Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Régimes patrimoniaux des couples internationaux en Europe : de nouvelles règles s’appliquent depuis le 29 janvier 18 États membres

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Les règlements de l’UE précisant les règles applicables aux régimes patrimoniaux des couples internationaux ayant conclu un mariage ou un partenariat enregistré s’appliquent à partir du 29 janvier 2019.

Ils établiront des règles claires en cas de divorce ou de décès et mettront fin à l’engagement de procédures parallèles et parfois concurrentes dans plusieurs États membres, au sujet par exemple de biens ou de comptes bancaires. En bref, elles offriront davantage de clarté juridique aux couples internationaux.

M. Timmermans, premier vice-président, s’est exprimé dans les termes suivants : « L’entrée en application de ces règlements est une bonne nouvelle pour les couples internationaux, dont le nombre ne cesse de croître en Europe. Il s’agit d’offrir à des milliers de couples européens une sécurité quant aux conséquences, sur leurs biens, d’un divorce ou du décès de l’un des conjoints ou partenaires. Je suis convaincu que ces règlements aideront de nombreux couples européens à affronter ce genre de moments difficiles. »

Vĕra Jourová, commissaire européenne chargée de la justice, a pour sa part déclaré : « Grâce à ces nouvelles règles, il sera plus facile et moins cher de partager les biens communs et d’apporter un certain réconfort aux personnes traversant une période difficile. Plus de 16 millions de couples internationaux bénéficieront de procédures claires en cas de divorce ou de décès d’un partenaire. Ils pourront économiser quelque 350 millions d’euros chaque année en frais de justice. J’encourage les États membres restants à participer à la coopération renforcée, dans l’intérêt de tous les couples internationaux sur l’ensemble du territoire de l’UE. »

L’unanimité de tous les États membres n’ayant pas pu être obtenue, les règles en question s’appliqueront dans 18 États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, Chypre, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Italie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie, la Suède et la Tchéquie.

Les nouveaux règlements permettront :

  • de déterminer la juridiction nationale ayant compétence pour aider les couples à gérer leurs biens ou à les partager en cas de divorce, de séparation ou de décès ;
  • de déterminer le droit national applicable lorsque les lois de plusieurs pays peuvent potentiellement s’appliquer à l’affaire en cause ;
  • de faciliter la reconnaissance et l’exécution, dans un État membre, d’une décision de justice en matière patrimoniale rendue dans un autre État membre.

Les 18 États membres qui se sont joints à la coopération renforcée comptent pour 70 % de la population de l’UE et représentent la majorité des couples internationaux qui vivent dans l’Union européenne. Ces États membres ont adopté les règlements en juin 2016 dans le cadre d’une coopération renforcée. Les États membres restants peuvent décider de s’y joindre à tout moment.

Les États membres qui ne participent pas continueront à appliquer leur droit national (y compris les règles de droit international privé) aux situations transnationales ayant trait aux régimes matrimoniaux et aux conséquences patrimoniales des partenariats enregistrés.


newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 31 janvier 2019

Publié le vendredi 1er février 2019

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Plus-value mobilière : l’abattement renforcé s’applique aux titres d’une société issue d’une activité exercée antérieurement à titre individuel
Plus-value des non résidents : modèle d’attestation à produire pour bénéficier de la dispense de CSG et de CRDS
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Conditions d’éligibilité à la réduction d’impôt d’un don versé à une collectivité territoriale
Régime fiscal d’une donation-partage à des enfants adoptés sous la forme simple après divorce
Règles de répartition entre les bénéficiaires du capital d’une assurance vie.
Plus-value immobilière : le Gouvernement n’envisage pas de remettre en cause l’exonération « résidence principale »
Apport à une Holding de titres sous engagement Dutreil : un député demande des précisions sur l’appréciation du quota de 75 %
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>