Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



SEH LEGAL conseille les salariés repreneurs du journal Nice-Matin

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

SEH LEGAL conseille les salariés repreneurs du journal Nice-Matin via une société coopérative d’intérêt collectif

Le cabinet d’avocats SEH LEGAL a conseillé la SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) constituée par les salariés pour reprendre les actifs du groupe NICE-MATIN dans le cadre du plan de cession validé par le Tribunal de Commerce de Nice.

Après plusieurs renvois, le Tribunal de commerce de Nice s’est prononcé vendredi 7 novembre 2014 et a retenu l’offre portée par les salariés du groupe.

Celle-ci permet de limiter l’impact social en préservant au total 1140 emplois sur 1299, soit environ 88% des effectifs et l’intégralité des acquis sociaux. Les départs, basés sur le volontariat avec règlement d’indemnités extralégales, permettent de dégager une économie de charge de 14,2 millions d’euros annuels pour la nouvelle exploitation.

Les salariés, futurs associés coopérateurs, contribuent massivement au financement de l’opération sous forme d’abandon de leurs créances de 13ème mois ou d’abandon partiel de rémunération ou autres primes. Le projet est pleinement solidaire, plus de la moitié des salariés volontaires au départ participent également au financement.

Le projet industriel a pour ambition de replacer NICE-MATIN comme l’acteur incontournable des annonceurs locaux, tous supports média confondus. Le plan stratégique mis en place par les salariés prévoit une amélioration du contenu de l’offre papier ainsi qu’un fort développement des contenus numériques. Le plan de financement prévoit d’ores et déjà plus de 8 millions d’euros d’investissements pour permettre cette mutation.

La présidence du directoire sera confiée à Monsieur Robert Namias qui pourra s’appuyer sur un conseil de surveillance prestigieux, composé de personnalités du monde des médias, des affaires, de la banque et de la justice.

A l’amorçage, la SCIC regroupera au sein de son capital les salariés coopérateurs, des usagers lecteurs qui ont participé au projet au travers notamment d’une initiative de Crowdfunding réussie, et des acteurs privés tels que les groupes STARLIGHT et FRANCE INDUSTRIE & EMPLOI.

L’offre de reprise a été également financièrement soutenue par des prêts de la REGION PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR, de L’UNION REGIONALE DES SCOP ET SCIC PACA CORSE au travers des fonds PARGEST et SOCODEN et de CARREFOUR. Enfin, le groupe de presse LA PROVENCE, contrôlé par le groupe Bernard Tapie, a apporté un soutien financier à l’offre au travers d’une avance remboursable sur une promesse unilatérale d’achat de murs d’agences au profit de la SCIC et le rachat à intervenir des titres de CORSE-PRESSE détenus par NICE-MATIN, soit 50% du capital, permettant ainsi à LA PROVENCE de devenir l’actionnaire unique du quotidien Corse et ainsi d’en faciliter la gestion.

Au total, le financement de l’offre s’élève à plus de 14 millions d’euros.

L’offre des salariés s’est imposée face aux deux autres offres concurrentes toujours en lice : celle du groupe de presse ROSSEL, associé au spécialiste du BTP monégasque Marzocco et à l’homme d’affaires Iskandar Safa, et celle portée par l’homme d’affaires Georges Ghosn, ex-propriétaire de La Tribune et de France Soir.

D’après Sandra Esquiva-Hesse, Associée Fondatrice de SEH LEGAL, « cette reprise qui préserve plus de 1000 emplois en étant compétitive et pérenne marque encore une fois le succès de l’innovation dans la recherche de solutions alternatives à la résolution des difficultés. Celles-ci ne sont définitivement pas une fatalité et le projet des salariés permettra de réaliser les mutations nécessaires dans un climat apaisé sur la base de la consultation et du partage des efforts. Avec le soutien et la participation des usagers/lecteurs, le corps social a montré un formidable exemple de moteur à la transformation et ouvre la voie de la gouvernance de demain dans laquelle il peut jouer un rôle central notamment dans la préservation d’une exploitation socialement et économiquement responsable ».

