Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Tarifs des courses de taxi en 2014

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Tarifs des courses de taxi

Le gouvernement a indiqué ce jour par arrêté que le prix de la course de taxi peut être majoré de 3,9 % à compter du 1er janvier 2014.

La majoration est répartie entre les trois composantes de la course : prise en charge, indemnité kilométrique, heure d’attente ou de marche lente. Les prix ainsi déterminés peuvent être arrondis au centime d’euro supérieur. Les composantes de la course ne doivent pas, après majoration, dépasser les montants suivants :

- a) Prise en charge : 3,79 €

- b) Indemnité kilométrique : 1,04 €

- c) Heure d’attente ou de marche lente : 34,91 euros. Lorsqu’il existe plusieurs tarifs horaires, leur moyenne arithmétique ne doit pas dépasser ce montant.

La majoration des tarifs peut être répartie différemment entre les diverses composantes de la course, selon qu’il s’agit d’une course de jour ou d’une course de nuit, sous réserve que les compteurs puissent prendre en compte cette modulation.

Dans les départements à quatre tarifs, les courses retenues pour l’application de chacun de ces tarifs sont ainsi définies :

Tarif A course effectuée dans la zone urbaine entre 10 heures et 17 heures
Tarif B course de nuit avec retour en charge à la station ou course effectuée le dimanche et les jours fériés avec retour en charge à la station
Tarif C course de jour avec retour à vide à la station
Tarif D course de nuit avec retour à vide à la station ou course effectuée le dimanche et les jours fériés avec retour à vide à la station

Le prix du kilomètre du tarif B peut excéder celui du kilomètre du tarif A sans lui être supérieur de plus de 50 % ; un écart identique doit exister entre les prix du kilomètre D et C, qui correspond au doublement pour retour à vide des tarifs précités.

Dans les départements à trois tarifs avec zone de tarification, les courses retenues pour l’application de chacun de ces tarifs sont ainsi définies :

Tarif A course de jour à l’intérieur de la zone d’application du tarif
Tarif B course de jour à l’intérieur de la zone d’application de ce tarif ou course de nuit à l’intérieur de la zone de tarif A ou course effectuée le dimanche et les jours fériés à l’intérieur de la zone de tarif A
Tarif C course effectuée au-delà de la zone d’application du tarif B ou course de nuit à l’intérieur de la zone de tarif B ou course effectuée le dimanche et les jours fériés à l’intérieur de la zone de tarif B

Dans la zone des taxis parisiens, les courses retenues pour l’application de chacun des tarifs sont ainsi définies :

Tarif A course effectuée dans la zone urbaine entre 10 heures et 17 heures
Tarif B course effectuée : a) Dans la zone urbaine de 17 heures à 10 heures ainsi que le dimanche de 7 heures à 24 heures et les jours fériés de 0 heure à 24 heures ; b) Dans la zone suburbaine de 7 heures à 19 heures
Tarif C course effectuée : a) Dans la zone urbaine de 0 heure à 7 heures le dimanche ; b) Dans la zone suburbaine de 19 heures à 7 heures ainsi que le dimanche et les jours fériés ; c) Au-delà de la zone suburbaine.

Le prix du kilomètre du tarif B peut excéder celui du tarif A, l’écart entre les deux ne pouvant être supérieur à 100 %. Le prix du kilomètre du tarif C peut excéder celui du tarif B, l’écart entre les deux ne pouvant être supérieur à 50 %.

La majoration des tarifs peut être répartie différemment entre les diverses composantes de la course selon qu’il s’agit d’une course de jour ou d’une course de nuit, sous réserve que les compteurs puissent prendre en compte cette modulation.

La pratique du tarif neige-verglas est subordonnée aux deux conditions suivantes : routes effectivement enneigées ou verglacées et utilisation d’équipements spéciaux ou de pneumatiques antidérapant dits « pneus hiver ».

Une information par voie d’affichette apposée dans les véhicules doit indiquer à la clientèle les conditions d’application et le tarif pratiqué.

Ce tarif ne doit pas excéder le tarif d’une course de nuit, correspondant au type de course concerné.

Les tarifs des prises en charge dans les gares, ports, aéroports, des suppléments par personne adulte à partir de la quatrième personne, des suppléments animaux et bagages peuvent être majorés de 3,9 %. Pour les taxis parisiens, relevant des attributions du préfet de police, seules sont autorisées des majorations pour la prise en charge d’une quatrième personne adulte ou d’un deuxième bagage déposé dans le coffre du véhicule.

Le tarif minimum, suppléments inclus, susceptible d’être perçu pour une course est fixé à 6,86 euros.

La lettre H de couleur bleue est apposée sur le cadran du taximètre après adaptation aux tarifs fixés par le présent arrêté.

© Delphimages - Fotolia.com

Consultez l’arrêté du 23 décembre 2013

newsletter de Fiscalonline

Arrêté du 23 décembre 2013

Publié le dimanche 29 décembre 2013

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Plongée en eaux troubles du contrôle des comptabilités informatisées
L’épargne-retraite vue par le projet de loi PACTE : on change tout !
Cession des titres reçus dans le cadre d’un partage : les modalités de la calcul de la plus-value sont constitutionnelles
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
Pinel : Prorogation du délai légal d’achèvement des logements acquis en l’état futur d’achèvement en cas de force majeur
Délivrance irrégulière de documents permettant de bénéficier d’un avantage fiscal : de la constitutionnalité de l’amende de 25%
Le Gouvernement ne prévoit pas d’alléger l’imposition sur les successions
Petite pause estivale...on revient de 30 juillet
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018