Fiscalonline.com
http://www.fiscalonline.com/L-environnement-nouvel-enjeu-pour,1028.html
L’environnement, nouvel enjeu pour le mécénat d’entreprise
Rapport de l’inspection générale de l’environnement (IGE) du 25 juin 2007
mercredi, 4 juillet 2007
/ Administrateur

Le combat en faveur de l’écologie et du développement durable va nécessiter, au cours des prochaines années, la mobilisation des énergies de l’ensemble des acteurs de la société.

Qu’il s’agisse de biodiversité, de réduction des gaz à effets de serre, d’économies d’énergie ou de développement des énergies renouvelables, de qualité des eaux, de pollutions diffuses, de protection des paysages…

Les objectifs à atteindre sont connus pour l’essentiel, les moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir sont plus difficiles à maîtriser.

La France souffre, plus que nombre de ses voisins, d’un divorce persistant entre le monde de l’entreprise et le monde de l’environnement.

Le mécénat d’entreprise n’est pas une fin en soi. C’est un élément d’une approche plus vaste qui implique pour l’entreprise une progressive prise de conscience des enjeux du développement durable, une mobilisation des salariés, la compréhension d’une éthique sociale et environnementale vis-à-vis des consommateurs et des citoyens, une responsabilité vis-à-vis des générations futures. L’entreprise ne s’inscrit pas dans une logique de charité, mais dans une exigence de performance. En cela, le mécénat d’entreprise est une chance pour l’environnement. Il suppose une nouvelle dynamique, une nouvelle relation entre les protecteurs de la nature et les entreprises, un Nouveau Contrat Social.

Tous les éléments sont aujourd’hui réunis pour donner au mécénat la place qu’il mérite, dans le champ de l’écologie et du développement durable.

La loi du 1er août 2003, dite loi Aillagon, a constitué une véritable révolution dans le domaine du mécénat d’entreprise. Le régime fiscal, prévu par la loi, met la France à un niveau d’excellence comparable à celui des pays européens les plus avancés.

Le mécénat n’est pas uniquement question d’argent. Il existe des mécénats en nature, des mécénats de compétence ou technologiques. La mixité des formes de partenariat présente des avantages pour les bénéficiaires (couplage du mécénat financier et du mécénat de compétence, par exemple).

Rapport IGE