive d’achèvement fait échec à l’exonération de taxe foncière

L’article 1406 du CGI prévoit que les constructions nouvelles, les changements de consistance et les changements d’affectation doivent être portés à la connaissance de l’administration par les propriétaires, dans les quatre-vingt-dix jours de leur réalisation définitive.

Ce même article subordonne, en outre, le bénéfice de l’exemption de taxe foncière sur les propriétés bâties prévue à l’article 1383 du CGI, à l’article 1384 du CGI, à l’article 1384 A du CGI et à l’article 1385 du CGI à la déclaration du changement qui la motive.

La déclaration doit être produite dans les quatre-vingt-dix jours de la réalisation définitive de la construction ou du changement qui la motive.

« La date de réalisation définitive de la construction nouvelle ou du changement de consistance ou d’affectation doit être appréciée en se conformant à la jurisprudence du Conseil d’État rendue en matière de fixation du point de départ des exemptions temporaires de taxe foncière sur les propriétés bâties. Il s’ensuit que le changement doit être considéré comme définitivement réalisé lorsque l’état d’avancement des travaux de construction est tel qu’il permet une utilisation du local conforme à l’usage prévu, même s’il reste encore des travaux accessoires - peintures, papiers peints. revêtements de sols. etc. - à réaliser » Précise l’administration fiscale BOI-IF-TFB-40-20121210, n°40




Au cas particulier, M. et Mme A ont achevé la construction de leur habitation le 24 juillet 2014.

Mais ils n’ont pas souscrit dans les délais la déclaration prévue par l’article 1406 du CGI. Ils ont reçu le 14 janvier 2015 un second courrier de l’administration leur rappelant l’obligation de déclarer les constructions nouvelles « dans les 90 jours de l’achèvement des travaux » et les invitant à « faire parvenir » leur « déclaration dans les meilleurs délais ».

Ils ont été assujettis à la taxe foncière sur les propriétés bâties au titre de l’année 2015.

Ils ont formé une réclamation tendant à obtenir le bénéfice de l’exonération temporaire applicable aux constructions nouvelles en vertu de l’article 1383 du CGI au titre de l’année 2015.

Suite au refus de l’administration de faire droit à leur demande ils ont saisi le juge de l’impôt et ont contesté devant lui l’imposition à laquelle ils ont été assujettis et lui ont également demandé de leur accorder l’exonération temporaire au titre de l’année 2016.

Par un jugement du 20 juin 2016, le TA de Bordeaux a déchargé les époux A de la taxe foncière au titre de l’année 2015 (Art. 1er) et rejeté le surplus de leur demande

Le tribunal administratif a estimé que l’administration avait conditionné le refus de l’exonération temporaire de taxe foncière à l’absence de réponse des contribuables dans un délai de 90 jours alorsque les époux A avaient répondu à cette lettre en transmettant leur déclaration le 31 janvier 2015, à l’intérieur du délai qui leur était prescrit.

Le ministre de l’économie et des finances s’est pourvu en cassation contre l’article 1er de ce jugement.


Le Conseil d’Etat vient de faire droit à la demande du ministre et a annulé la décision du TA de Bordeaux.

La haute juridiction administrative a constaté que les époux A ont transmis leur déclaration le 31 janvier 2015, après l’expiration du délai de 90 jours à compter de l’achèvement de la construction nouvelle.

« En jugeant que M. et Mme A… étaient fondés à demander la décharge de l’imposition due au titre de l’année 2015, alors que la loi exclut le bénéfice de l’exonération applicable aux constructions nouvelles lorsqu’elle est demandée au titre de la même année que celle au cours de laquelle la déclaration tardive a été souscrite, le tribunal administratif a commis une erreur de droit. »

Arrêt du Conseil d’État du 31 mai 2017, pourvoi n°402141

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 5 juin 2017

Publié le mardi 6 juin 2017

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | Impôts locaux | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Bruno Le Maire expose sa feuille de route fiscale concernant les entreprises et les particuliers
Opérations non visées par le gel de 6 mois des retraits des contrats d’assurance-vie
Précisions sur l’impact du report du prélèvement à la source en 2019
Nouvelles modalités d’imposition à la taxe sur les véhicules de sociétés
Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : Bercy commente les derniers aménagements
Fracture numérique : des députés proposent la création d’une contribution de solidarité numérique payée par les usagers
Le Gouvernement précise le régime de taxation des rentes ordinaires simples versées par la Suisse
Entrée en vigueur de la hausse du crédit d’impôt jeux vidéo
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016