Fiscalonline.com
http://www.fiscalonline.com/Taux-applicable-a-des-travaux-de,1207.html
Taux applicable à des travaux de démolition partielle des immeubles à usage locatif social
Rescrit fiscal du 17 mars 2009
mercredi, 18 mars 2009
/ Administrateur

Question :

Quel est le taux de TVA applicable aux travaux de démolition partielle des immeubles à usage locatif social, réalisés dans le cadre d’une opération de renouvellement urbain, lorsque les immeubles détruits et construits sont situés sur des emprises foncières distinctes ?

Réponse :

En application du b du 7° bis de l’article 257 du code général des impôts (CGI), l’instruction fiscale du 19 novembre 2001, publiée au Bulletin officiel des impôts BOI 8 A-2-01 du 26 novembre 2001, prévoit qu’à compter du 1er septembre 2001, les travaux de démolition partielle des immeubles à usage locatif social en vue de leur réhabilitation entrent dans l’assiette de la livraison à soi-même (LASM) soumise au taux réduit de la TVA.

Toutefois, demeurent exclus du bénéfice de l’imposition de la LASM, les travaux consistant à démolir des immeubles de logements sociaux afin, par exemple, de les remplacer par des espaces verts, et en toute hypothèse, les démolitions totales d’immeubles non suivies de reconstruction (n° 10 du BOI précité).

Cela étant, eu égard aux objectifs poursuivis et aux circonstances particulières entourant les opérations de renouvellement urbain faisant l’objet d’une convention avec l’agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), il est admis que les travaux de démolition soient considérés, sous certaines conditions, comme inclus dans la base d’imposition de la LASM des logements locatifs sociaux créés au titre du projet et remplissant les conditions exposées au c du 1 du 7° de l’article 257 du CGI, quand bien même les immeubles détruits et construits seraient situés sur des emprises foncières distinctes.

Tel est notamment le cas lorsque les travaux de démolition des logements concernés sont suivis d’une reconstruction pour partie sur le site de la démolition et pour partie sur une emprise foncière distincte de l’emprise foncière démolie ; ou lorsque les travaux de démolition des logements sont suivis de travaux de création d’espaces verts sur le site démoli et les logements sont reconstruits sur un autre site.

Dans ces situations, le bénéfice du taux réduit sera conditionné, d’une part, au fait que les démolitions totales d’immeubles soient suivies d’une reconstruction en nombre sensiblement équivalent de logements locatifs sociaux, et d’autre part, à l’identité de maîtrise d’ouvrage de la démolition et de la reconstruction.

N°2009/16