Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Dutreil-transmission : l’augmentation du taux d’exonération à 90 % impose une évaluation par le Conseil d’État

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Lors des débats parlementaires portant sur le PLF 2019, les députés ont décidé de retirer l’amendement 2440 visant à porter à 90 % l’exonération prévue par le Pacte Dutreil en contrepartie d’un engagement de conservation des titres de la société ainsi transmise pendant une durée de 8 ans.

Présenté comme « provocateur » par son instigateur M. Jean-Paul Mattei, l’amendement présenté proposait de porter le taux d’abattement à 90 %, à condition que les titres soient conservés pendant huit ans.

Pour justifier son amendement M. Mattei a pris l’exemple d’une entreprise qui vaut 5 M€. « Ces 5 M€ ne sont pas des liquidités c’est la valeur des capitaux propres, en d’autres termes, c’est de l’argent affecté à l’exploitation. Si je me trouve dans la tranche marginale à 20 %, alors je dois payer 1 million d’euros de droits de succession pour que l’entreprise me soit transmise. Cette somme, où la trouverais-je ? Quand on transmet une entreprise, on ne transmet pas d’argent proprement dit : on transmet une valeur d’actif et de passif, avec tout un environnement, comme lorsque l’on fait une cession de contrôle. C’est un bien à part, une entreprise : c’est pour cette raison qu’il me semblerait bénéfique d’optimiser l’abattement en contrepartie d’un engagement à conserver les titres pendant une durée beaucoup plus longue. »

Le rapporteur général a émis un avis défavorable, estimant que l’amendement était « inconstitutionnel ».

Pour Bruno Lemaire, si le problème soulevé par M. Mattei n’est pas « négligeable », il a estimé que porter le taux d’exonération de 75 % à 90 % ferait courir le risque d’un rejet de l’ensemble du dispositif.

« Je l’ai indiqué aux représentants des entreprises de taille intermédiaire : le risque constitutionnel est trop important. »

Pour le ministre proposer en contrepartie de l’augmentation du taux, de fixer une durée de détention plus longue ne lui semble pas suffisant.

« ... et en tant que ministre de l’économie et des finances, je ne suis pas prêt à courir ce risque. »

Il a donc demandé aux auteurs de l’amendement de le retirer s’engageant à travailler sur cette idée et à demander un avis formel au Conseil d’État.

« Je pense que c’est la bonne solution. Je demanderai donc au Premier ministre de saisir le Conseil d’État pour qu’il évalue ce dispositif et nous dise s’il est constitutionnel ou pas. Nous en aurons ainsi le cœur net. »

Les députés ont donc retiré leur amendement...affaire à suivre...


Au cours des mêmes débats les députés ont adopté d’autres amendements de nature à améliorer le dispositif d’exonération partielle.

L’article 16 propose d’aménager le dispositif Dutreil en prévoyant :


  • la possibilité d’apporter les titres ayant bénéficié de l’exonération partielle à une Holding pendant l’engagement collectif et limité les conditions à respecter par cette Holding ;
  • la suppression de l’obligation déclarative annuelle de fourniture à l’administration de l’attestation permettant de contrôler le respect des engagements souscrits ;
  • le maintien du caractère figé des participation à chaque niveau d’interposition s’applique également pendant la phase d’engagement individuel ;
  • la possibilité pour l’héritier ou le donataire de titres, après la transmission à titre gratuit leur ayant ouvert droit à l’exonération, de céder les titres à un signataire de l’ECC...

Amendement 2482

L’amendement adopté vise à abaisser les seuils de détention de l’entreprise transmise requis pour bénéficier du pacte Dutreil. Dans certaines PME et ETI, les dirigeants historiques ne détiennent plus qu’une part limitée du capital, du fait de l’ouverture progressive du capital de l’entreprise aux investisseurs extérieurs. Il s’agit d’améliorer la transmission des entreprises en France – conformément à l’un des objectifs du projet de loi pour la croissance et la transformation des entreprises.

L’amendement adopté prévoit lui abaissement des seuils de détention :

  • Pour les sociétés cotés, l’ECC devra porter sur 10 % des droits financiers et 20 % des droits de vote
  • Pour les autres sociétés, l’ECC devra porter sur au moins 17 % des droits financiers et 34 % des droits de vote.

Amendement 2486

L’amendement adopté ouvre le dispositif dit du « réputé acquis » aux holdings et aux sociétés interposées. Il s’agit de sécuriser les pactes Dutreil, de permettre la respiration du capital en leur sein, et d’assurer la fluidité pendant les périodes de conservation obligatoire de titres.

Le « réputé acquis » bénéficiant aux holdings sera évidemment soumis aux mêmes règles que le dispositif analogue qui existe déjà pour les titres détenus directement.

L’amendement adopté propose également de tenir compte des parts ou actions détenues par le concubin notoire du contribuable.

Amendement 2556

L’amendement adopté vise à prendre considération, dans le pacte Dutreil, les offres publiques d’échange, mais de façon très encadrée, c’est-à-dire uniquement pour les OPE préalables à des opérations de fusion ou de scission.

Tous les autres amendements déposés ont été rejetés

DOSSIER PLF2019




newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 19 octobre 2018

Publié le lundi 22 octobre 2018

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Droits de mutation | Fiscalité des entreprises | mafiscalite | Pacte d’associés | SUCCDON


 



Les articles les plus lus !
Aménagement du régime de report d’imposition de la plus-value d’apport de titres
Elargissement du périmètre du régime fiscal des « impatriés » aux transferts intragroupe en contrat local
Les députés suppriment le dispositif d’exonération des intérêts de prêts familiaux qui n’avait plus lieu d’être
Les députés prorogent le dispositif "Censi-Bouvard" jusqu’en 2021
La fiscalité latente ne peut pas être prise en compte dans l’évaluation des parts des SCI
Prorogation jusqu’au 31 décembre 2019 du taux de 25% de la réduction d’impôt « Madelin »
Dispositif Pinel en zones B2 et C : les députés décalent de 3 mois la fin du régime transitoire
Les députés adoptent l’abus de droit fiscal à deux étages
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018