Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
PLFR 2019
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Aides d’État : la Commission conclut que Gibraltar a accordé pour près de 100 M€ d’avantages fiscaux illégaux à des entreprises multinationales

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

La Commission européenne a constaté que le régime d’exonération de l’impôt sur les sociétés appliqué aux intérêts et aux redevances par Gibraltar, ainsi que cinq rulings fiscaux émis par celui-ci, étaient illégaux au regard des règles de l’UE en matière d’aides d’État. Les bénéficiaires doivent à présent rembourser les impôts non acquittés à Gibraltar, pour un montant de 100 millions d’euros environ.

Mme Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a déclaré à ce sujet : « Notre enquête a révélé que Gibraltar avait accordé des avantages fiscaux sélectifs indus à plusieurs entreprises multinationales, au moyen d’un régime d’exonération de l’impôt sur les sociétés et de cinq rulings fiscaux. Ce traitement fiscal préférentiel est illégal au regard des règles de l’UE en matière d’aides d’État et Gibraltar doit à présent récupérer les impôts impayés. Par ailleurs, je me félicite particulièrement des importantes mesures prises par Gibraltar pour supprimer les exonérations fiscales illégales, simplifier sa pratique en matière de rulings fiscaux et renforcer les règles applicables aux prix de transfert, mesures qui devraient contribuer à reléguer ces problèmes aux oubliettes. »

En octobre 2013, la Commission a ouvert une enquête approfondie concernant le régime de l’impôt sur les sociétés de Gibraltar, afin de vérifier si le régime d’exonération de l’impôt sur les sociétés appliqué entre 2011 et 2013 aux revenus d’intérêts (principalement générés par les prêts intragroupe) et aux revenus de redevances favorisait de manière sélective certaines catégories d’entreprises, en violation des règles de l’UE en matière d’aides d’État.

En octobre 2014, la Commission a étendu son enquête en matière d’aides d’État à la pratique des rulings fiscaux de Gibraltar, en se concentrant tout particulièrement sur 165 rulings fiscaux émis entre 2011 et 2013. La Commission craignait que ces rulings fiscaux constituent des aides d’État, car ils ne s’appuyaient pas sur des informations suffisantes garantissant une imposition identique pour les sociétés concernées par lesdits rulings et les autres sociétés ayant des revenus générés ou trouvant leur origine à Gibraltar.

Les règles de l’UE en matière d’aides d’État empêchent les États membres d’accorder des avantages fiscaux indus à certaines entreprises uniquement.

Les cinq rulings fiscaux contestés concernent le traitement fiscal, à Gibraltar, de certains revenus générés par des sociétés en commandite néerlandaises. Conformément à la législation fiscale en vigueur à Gibraltar et aux Pays-Bas, les bénéfices réalisés par une société en commandite aux Pays-Bas devraient être imposés au niveau des associés. Dans les cinq affaires en question, les associés des sociétés en commandite néerlandaises étaient fiscalement domiciliés à Gibraltar, où ils auraient dû être imposés.

Toutefois, en vertu des cinq rulings fiscaux contestés, les entreprises n’ont pas été imposées sur les revenus d’intérêts et de redevances générés au niveau des associés néerlandais, contrairement aux autres sociétés enregistrant d’autres types de revenus.

Les exonérations en question ayant procuré un avantage sélectif indu à leurs bénéficiaires, la Commission a conclu que les cinq rulings fiscaux concernés étaient illégaux au regard des règles de l’UE en matière d’aides d’État et qu’il devait être procédé à la récupération de cet avantage.

En principe, les règles de l’UE en matière d’aides d’État requièrent que les aides d’État incompatibles avec le marché intérieur soient récupérées afin de supprimer la distorsion de concurrence qu’elles ont engendrée.

Gibraltar doit maintenant récupérer les impôts impayés auprès des bénéficiaires suivants :

  • les entreprises qui ont bénéficié du régime d’exonération de l’impôt sur les sociétés appliqué par Gibraltar aux intérêts et aux redevances de 2011 à 2013. Les entreprises individuelles ayant bénéficié de ce régime, de même que les montants précis des impôts devant être récupérés auprès de chacune d’elles, doivent à présent être déterminés par les autorités fiscales de Gibraltar, sur la base de la méthode établie dans la décision de la Commission ;
  • les entreprises qui ont bénéficié du traitement fiscal illégal en application des cinq rulings fiscaux, à savoir : i) Ash (Gibraltar) One Ltd ; ii) Ash (Gibraltar) Two Ltd ; iii) Heidrick & Struggles (Gibraltar) Holdings Ltd ; iv) Heidrick & Struggles (Gibraltar) Ltd ; et v) MJN Holdings (Gibraltar) Ltd. Ces entreprises doivent également commencer à payer des impôts sur leurs bénéfices à Gibraltar, comme toute autre société.

Les montants à récupérer dépendront de la situation fiscale de chaque bénéficiaire et doivent à présent être déterminés par les autorités fiscales de Gibraltar, sur la base de la méthode établie dans la décision de la Commission.

La Commission estime, sur la base des informations dont elle dispose actuellement, que les montants impayés avoisinent les 100 millions d’euros au total.


Source : communiqué de la Commission européenne IP/18/6889

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 19 décembre 2018

Publié le mercredi 19 décembre 2018

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Caractère animateur d’une Holding : le pouvoir décisionnel doit être entre ses mains
Bercy commente la généralisation de l’application de la procédure de régularisation en cours de contrôle
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Taux réduit de TVA applicable aux photographies d’art : le Conseil d’Etat tire les conséquences de l’arrêt de la CJUE
La mise en oeuvre du carry-back en cas de modification du périmètre du groupe intégré
La constitution d’usufruit portant sur des parts de SCI réalise une cession taxable en vertu de l’article 726-I du CGI
Une nouvelle étude de l’OCDE montre que les recettes fiscales ont marqué un palier en 2018
Les dépenses de personnel afférentes aux travailleurs saisonniers sont incluses dans l’assiette du CIR
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>