Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Devoir de conseil et d’information sur les risques économiques de la conclusion de l’acte de vente

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Devoir de conseil et d’information sur les risques économiques de la conclusion de l’acte de vente

Cornet Vincent Ségurel

Article de Maitre Marie Letourmy avocat au sein du cabinet Cornet Vincent Segurel (bureau de Lille)

L’arrêt rendu le 14 avril dernier par la 1ère chambre de la Cour de cassation invite à s’interroger à nouveau sur les limites de l’obligation de conseil du notaire s’agissant de l’opportunité économique des actes auxquels il prête son concours.

Cour de cassation, civile, 1ère Chambre civile, 14 avril 2016, n°15-13224, n°15-13225, n°15-13226, n°15-13227, n°15-13228, n°15-13229, n°15-13230, n°15-13231

Maitre Marie Letourmy

De manière constante, la Haute Juridiction réaffirme régulièrement le principe selon lequel le notaire n’est pas soumis à une obligation de conseil et de mise en garde concernant la solvabilité des parties ou l’opportunité économique d’une opération (pour une récente application : Cass. 1ère civ, 18 fév. 2015, n°14-11.557).

Cependant, et dans l’arrêt commenté, la Cour de cassation a approuvé une cour d’appel qui avait retenu la responsabilité d’un notaire ayant « contribué à la mise en place d’une opération structurellement déficitaire et exposé les sociétés au risque de défaillance de leur cocontractante »

Est-ce dès lors à considérer qu’il s’agit là d’un revirement de jurisprudence procédant désormais à une appréciation extensive du devoir de conseil à la charge du notaire incluant l’opportunité économique de l’opération ?

Rien n’est moins sûr et la portée de cet arrêt, non publié au bulletin, se doit d’être relativisée s’agissant de la conception de l’obligation de conseil du notaire.

En effet, il convient de souligner les faits particuliers du litige soumis à la Haute Juridiction.

Au cas d’espèce, le notaire avait, sans avoir à procéder à des recherches particulières, connaissance d’éléments factuels essentiels qui, s’ils ne remettaient pas en cause l’efficacité juridique de l’acte en lui-même, pouvaient effectivement avoir une importance dans l’appréhension de la viabilité économique du montage mis en œuvre.

Or, le principe constamment réaffirmé selon lequel le notaire n’est pas débiteur d’un devoir de conseil ou d’une obligation d’information en ce qui concerne les risques économiques liées à la conclusion d’un acte régularisé sous son égide est nuancé par la connaissance qu’il aurait ou non d’informations.

En effet, la Haute Juridiction avait déjà pris le soin de préciser que le notaire n’est pas « soumis à une obligation de conseil et de mise en garde concernant la solvabilité des parties ou l’opportunité économique d’une opération en l’absence d’éléments d’appréciation qu’il n’a pas à rechercher » (Cass. 1ère civ., 18 fév. 2015, n°14-11.557, 14-11.558, 14-11.559).

A contrario, et dès lors que le notaire s’avère être, sans avoir à procéder à des investigations, en possession d’informations ou d’éléments de nature à lui permettre de donner un avis sur la viabilité économique de l’opération concernée, il se doit de remplir, à l’égard des parties, son devoir d’information et de conseil.

En conclusion, si le notaire n’a pas à effectuer de diligences particulières aux fins de délivrer aux parties un avis sur l’opportunité économique de l’opération instrumentée, il ne peut rester passif en gardant le silence sur des informations dont il avait connaissance et susceptibles d’éclairer les parties sur l’efficacité économique de l’acte.

Tel était précisément le cas en l’espèce.

Se pose dès lors la question de l’appréciation et de l’évaluation du dommage alors réparable.

Sur ce terrain, l’arrêt commenté apparaît assez laconique puisqu’il se contente d’évoquer le préjudice comme résultant de « la perte de chance de contracter à des conditions plus avantageuses », laissant dès lors toute latitude aux juges du fond pour se prononcer sur cette question de fait.

Autant dire qu’un aléa certain entourera la détermination du préjudice qu’il ne sera pas aisé pour les assureurs de responsabilité professionnelle d’anticiper financièrement...

A propos de l’auteure


  • Marie Letourmy – Avocat – Lille
  • Domaines
  • Construction
  • Contentieux de la vente immobilière
  • Date de prestation de serment : 21-12-2007
  • Date d’entrée dans la structure : 24-06-2015
  • Carrière
    • Espace Juridique Avocats – Lille (2012-2015)
    • Green Law Avocat – Roubaix (2011-2012)
    • Espace Juridique Avocats – Lille (2007-2011)
  • Formation
    • Master professionnel Droit de l’environnement industriel, Université Paris XI (2005-2006)
    • Master recherche Droit privé, Université Paris XI (2004-2005)

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 1er juillet 2016

Publié le vendredi 1er juillet 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
« De Ruyter » : pas de remboursement des sommes indument versées au titre de la CSG-CRDS aux résidents hors EEE
Conditions dans lesquelles certains fonds d’investissement peuvent octroyer des prêts aux entreprises
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016