Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Avec 200 000€ qu’achète-t-on dans l’immobilier en France, aux USA et au Canada ?

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Avec 200 000€ qu’achète-t-on dans l’immobilier en France, aux USA et au Canada ? Comparaison

Lorsque l’on décide d’investir dans un bien immobilier on n’a pas nécessairement le réflexe de regarder ailleurs qu’en France. Dommage compte tenu des opportunités que présentent d’autres marchés. Pour le prix de 25 m2 à Paris, il est possible de s’offrir 40 m2 à Miami, 66 m2 à Montréal ou 250 m2 à Atlanta. Aujourd’hui que peut-on acheter en France, aux Etats-Unis et au Canada pour 200 000€ ? Réponse de Victor Pagès, fondateur et dirigeant d’Altitude International Realty cabinet spécialiste de l’investissement immobilier à l’international.

La France 2ème pays le plus cher d’Europe

La France est le deuxième pays européen le plus onéreux en termes d’immobilier après le Royaume-Unis.

Pour 200 000€ ($220 000 USD), un investisseur peut, en moyenne, s’acheter 50 m2 en France. Néanmoins cette moyenne dissimule en réalité de grandes disparités. A Paris par exemple, avec cette somme, il ne sera pas possible de s’offrir plus de 25 m2.

Aux USA, où la crise de 2008 a sévèrement frappé l’immobilier américain, les prix encore décotés permettent de trouver des opportunités d’achat intéressantes. Si les prix remontent, les décotes restent importantes dans de nombreuses villes américaines et l’on peut, pour 200 000€, devenir propriétaire de biens plus grands que dans l’Hexagone. West Palm Beach, Orlando, Atlanta et Memphis par exemple, proposent des prix au m2 inférieurs à 2000€/ m2, 2 fois moins élevés qu’en France où il est en moyenne de 4 000€/ m2. A titre de comparaison à Paris les prix atteignent 8 000€/ m2, 3 330€/ m2 à Lyon ou encore 3 128€/ m2 à Bordeaux.

Prix de l'immobilier : comparatif

Comparatif des prix de l’immobilier au m2 entre villes américaines, canadiennes et françaises (Source : Altitude International Realty)

Un studio à Paris vs/ une maison en Floride

Pour 200 000€, un large éventail de biens immobiliers est accessible aux USA dépendant de la typologie d’achat souhaité. Pour les investisseurs désirant une résidence secondaire, il est possible d’acquérir :

  • A Miami, 8ème ville la plus chère des Etats-Unis, un appartement de 40 m2.
  • A Orlando, une maison avec piscine ou un appartement dans un programme neuf (150 m2).
  • A West Palm Beach (au Nord de Miami), un appartement haut de gamme de plus de 100 m2 au sein d’une résidence proposant des services de luxe (piscine, tennis, salle de sport, garage, accueil, etc.).

Pour ce même montant, les Français souhaitant placer et diversifier leur patrimoine pourront également opter pour des investissements locatifs rémunérateurs :

  • A Orlando, une maison dans un lotissement de qualité avec services.
  • A West Palm Beach (station balnéaire floridienne), 2 appartements (71 m2 chacun) dans des immeubles de standing proposant des prestations variées (piscine, salle de sport, parking, etc.) avec un rendement annuel net de 6%.
  • A Atlanta et à Memphis, pour 200 000€, les surfaces envisagées seront encore plus importantes car avec 800€/ m2 environ, il est possible de s’offrir jusqu’à 250 m2. Soient 2 maisons à Atlanta avec un rendement locatif de 8% net par an ou 2 à 3 maisons à Memphis présentant un rendement annuel net de 9%.

Un quatre pièces au cœur de Montréal

Le Canada donne également l’opportunité aux Français de devenir propriétaire de biens sensiblement plus grands qu’en France et proposant des prestations également très supérieures. Avec des prix de 3 000€/ m2 et 2 500€/ m2 respectivement à Montréal et dans la ville de Québec, un acheteur peut acquérir un grand appartement (entre 66 m2 et 80 m2) dans de l’ancien en cœur de ville ou encore un bien haut de gamme dans un programme neuf.

Investissement locatif ou pied-à-terre, le Canada tout comme les USA proposent un large panel d’investissements aux acheteurs français leur permettant, moyennant un coût moindre d’acquérir des surfaces plus grandes et plus rémunératrices qu’en France. L’Amérique du Nord représente indéniablement une alternative pour les personnes voulant investir dans la pierre et sécuriser leur placement. Au-delà du coût, investir Outre-Atlantique permet de lisser son risque en jouant sur une autre devise et de se financer localement (Canada). La question qui se pose à l’heure actuelle est donc de savoir si les Français désirent rester dans un cadre d’investissement franco-français ou se tourner vers l’étranger.

A propos d’Altitude International Realty


Altitude International Realty est un cabinet de conseil spécialisé dans l’investissement immobilier aux Etats-Unis. Fondé et dirigé par Victor Pagès depuis 2011 sous le nom de My US Investment le cabinet devient en 2016 Altitude International Realty afin d’offrir de nouvelles opportunités d’investissement immobilier à l’international à ses clients. Présent aux Etats-Unis via une filiale dédiée avec des bureaux à New York et Miami, au Canada et en Europe, le cabinet accompagne, en partenariat avec des professionnels locaux reconnus, les Français qui souhaitent investir à l’étranger. Composé d’une équipe de professionnels de l’immobilier, Altitude International Realty propose des investissements locatifs « clés en main » ainsi que des produits type résidences secondaires. www.altitude-realty.com

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 27 juillet 2016

Publié le mercredi 27 juillet 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
L’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi de finances pour 2017
TVA à taux réduit sur les travaux : l’efficacité de cette dépense fiscale reste à démontrer
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016