Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
PLFR 2019
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Déduction de la CSG-CRDS des impôts américains : mise à jour de la réglementation IRM

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le Gouvernement américain vient de mettre à jour, l’Internal Revenue Manual (IRM) afin d’intégrer la décision prise en juin dernier par l’administration fiscale américaine (IRS) de considérer la CSG et la CRDS comme des impôts entrant dans le champ d’application de la convention fiscale franco-américaine.

Pour mémoire, en juin dernier l’administration fiscale américaine (IRS) avait annoncé que la contribution française de capital social (CSG) et la contribution au régime de la société (CRDS) seraient dorénavant traitées comme des impôts et non des prélèvements sociaux ouvrant ainsi droit à ce que les sommes prélevées en France soient déduites des impôts américains au titre de la convention fiscale qui lie nos deux pays.

Les représentants des États-Unis et de la République française sont en effet parvenus à un accord qui permet maintenant aux contribuables de demander un crédit pour impôt étranger pour la CSG et la CRDS payées en France.

Jusqu’à présent aucune déduction ou crédit n’était autorisée pour les taxes de sécurité sociale payées ou acquises à un pays étranger avec lequel les États-Unis ont conclu un accord de totalisation.

Désormais, l’IRS ne contestera plus les crédits pour impôt étranger pour les paiements de la CSG et de la CRDS au motif que l’Accord de sécurité sociale s’applique à ces impôts.

Autrement dit, la CSG et la CRDS acquittées en France seront désormais prises en considération pour le calcul du crédit d’impôt accordé par l’IRS (Foreign Tax Credit). La nouvelle doctrine fiscale américaine bénéficiera notamment aux personnes fiscalement domiciliées aux États-Unis qui perçoivent des revenus immobiliers de source française (revenus fonciers, plus-values immobilières).

Il est important de noter que les contribuables souhaitant obtenir la restitution des sommes indûment prélevées ont la possibilité de déposer une réclamation auprès de l’IRS dans un délai de dix ans à compter du « jour suivant la date limite normale pour produire la déclaration (sans prolongation) pour l’année à laquelle se rapportent les impôts étrangers ».

Cela signifie que des déclarations modifiées peuvent être produites, en utilisant le formulaire 1040X pour inclure le formulaire 1116 joint, remontant à l’année d’imposition 2009.

Il était prévu que l’IRS publie des informations à ce sujet sur son site internet. C’est désormais chose faite

Dans un mémo adressé à tous les employés des entreprises américaines et dans une mise à jour du Internal Revenue Manual (IRM), l’IRS a demandé aux fonctionnaires de l’IRS de ne pas contester les demandes de crédit d’impôt étranger (FTC), y compris les demandes de remboursement, pour le paiement des deux taxes sociales françaises.


Document publié par l’IRS

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 27 août 2019

Publié le mardi 27 août 2019

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
La baisse du taux du droit de partage à 1,1% aura bien lieu
Plus-value immobilière et seuil de 15.000 € : le Conseil d’Etat durcit le ton
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
L’espérance légitime de bénéficier de l’abattement pour durée de détention des plus-values sur titres n’emporte pas la conviction des Sages
Les députés légalisent l’indemnisation des aviseurs fiscaux et étendent leur champ d’intervention
Le droit de partage en cas de divorce serait ramené à 1,8% en 2020 puis à 1,1% en 2021
PLF2020 : Les aménagements affectant le crédit d’impôt recherche
CFE 2019 : entrée en vigueur de l’exonération de cotisation minimum des contribuables à faible chiffre d’affaires
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>