Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Une société mère d’un groupe pourra acquitter la TVA due par ses filiales intégrées

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

L’article 21 du PLFR pour 2010 insère dans le code général des impôts un nouvel article 1693 ter créant une option pour un régime de consolidation du paiement de la TVA au sein d’un groupe de sociétés.


Une société mère d’un groupe pourra donc désormais, sur option, acquitter la TVA due par celles de ses filiales intégrées dans le périmètre de consolidation, se substituant à elles comme redevable commun pour le paiement de la taxe mais sans remettre en cause :

- leur propre assujettissement à la TVA
- ni l’ensemble des obligations qui en découlent, parmi lesquelles celle de déposer leur déclaration CA3.


Conditions

- La société mère devra détenir directement ou indirectement, plus de la moitié du capital ou des droits de vote (L’article 21 retient, pour la définition dudit périmètre, le contrôle au sens des articles L. 233-1 du code de commerce)

- Les filiales devront remplir les trois conditions suivantes :

  • Elles devront relever de la compétence de la DGE,
  • Elles devront ouvrir et clôturer leurs exercices comptables aux mêmes dates,
  • Elles devront déposer leur déclaration dans les conditions prévues à l’article 287-2 al1 du CGI.

L’option ne pourra être exercée « qu’avec l’accord des membre du groupe intéressés ».


Les conséquences de l’option

L’option pour le paiement consolidé de la TVA, ne concerne que le paiement de la TVA et non la déclaration.

- Autrement dit, les sociétés membres du groupe devront donc, comme actuellement, déposer mensuellement leur déclaration CA3 mais à celle-ci ne sera plus associés ni paiement ni remboursement de crédits de TVA. À ces déclarations déposées par les sociétés membres du groupe s’ajoutera une déclaration récapitulative par la société mère.

- Le redevable commun qu’est la société mère acquittera un montant de TVA « égal à la différence entre la somme des taxes nettes due et la somme des crédits de taxe portés sur les déclarations [CA3] déposées au titre du même mois par chacun des membres du groupe ».

- Si le solde est négatif, c’est-à-dire si le groupe bénéficie en tant que tel d’un crédit de TVA, la société mère pourra soit en obtenir le remboursement soit le reporter sur la déclaration déposée au titre du mois suivant dans les conditions de droit commun.

- Enfin l’article 21 organise une solidarité de paiement verticale entre les assujettis membres du groupe et le redevable commun. En revanche, les assujettis membres du groupe ne seront pas solidaires entre eux.


Si vous avez raté le début :

- Volet fiscal du projet de loi de finances rectificative pour 2010

- Texte du projet de la première de loi de finances rectificative pour 2010

newsletter de Fiscalonline

PLFR 2010 : Article 21 du projet de loi

Publié le lundi 6 décembre 2010

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Groupe | Intégration fiscale


 



Les articles les plus lus !
Réduction d’impôt « Pinel » : la Commission des Finances rétablit l’interdiction de mise en location à un ascendant ou à un descendant
Déductibilité des charges afférentes à un logement resté vacant : il faut justifier de la volonté réelle de le louer
PLF 2019 (partie II) : Florilège d’amendements adoptés en Commission des Finances
La Commission des Finances est favorable à l’imposition des gains de cession de « bitcoin » au PFU à 30%
Modalités de calcul d’une plus-value d’un bien acquis en nue-propriété moyennant rente viagère
La Commission des Finances institue un abus de droit fiscal « à deux étages »
Comité de l’abus de droit fiscal : quel que soit le sens de l’avis la charge de la preuve pèsera uniquement sur l’administration
Plus-value immobilière : ces indices qui font tomber l’exonération « résidence principale »
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018