Pour Jérôme Barbier, Associé de SEH LEGAL, « le journal Nice-Matin ouvre aujourd’hui la voie à un développement des SCIC en France comme véhicule de reprise. Sa réalisation est le fruit d’un projet vertueux, où l’aventure humaine s’est alliée à la force d’une vision économique et stratégique portée par des salariés déterminés. »

  • Conseils juridiques de la SCIC NICE-MATIN : SEH LEGAL, Sandra Esquiva-Hesse, Jérôme Barbier, Diane Beaupuy, Brice Bourgeois, Domitille Brevot, Cyprien De Girval, Sarah Estrach, avec la participation du cabinet FTPA, Raphaël Crespelle, sur les aspects de droit public et du cabinet De Baecque Avocats, Olivier de Baecque et Stéphane Bellec, sur les aspects de droit de la propriété intellectuelle.
  • Conseil financier de la SCIC NICE-MATIN : Roméo Cirone
  • Auditeurs indépendants : Grant Thornton, Clotilde Delemazure et Rémy Brocquet
  • Conseil en stratégie numérique de la SCIC NICE-MATIN : Cédric Motte
  • Conseil en communication de la SCIC NICE-MATIN : FTI Consulting, Stanislas Mulliez et Lionel Benatia
  • Conseil stratégique en recrutement de la SCIC NICE-MATIN : Leyders Associates, Lucille Desjonqueres
  • Conseil en reclassement de la SCIC NICE-MATIN : France Industrie & Emploi, Michel Ghetti
  • Conseil des Comités d’entreprises du Groupe NICE-MATIN : Secafi Alpha, Alain Simonazzi
  • Conseils juridiques de LA PROVENCE : Marie Tellechea et Lantourne & Associés, Maurice Lantourne
  • Conseils juridiques du GROUPE NICE-MATIN : Weil Gotshal & Manges LLP, Jean-Dominique Daudier de Cassini
  • Administrateurs judiciaires : Maître Xavier Huertas et SCP Valliot - Le Guerneve – Abitbol scp Valliot, Maître Fréderic Abitbol
À propos de SEH Legal _

Le Droit de voir plus loin

Spécialiste reconnu de l’accompagnement des entreprises faisant face à des « situations spéciales », SEH LEGAL s’appuie sur une équipe d’avocats pluridisciplinaires, multiculturels et multilingues issus des grands cabinets internationaux. Sous l’impulsion de Sandra Esquiva-Hesse et de Jérôme Barbier, SEH LEGAL propose à ses clients la qualité de services des cabinets d’avocats d’affaire internationaux tout en apportant la souplesse et la capacité d’adaptation d’un cabinet à taille humaine.

Agissant principalement aux côtés des entreprises et de leurs actionnaires, en France et à l’étranger, SEH LEGAL accompagne sa clientèle tant en matière de restructurations, traitement amiable et judiciaire des difficultés des entreprises, que d’opérations de financement.

Sensible à l’innovation et à la recherche juridique, le cabinet considère le Droit comme un levier de croissance pour les entreprises et un moyen efficace pour surmonter les difficultés.

SEH LEGAL vise à partager avec ses clients un souffle d’idées nouvelles pour les accompagner sereinement et efficacement dans la durée, et leur redonner le Droit de voir plus loin.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 6 novembre 2014

Publié le samedi 8 novembre 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière et travaux réalisés après l’achèvement : exclusion des dépenses de matériaux
PLF2019 : Le Gouvernement propose un régime d’exonération « résidence principale » pour les non-résidents
Revenus de source française : vers un rapprochement du régime de taxation des résidents et non-résidents
Prélèvement à la source : le TESE ne peut pas être LA réponse aux maux des entreprises
PLF2019 : La réduction d’impôt Pinel sera désormais appliquée aux Français de l’étranger
Le Gouvernement propose d’intégrer les inventions brevetables à la réforme du régime fiscal des brevets
Article 151 septies A : l’exonération de la plus-value placée en report d’imposition ne s’applique pas aux prélèvements sociaux
PLF2019 : nouveaux assouplissements apportés au Dutreil-transmission en séance publique
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018