Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « Logement »
Plan d’action Entreprises
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



ACCRE : les députés aménagent le régime d’exonération de cotisations sociales dans le PLFSS pour 2017

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

ACCRE : les députés aménagent le régime d’exonération de cotisations sociales dans le PLFSS pour 2017

Introduite originellement par la loi du 3 janvier 1979 portant diverses mesures en faveur des salariés privés d’emploi qui créent une entreprise, l’ACCRE est un régime d’exonération de cotisations sociales, codifié à l’article L. 161-1-1 du CSS.

Elle permet d’exonérer de cotisations d’assurance maladie, maternité, vieillesse, invalidité, décès et d’allocations familiales, les personnes créant ou reprenant une entreprise, qui relèvent de l’une des catégories suivantes :

  • demandeurs d’emploi indemnisés et susceptibles de l’être, ou bien non indemnisés mais inscrits à Pôle Emploi pendant 6 des 18 derniers mois ;
  • bénéficiaires du revenu de solidarité active ou de l’allocation spécifique de solidarité (ainsi que leurs conjoints) ;
  • salariés reprenant l’entreprise qui les employait lorsque celle-ci se trouve en difficulté (procédure de redressement judiciaire, de liquidation judiciaire ou de sauvegarde) ;
  • personnes physiques créant une entreprise implantée en quartier prioritaire de la ville ;
  • bénéficiaires de certains dispositifs d’incitation au retour à l’emploi (contrat d’appui au projet d’entreprise, complément de libre choix d’activité).

L’exonération porte sur les cotisations patronales et salariales lorsque le repreneur relève d’un régime salarié, et sur ses propres cotisations lorsqu’il est non-salarié.

L’exonération s’applique pendant la première année d’activité dans la généralité des cas. Elle est complète pour la fraction du revenu – tiré de la nouvelle activité – inférieure à 1,2 SMIC, quel que soit le montant du revenu.

Enfin, lorsque l’entreprise créée ou reprise relève d’un régime « micro-fiscal », le taux des cotisations assises sur la fraction de rémunération excédant 1,2 SMIC est réduit, de manière dégressive, pendant trois ans.


A l’issue des débats les aménagements adoptés sont les suivants :

  • le bénéfice de l’ACCRE est étendu aux personnes physiques reprenant une entreprise implantée dans un quartier prioritaire de la ville (QPV).

En l’état du droit, seules étaient éligibles les personnes créant une entreprise dans un QPV.

  • L’article 6 plafonne l’éligibilité des rémunérations bénéficiant de l’exonération de cotisations sociales dans le cadre de l’ACCRE

Actuellement, l’exonération est complète pour la fraction du revenu (tiré de la nouvelle activité) inférieure à 1,2 SMIC, quel que soit le montant du revenu.

L’article 6 prévoyait de plafonner les rémunérations éligibles à l’ACCRE :

  • l’exonération serait totale pour les revenus n’excédant pas la moitié (0,5) du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) soit 19.308 € en 2016 ;
  • elle décroîtrait ensuite linéairement pour s’annuler lorsque les revenus atteignent le PASS, soit 38 616 euros en 2016.

Cette mesure a été très contestée lors de son examen en Commission, qui a adopté un amendement la supprimant.

Partant la solution adoptée consiste à relever de 0,5 à 0,75 PASS le montant de revenus en-deçà duquel l’exonération serait totale.

« Lorsque le revenu ou la rémunération est inférieur ou égal aux trois quarts du plafond mentionné à l’article L. 241-3 du présent code, ces cotisations ne sont pas dues. Au delà de ce seuil de revenu ou de rémunération, le montant de l’exonération décroit linéairement et devient nul lorsque le revenu ou la rémunération est égal au plafond annuel de la sécurité sociale » précise l’article 6 dans sa version adoptée par les députés le 2 novembre.

Ces aménagement s’appliquent aux créations et aux reprises d’entreprise intervenant à compter du 1er janvier 2017


Consulter le texte de loi dans sa version adoptée par les députés

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 2 novembre 2016

Publié le jeudi 3 novembre 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | Fiscalité des entreprises | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement précise le régime de l’abattement exceptionnel sur les plus-values immobilières
Détermination du résultat imposable issu de la location meublée d’un bien démembré suite à une succession
Les monuments historiques seraient partiellement exonérés d’IFI
Logiciel obligatoire au 1er janvier 2018 : Le vrai et le faux !
L’assujettissement du constituant d’un trust à l’ISF est constitutionnel
Les étudiants externes en médecine ne peuvent bénéficier de l’exonération d’impôt au titre des indemnités de stage
Les mesures fiscales du projet de budget rectificatif pour 2017 adoptées en première lecture par les députés
L’exonération de droits d’enregistrement et de TPF aux établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel sera étendue à la CSI
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016