Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Engagement de construire et défaut de demande de prorogation du délai 4 ans pour force majeure

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

La Cour d’Appel de Lyon vient de juger que le défaut de demande de prorogation du délai de construction de 4 ans au plus tard un mois après son expiration entraîne la déchéance du régime de faveur (Art. 1594-0 G-I-A du CGI), même si la force majeure a rendu la construction impossible pendant une partie de ce délai.

Rappel de la législation applicable

L’article 1594-0 G-A-I du CGI dispose que, sous réserve d’application de l’article 691 bis du CGI, sont exonérées de taxe de publicité foncière ou de droits d’enregistrement les acquisitions d’immeubles réalisées par des personnes assujetties au sens de l’article 256 A du CGI lorsque l’acte d’acquisition contient l’engagement, pris par l’acquéreur, d’effectuer dans un délai de quatre ans (éventuellement prorogeable) les travaux conduisant à la production d’un immeuble neuf au sens de l’article 257-I-2-2° du CGI.

Sur demande de l’acquéreur, une prolongation annuelle renouvelable du délai de quatre ans fixé à l’article 1594-0 G du CGI peut être accordée dans les conditions fixées au III de l’article 266 bis de l’annexe III au CGI.

Cette demande doit être formulée au plus tard dans le mois qui suit l’expiration du délai de quatre ans précédemment imparti pour construire, et adressée par pli recommandé avec avis de réception postale. Elle doit être motivée, en rappelant notamment les circonstances de l’engagement initial et les éléments de fait qui justifient que son échéance doive être retardée. Elle précise la consistance des travaux concernés ainsi que le montant des droits dont l’exonération demeure subordonnée à la réalisation de la construction envisagée.

Rappel des faits

Par acte authentique du 21 décembre 2007, la SCI C a acquis un terrain et s’est engagée à construire sur cette parcelle un immeuble à usage d’habitation dans un délai de 4 ans, soit avant le 4 juillet 2011, reprenant ainsi l’engagement de construire pris par le vendeur par acte du 4 juillet 2007.

Par courrier du 10 juillet 2009, la fédération Rhône-Alpes de protection de la nature a informé la SCI C de la présence sur le site d’une espèce animale protégée, le crapaud accoucheur.

Ce n’est que par un arrêté préfectoral du 14 février 2011 notifié le 1er mars 2011 que la SCI C a obtenu l’autorisation administrative de détruire l’habitat de l’espèce protégée, en contrepartie de la création sur le site de deux mares et d’espaces spécialement aménagés.

N’étant pas en mesure de respecter son engagement de construire dans le délai de 4 ans, la SCI C a sollicité une prorogation du délai auprès de l’administration fiscale, par courrier du 7 mai 2012.

Par courrier du 1er juin 2012, la DRFiP a refusé la prorogation du délai et informé la SCI C de son obligation de payer les droits et taxes dont elle avait été dispensée.

La SCI C a sollicité le dégrèvement des droits mis à sa charge par avis de recouvrement du 10 octobre 2013.

Sa réclamation ayant été rejetée la SCI C a assigné l’administration fiscale devant le TGI de LYON. Par jugement du 14 décembre 2016, la SCI C a été déboutée de sa demande.

La SCI C a interjeté appel.


La Cour d’Appel de Lyon vient de confirmer la décision du TGI de Lyon.

Pour la Cour, la SCI C a sollicité la prorogation de son délai pour construire postérieurement à l’expiration du délai d’un mois imparti par l’article 266 bis III de l’annexe III au CGI.

Elle en a conclu que la société était est déchue du régime de faveur instauré par l’article 1594, peu important que ce soit la force majeure qui l’ait empêchée de construire dans ce délai.


Arrêt de la Cour d’appel de Lyon du 24 avril 2018, n° 17/01107

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 26 avril 2018

Publié le vendredi 27 avril 2018

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des entreprises | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Les députés refusent d’inscrire dans la loi une définition de la « holding animatrice »
Les intérêts de l’avance consentie sur un contrat d’assurance-vie peut être déduite des revenus fonciers
Dispositif « Denormandie » : élargissement du Pinel aux acquisitions de logements anciens faisant l’objet de travaux d’amélioration
Conditions d’application du cumul emploi retraite en 2018
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Liste des sociétés concernées par la taxe sur les transactions financières au 1er décembre 2018
Réduction d’impôt « Pinel » en zones B2 et C : maintien de l’extension du délai de réalisation de l’acquisition au 15 mars 2019
Prélèvement à la source, crédits d’impôts et réductions d’impôt : en pratique ?
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018