Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Shearman & Sterling a conseillé le Fonds National d’Investissement (FNI)

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Shearman & Sterling a conseillé le Fonds National d’Investissement (FNI)

Shearman & Sterling sur la finalisation de l’acquisition par le Fonds National d’Investissement (FNI) algérien d’une participation de 51% dans l’opérateur mobile algérien Omnium Télécom Algérie (OTA/Djezzy) auprès du groupe VimpelCom


Shearman & Sterling a conseillé le Fonds National d’Investissement (FNI), fonds d’investissement stratégique algérien, dans l’acquisition d’une participation de 51% dans la société Omnium Télécom Algérie SpA (« OTA » ou « Djezzy », anciennement Orascom Télécom Algérie SpA) auprès de Global Telecom Holding (« GTH »), filiale du groupe VimpelCom, pour un prix de 2,643 milliards de dollars.

La finalisation de cette opération intervient après de longues et complexes négociations ayant mobilisé les équipes de Shearman & Sterling sur les aspects juridiques et FTI Consulting sur les aspects financiers, et près de huit mois après la conclusion le 18 avril 2014 du contrat d’achat d’actions entre le FNI, GTH et VimpelCom Ltd.

Ce nouveau partenariat entre le FNI et VimpelCom, à travers sa filiale GTH, est régi par un pacte d’actionnaires, aux termes duquel GTH conserve le contrôle managérial et opérationnel du groupe OTA, et le FNI se voit conférer un droit de veto sur les grandes décisions stratégiques du groupe.

La réalisation de l’opération d’acquisition a également pour effet de mettre un terme définitif aux différends opposant GTH à la République Algérienne Démocratique et Populaire dans la procédure d’arbitrage international régie par le Règlement d’Arbitrage de la CNUDCI et administrée par la Cour Permanente d’Arbitrage (Affaire CPA n° 2012-20), d’une part, et opposant la société OTA et différentes administrations publiques devant les tribunaux algériens, d’autre part.

« Cette acquisition, stratégique pour l’Etat algérien, a été conclue à l’issue de négociations très délicates entre partenaires de cultures différentes qui se sont déroulées sur une période de plus de trois ans », commente Emmanuel Gaillard, Managing Partner de Shearman & Sterling à Paris.

« Nous sommes honorés de la confiance de l’Etat algérien, que nous conseillons sur des questions internationales depuis plus de 50 ans ».

« Nous sommes heureux d’avoir contribué à la réussite de cette opération complexe et d’avoir permis aux parties de trouver un accord sur les conditions de cette transaction et la nouvelle gouvernance d’OTA qui maintienne l’équilibre entre les parties et permette le développement de cet opérateur » commente Cyrille Niedzielski.

Djezzy est l’opérateur de téléphonie mobile leader en Algérie. La société fournit un éventail d’offres et de solutions, prépayées ou post-payées, y compris des services voix, données et multimédia. En 2013, Djezzy a généré un revenu de 1,796 milliard de dollars et enregistré un EBITDA de 1,055 milliard de dollars. Au 31 décembre 2013, le réseau Djezzy comptait environ 17 millions d’abonnés, ce qui en fait le premier opérateur de téléphonie mobile en Algérie.

Le communiqué de presse publié par le Ministère des finances algérien indique que cette opération permettra à Djezzy de « poursuivre son développement dans un marché dynamique, et intensifier les investissements dans son réseau et équipements afin d’exploiter au maximum les possibilités offertes par les évolutions technologiques récentes, et notamment la 3G. »

Dans cette opération complexe, le Fonds National d’Investissement était conseillé par une équipe de Shearman & Sterling dirigée par Cyrille Niedzielski et Guillaume Isautier (Associés, M&A), Barbara Le Chapellier, Christophe-Marc Juvanon et Gaspard Bastien-Thierry (Collaborateurs, M&A), Anne-Sophie Maes (Counsel, Tax) et Maude Lebois (Counsel, Arbitrage).

FTI Consulting agissait en qualité de conseil financier du Fonds National d’Investissement dans le cadre de l’acquisition. L’équipe était composée de Mark Nelson-Smith (Affiliate, Londres), James Nicholson (Senior Managing Director, Paris) et Alexandre Rivière (Director, Paris).

La société VimpelCom était conseillée par le cabinet Akin Gump Strauss Hauer & Feld LLP. L’équipe comprenait Sébastian Rice (Associé, M&A, Londres et Moscou), Daniel G. Walsh (Associé, M&A, Londres) ainsi que David N. Sewell (Counsel, M&A, Londres) et Amanda Tan (Collaboratrice, M&A, Londres). Le conseiller financier de VimpelCom était Lucas Wilson de la banque UBS à Londres.

A propos de Shearman & Sterling LLP


Shearman & Sterling LLP est un cabinet international qui comprend plus de 850 avocats, répartis dans 18 bureaux établis dans 12 pays. A Paris, le cabinet compte plus de 90 avocats, dont 12 associés, 1 of Counsel et 9 Counsel, et intervient dans les domaines de l’arbitrage international, de la fiscalité internationale, du droit international public et privé, du financement de projets, des fusions-acquisitions et private equity, des marchés de capitaux, des plans d’actionnariat et de rémunération des dirigeants, du financement bancaire et obligataire, de la restructuration et des entreprises en difficultés et de l’environnement.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 2 février 2015

Publié le lundi 2 février 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
« De Ruyter » : pas de remboursement des sommes indument versées au titre de la CSG-CRDS aux résidents hors EEE
Conditions dans lesquelles certains fonds d’investissement peuvent octroyer des prêts aux entreprises
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016