Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Résultats gagnants des ventes latino-américaines

partager cet article

artprice



Résultats gagnants des ventes latino-américaines

En deux jours de ventes et 464 lots uniquement réservés aux signatures modernes et contemporaines de l’art latino-américain, New York à vibré aux noms de Botero, Wifredo Lam, Jesús Rafael Soto, Carlos Cruz-Diez, Milhazes ou Meireles les 28 et 29 mai 2014.

Le rendez-vous latino-américain est annuel depuis 35 ans chez Sotheby’s qui organisait sa première vente dédiée en octobre 1979. Christie’s et Phillips sont entrés dans la danse, si bien que les trois leaders assoient un plus plus chaque année la création latino-américaine sur le marché international.464 lots étaient offerts les 28 et 29 mai 2014 (247 oeuvres chez Christie’s contre 114 chez Sotheby’s et 103 chez Phillips), avec quatre adjudications millionnaires à la clef.

Cette année, Sotheby’s réalise un chiffre d’affaires supérieur à celui de sa rivale (18,700 875 $ pour Sotheby’s et 17,614 500 $ pour Christie’s), malgré un unique résultat millionnaire (comme chez Phillips), contre deux chez Christie’s.

Les signatures leaders

Si une œuvre importante de Frida KAHLO avait été présentée, nul doute qu’elle aurait emporté tous les suffrages et établi le record de ces ventes. Frida est l’artiste latino la plus cotée du monde, et la pénurie d’œuvres déchaine les collectionneurs. Elle est ainsi plus cotée que Diego RIVERA grâce au record de 5 m$ atteint par Roots (5,616 m$ frais inclus, Sotheby’s New York, 24 mai 2006) lorsque Diego culmine à 2,8 m$ (Baile en Tehuantepec vendue en mai 1995 chez Sotheby’s). Seules dix toiles de Frida Kahlo ont été proposées sur le marché en 20 ans, les acheteurs les plus fortunés se concentrent donc sur d’autres signatures et font grimper la cote de quelques incontournables de l’art moderne notamment celle de Joaquín Torres-García.

Joaquín TORRES GARCIA est incontestablement l’artiste leader de ces ventes, acheté au delà du million chez Christie’s et chez Sotheby’s, tout d’abord avec Composition TSF, vendue 1,565 m$ frais inclus puis avec Graphismo Infinito payée 1,025 m$. Il s’impose aujourd’hui comme un artiste phare de la scène latino-américaine en terme de rentabilité et de records : indice de prix en hausse de +92 % sur la décennie, chiffre d’affaire annuel multiplié par deux sur la même période. Artiste moderne le plus célèbre d’Uruguay (né en 1874, décédé en 1949), peintre et sculpteur, il a participé au mouvement Universalisme constructif. L’artiste se frotte rapidement aux avant-gardes européennes, à Barcelone d’abord – ou il se rend à 17 ans – et fréquente Pablo Picasso, puis à Paris, Bruxelles,Madrid, en Italie, et passe deux années à New York (1920-1922) avant un retour définitif à Montevideo. Ses oeuvres des années 30, révélant des structures cloisonnées typiques de son Universalisme constructif, sont les plus cotées, en peinture comme en dessin... dessins que l’on peut néanmoins dénicher à moins de 10 000 $ en Uruguay (société de ventes Castells & Castells de Montevideo).

Au rythme de ses enchères, Joaquín Torres-García pourrait être rapidement plus coté que Fernando BOTERO, autre signature leader, défendu à coup de millions depuis les années 90. Malgré la longévité de son marché haut de gamme et sa célébrité mondiale, Botero cumule 14 enchères millionnaires en 22 ans, contre cinq en huit ans pour Torres-García. Les formes voluptueuses réalisées par l’artiste colombien demeurent des incontournables de ce type de ventes. Christie’s affichait d’ailleurs 16 oeuvres de Botero à son catalogue et Sotheby’s six. Son meilleur résultat de mai porte sur Man Going to Work, une toile de 1969 (188 x 188 cm.) issue de la collection Viktor and Marianne Langen, achetée 1,445 m$ frais inclus. Un résultat fort, désormais 11ème au palmarès de l’artiste dont le sommet actuel affiche 2,032 m$ frais inclus (1,8 m$ au marteau à deux reprises en mai 2006, pour Cuatro músicos (four Musicians) chez Sotheby’s et pour The Musicians chez Christie’s).

Une autre signature phare et montante est celle de Jesús Rafael SOTO qui génère 1,442 m$ chez Sotheby’s en quatre lots, dont un résultat : 635 000 $ pour la superbe Escritura-Anne de 1966. Toujours sur une voie royale, la cote de Soto a flambé de 255 % sur la décennie. Elle est suivie par la poussée impressionnante de Carlos CRUZ-DIEZ, dont l’indice de prix s’est élevé de 219 % en dix ans et pour qui Sotheby’s a explosé les prévisions (509 000 $ frais inclus payés pour Fisicromia, une œuvre préalablement estimée entre 200 000 et 300 000 $).

Lorsque Christie’s et Sotheby’s se livrent bataille pour les modernes les plus rentables, Phillips concentre sa proposition sur les signatures contemporaines, un choix plus risqué parfois couronné de succès. L’oeuvre Secuencia de tréboles (Clover Sequence), 2005 de Gabriel OROZCO s’est vendu 425 000 $ le 29 mai et un travail des jumeaux brésiliens OS GEMEOS se paie au final 97 500 $. Phillips a cependant bien tiré son épingle du jeu grâce à une pièce plus « historique » signée Lygia CLARK, sa seule adjudication millionnaire de la journée (Bicho parafuso sem fim, 1960 1,685 m$ frais inclus).

Source : Artprice

Communiqué du 5 juin 2014

Publié le vendredi 6 juin 2014

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter | Art contemporain | Oeuvre d’art





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Création d’une amende fiscale à l’encontre des intermédiaires complices d’un contribuable sanctionné pour fraude fiscale grave
Preuve apportée par l’administration de l’existence d’un transfert de bénéfices à l’étranger
Le Comité social et économique aura accès à la politique de prix de transfert de l’entreprise
Extension de la procédure de taxation d’office aux œuvres d’art et objets de collection
Les députés votent la fin du « verrou de bercy » pour les plus gros fraudeurs
Pour la Commission le Luxembourg n’a pas accordé à McDonald’s un traitement fiscal sélectif
Le Gouvernement propose de pérenniser le principe d’indemnisation des « indics » fiscaux
Imposition à l’IFI des personnes victimes d’un accident et handicapées
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018