Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Wistiki finalise sa levée de fonds et se valorise à 30 millions d’euros

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Wistiki finalise sa levée de fonds et se valorise à 30 millions d’euros

Wistiki boucle sa plus importante levée de fonds depuis sa création, valorisant la start-up à près de 30 millions d’euros.

Wistiki attaque fort cette nouvelle rentrée de Septembre 2016 avec le closing de sa plus importante levée de fonds depuis sa création en 2014 par les frères Lussato. Elle témoigne ainsi de la vitalité de l’entreprenariat français et du succès du « Made in France » et de la « French Tech ».

Cette levée de fonds, d’un montant total de 2 millions d’euros, a été effectuée auprès d’actionnaires historiques de la société, ainsi qu’auprès de plusieurs grands patrons du CAC 40 ; incluant notamment Stéphane Richard (PDG d’Orange et actionnaire historique de Wistiki), Xavier Niel (PDG de Free) ou encore la famille Bouygues ; mais aussi d’organismes bancaires, de compagnies d’assurances et de fonds VC, valorisant aujourd’hui Wistiki à près de 30 millions d’euros.

Wistiki était accompagné par Vincent Le Stradic, Managing Director de la Banque Lazard dans le cadre de cette levée de fonds.

L’originalité de cette levée de fonds vient du fait qu’une partie du capital a été levée auprès de particuliers grâce au système de l’equity crowdfunding. Ainsi, sur le total, près d’un million d’euros a été souscrit via une plateforme appelée Anaxogo à travers plusieurs centaines de petits Busines Angels. Il s’agit d’ailleurs de la levée d’equity crowdfunding la plus importante jamais réalisée en France.

Cela s’inscrit dans l’histoire même de Wistiki. En effet, Wistiki est né grâce au crowdfunding en 2013 sur My Major Company. C’est pour cela que l’equity crowdfunding avait sa place naturelle dans le processus de cette levée. Les frères Lussato sont persuadés que ce système va révolutionner la manière de lever des fonds pour les jeunes start-ups dans les années à venir.

Les objectifs de cette augmentation de capital sont de permettre :

  • L’accélération du déploiement à l’international de son offre B2C en conservant sa production 100% Made in France
  • La consolidation du travail important de Recherche & Développement en cours sur les prochaines sorties de produits et ses offres B2B à venir.

Né en 2013 par trois frères qui cherchaient constamment leur chat, Minou, Wistiki souhaite répondre à un besoin universel grâce aux objets connectés : celui de ne plus perdre ses affaires. Wistiki a d’ailleurs été l’objet connecté le plus vendu depuis 2014 dans la plupart des réseaux de grande distribution française. 2015 avait déjà marqué une nouvelle page avec le partenariat avec le designer Philippe Starck avec la création de la gamme « By Starck ». Aujourd’hui, les trois frères passent à une toute nouvelle dimension en partant d’une intuition : Si les Français perdent leurs affaires, peut-être que l’étourderie touche aussi d’autres pays.

Pour cette nouvelle rentrée, Wistiki souhaite devenir l’allié du quotidien des têtes en l’air de chaque foyer au niveau national et international et ne veut pas s’arrêter là.

Affaire à suivre....

www.wistiki.com

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 26 septembre 2016

Publié le lundi 26 septembre 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
L’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi de finances pour 2017
Conditions dans lesquelles certains fonds d’investissement peuvent octroyer des prêts aux entreprises
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016