Fiscalonline.com
http://www.fiscalonline.com/v2/Le-gouvernement-propose-de,7933.html
Le gouvernement propose de supprimer la réduction d’impôt pour mise à disposition d’une flotte de vélos
Article de la rédaction du 30 septembre 2015
jeudi, 1er octobre 2015
/ Administrateur

Le gouvernement propose de supprimer la réduction d’impôt pour mise à disposition d’une flotte de vélos

L’article 39 de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte a institué au bénéfices des entreprises une réduction d’impôt pour mise à disposition d’une flotte de vélos.

Codifiée sous l’article 220 undecies A.-I. du CGI cette mesure prévoit que les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt égale aux frais générés par la mise à la disposition gratuite de leurs salariés, pour leurs déplacements entre leur domicile et le lieu de travail, d’une flotte de vélos, dans la limite de 25 % du prix d’achat de ladite flotte de vélos.

Cette réduction d’impôt s’impute sur l’impôt sur les sociétés dû par l’entreprise au titre de l’exercice au cours duquel les frais mentionnés ont été générés.

Lorsque le montant de la réduction d’impôt excède le montant de l’impôt dû, le solde non imputé n’est ni restituable, ni reportable.

Il était prévu que cette mesure entre en vigueur au 1er janvier 2016.

Dans le cadre du PLF2016, le gouvernement propose à l’article 47 de supprimer cette réduction d’impôt.

Pour justifier la suppression de cette mesure qualifiée « d’inefficiente » le gouvernement souligne que « la nécessité d’une aide fiscale supportée par l’ensemble de la collectivité pour les entreprises mettant à disposition de leurs salariés une flotte de vélos ne repose sur aucune étude préalable, justifiant une demande forte des entreprises et des salariés qui garantisse le succès de la mesure ».

« Par ailleurs, sa mise en œuvre nécessiterait de régler la question des conditions d’usage extra-professionnel du vélo par le salarié, une fois retourné chez lui. Dans ces conditions, le développement des mesures fiscales en faveur des particuliers pour l’usage du vélo a été privilégié : ainsi, la loi relative à la transition énergétique a renforcé la prise en compte pour les particuliers des frais liés à l’utilisation du vélo pour les déplacements domicile-travail par l’instauration d’une indemnité kilométrique forfaitaire, à la suite d’une expérimentation préalable. » ajoute le gouvernement.

Rappelons que le montant de cette « indemnité kilométrique vélo » adoptée n’est pas encore fixé.

Crédit photo : © Pavlo Vakhrushev