Fiscalonline.com
http://www.fiscalonline.com/L-assouplissement-de-l-attribution.html
L’assouplissement de l’attribution de BSPCE commenté au BOFIP-Impôt
Article de la rédaction du 6 juillet 2016
jeudi, 7 juillet 2016
/ Administrateur

L’assouplissement de l’attribution de BSPCE commenté au BOFIP-Impôt

Afin de faciliter le développement des jeunes entreprises innovantes, les articles 141 et 145 de la loi du 6 août 2015 dite loi « Macron » ont assoupli les conditions d’attribution des bons de souscription de parts de créateur d’entreprise (BSPCE) prévus à l’article 163 bis G du CGI. Bercy vient de commenter ces aménagements.

Les bons de souscription de parts de créateur d’entreprise (BSPCE) prévus à l’article 163 bis G du CGI confèrent à leurs bénéficiaires le droit de souscrire des titres représentatifs du capital de leur entreprise à un prix définitivement fixé au jour de leur attribution. Les BSPCE leur offrent ainsi la perspective de réaliser un gain en cas d’appréciation du titre entre la date d’attribution du bon et la date de cession du titre acquis au moyen de ce bon.

Les membres du personnel salarié ou les dirigeants (soumis au régime fiscal des salariés) d’une filiale peuvent désormais se voir attribuer des BSPCE portant sur le capital de la société mère. La filiale doit être détenue à hauteur de 75 % par la société mère sous réserve néanmoins que lesdites filiales respectent les conditions d’éligibilité du régime juridique et fiscal des BSPCE

« A noter cependant qu’il n’est pas nécessaire, pour lesdites filiales, de respecter la condition d’être détenue directement et de manière continue à hauteur d’au moins 25% par une personne physique » précise Perrine Jamart.

Les sociétés issues d’une opération de restructuration, concentration, extension ou reprise d’activité peuvent désormais, sous certaines conditions, émettre des BSPCE.


Consulter les commentaires administratifs BOI-RSA-ES-20-40-20160706



_