Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « Logement »
Plan d’action Entreprises
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Conditions de l’exonération d’impôt des salaires perçus au titre d’une activité de prospection commerciale à l’étranger

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Conditions de l’exonération d’impôt des salaires perçus au titre d’une activité de prospection commerciale à l’étranger

La CAA de Versailles vient de rappeler que l’exonération d’impôt sur le revenu dont bénéficient les salariés détachés à l’étranger par leur employeur au titre d’une activité de prospection de « marchés internationaux » est subordonnée à la condition cette activité soit réelle.

L’article 81 A du CGI prévoit pour des salariés envoyés à l’étranger par leur employeur et qui conservent leur domicile fiscal en France, un régime d’exonération totale ou partielle à l’impôt sur le revenu de leurs traitements et salaires perçus en rémunération de l’activité exercée à l’étranger.

La doctrine fiscale précise que « lorsque les conditions d’application communes à l’ensemble des exonérations (BOI-RSA-GEO-10-10) sont réunies, les rémunérations perçues à l’étranger sont totalement exonérées d’impôt sur le revenu dans deux cas :

  • soit lorsqu’elles ont été effectivement soumises dans l’État d’exercice de l’activité à un impôt général sur le revenu au moins égal aux deux tiers de celui qu’elles auraient supporté en France sur la même base d’imposition (code général des impôts (CGI), art. 81 A, I-1°) ;
  • soit lorsqu’elles se rapportent à une des activités limitativement énumérées par la loi exercée à l’étranger pendant une durée minimale (CGI, art. 81 A, I-2°). »

Ainsi, l’article 81 A-I-2° du CGI prévoit que les rémunérations perçues à l’étranger sont totalement exonérées d’impôt sur le revenu dans le cas où le contribuable exerce l’une des activités limitativement prévues par la loi, pour laquelle il peut justifier d’un détachement à l’étranger de plus de 183 jours au cours d’une période de 12 mois consécutifs.

Sont visés :

  • la réalisation de chantiers de construction ou de montage, l’installation d’ensembles industriels, leur mise en route et leur exploitation, la prospection et l’ingénierie (y compris l’ingénierie informatique) y afférentes ;
  • la recherche ou l’extraction de ressources naturelles ;
  • la navigation à bord de navires immatriculés au registre international français (RIF).

En outre, la loi prévoit que le champ d’application de l’exonération totale d’impôt sur le revenu s’étend à l’activité de prospection des « marchés internationaux » pour un détachement à l’étranger de plus de 120 jours au cours d’une période de 12 mois consécutifs.

Dans ce cas le contribuable doit avoir au sein de l’entreprise une fonction le rattachant à la prospection commerciale et l’exercer sur les marchés étrangers.

L’activité de prospection doit être dédiée au développement de l’activité d’exportation de l’entreprise ou en relation directe avec l’essor de l’entreprise à l’étranger.

Elle doit à ce titre se traduire par des actions concrètes dans les États de séjour où elle est exercée (visites, réunions, salons, etc.).

« A titre pratique, il convient de considérer comme tel tout salarié qui participe par son action au développement des exportations de son entreprise ou à son essor à l’étranger.

Si, dans le cadre d’un contrôle, l’intéressé produit une attestation de son employeur précisant qu’il exerce bien une activité de prospection, il sera admis de ne pas remettre en cause le bénéfice de l’exonération, sauf si l’exercice du droit de communication ou une vérification de comptabilité de l’entreprise permettait d’établir que le contribuable n’a en fait pas exercé l’activité précitée » précise l’administration.BOI-RSA-GEO-10-20-20140507



_ Au cas particulier les époux A n’ont pas soumis à l’impôt sur le revenu pour l’année 2009 une fraction des salaires versés à M. A… par la société TC, d’un montant de 42 845 €, estimant pouvoir bénéficier de l’exonération prévue à l’article 81 A-I du CGI

L’administration fiscale a réintégré ses sommes dans l’assiette de l’IR des intéressés et les a assujettis à une cotisation supplémentaire d’impôt.

Les époux A ont relevé appel du jugement du 22 septembre 2015, par lequel le TA de Cergy-Pontoise a rejeté leur demande tendant à la décharge de l’imposition et des majorations auxquelles ils ont été ainsi assujettis .


La Cour d’appel de Versailles vient de rejeté l’appel des époux A.

Ces contribuables se prévalaient de la doctrine précitée relative aux personnes justifiant d’une activité de prospection commerciale à l’étranger d’une durée au moins égale à 120 jours sur une période de 12 mois consécutifs.

En l’espèce, la Cour a considéré que les requérants n’apportaient pas la preuve de l’effectivité et de la réalité des de l’exercice de l’activité de protection commerciale.

« (...) qu’en l’espèce les requérants ont produit une attestation établie par le directeur commercial export et par le directeur des ressources humaines de la société Thales Communications qui se borne à indiquer que les séjours à l’étranger de M. A… ont été effectués " en tant qu’ingénieur commercial export " et " dans le cadre de l’exercice de ses fonctions "  ; que cette attestation ne précise pas les actions concrètes dans les pays où l’intéressé a séjourné permettant d’établir que celui-ci a bien exercé une activité de prospection  ; que dans ces conditions, les requérants ne peuvent se prévaloir sur le fondement de l’article L. 80 A du livre des procédures fiscales de l’instruction précitée dont ils ne remplissent pas les conditions » (...)

CAA de VERSAILLES, du 18 mai 2017, n°15VE03516

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 25 mai 2017

Publié le lundi 29 mai 2017

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | Impôt sur le revenu


 



Les articles les plus lus !
Vers un renforcement du dispositif IR-PME pour faire face à la suppression de l’ISF-PME
Logiciel obligatoire au 1er janvier 2018 : Le vrai et le faux !
La suppression de la TVA inter-entreprise en discussion au PLF2018
Régularisation des avoirs à l’étranger : opportunité à saisir et vite !
Le rehaussement des plafonds des régimes « micro »
Plus-values des dirigeants de PME et abattement fixe : la condition de départ à la retraite est supprimée
Vers un assouplissement de l’exonération d’impôt sur les bénéfices pour implantation en ZRR en cas de reprise familiale ?
Majoration du quotient familial en fonction de la situation de famille et condition de « vivre seul »
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016