Fiscalonline.com
http://www.fiscalonline.com/Bredin-Prat-sur-l-emission.html
Bredin Prat sur l’émission obligataire inaugurale de 3,65 milliards d’euros de Dassault Systèmes
Communiqué du 27 septembre 2019
samedi, 28 septembre 2019
/ Administrateur

Bredin Prat a conseillé le syndicat bancaire, composé de Crédit Agricole CIB, Goldman Sachs International, MUFG et Société Générale CIB en qualité de coordinateurs globaux et BNP Paribas, BofA Merrill Lynch, CM-CIC, Commerzbank, ING et Santander en tant que teneurs de livres associés, dans le cadre de l’émission obligataire inaugurale de 3,65 milliards d’euros en quatre tranches émise par Dassault Systèmes.

Cette émission obligataire est distribuée selon les maturités suivantes : des tranches de 3 ans et 5 ans à coupon zéro, et de 7 ans et 10 ans et dont les rendements sont de 0,19% et 0,44% respectivement. Le taux d’emprunt moyen qui résulte de cette émission obligataire est de 0,16% pour d’une durée moyenne d’environ 7 ans.

Le produit d’émission des obligations sera affecté aux besoins généraux de l’entreprise. Il financera partiellement l’acquisition de Medidata Solutions Inc et le refinancement d’un emprunt bancaire de 650 millions d’euros à échéance 2022.

Bredin Prat a conseillé le syndicat bancaire, Crédit Agricole CIB, Goldman Sachs International, MUFG, Société Générale CIB et BNP Paribas, BofA Merrill Lynch, CM-CIC, Commerzbank, ING et Santander, avec une équipe composée de :

Clifford Chance a conseillé Dassault Systèmes avec une équipe composée de Cédric Burford, associé, Auriane Bijon, counsel, et Jessica Hadid.

À propos de Bredin Prat


Fondé en 1966, Bredin Prat intervient en Corporate (fusions-acquisitions, private equity, marchés de capitaux),Contentieux et droit pénal des affaires, Concurrence et droit européen, Arbitrage, Fiscalité, Droit social, Financement, Restructuration et procédures collectives, Droit public et Droit du numérique. Disposant de bureaux à Paris et à Bruxelles, le cabinet compte désormais près de 180 avocats à même de servir aumieux les intérêts d’une clientèle française et internationale dans le cadre de transactions et de contentieux complexes ou sensibles. Les dossiers transfrontaliers représentent aujourd’hui plus de deux tiers de l’activité.